Lady Olympia

Pomme de terre

Dénomination: 'Lady Olympia'
Nom botanique: Solanum tuberosum
Requérant/Titulaire: C. Meijer B.V.
Stationsweg 18a, 4416 PJ Kruiningen
Postbus 1, 4416 AG
Kruiningen
Pays-Bas
Sélectionneur: J.P.M. Muijsers, C. Meijer B.V., Kruiningen, Pays-Bas
Mandataire au Canada: Solanum International Inc.
4 Legend Trail
Stony Plain, Alberta
T7Z 0B1
Canada
Tél: 780-963-4507
Date de la demande: 1998-09-28
Numéro de la demande: 98-1489
Date de délivrance du certificat temporaire: 1998-09-28
Date de délivrance du certificat d'obtention: 2002-03-12
Numéro du certificat d'obtention: 1149
Date de résiliation du certificat d'obtention: 2020-03-12

Description de la variété

Variétés de référence: 'Lady Claire', 'Yukon Gold', 'Russet Burbank' et 'Atlantic'

Sommaire: 'Lady Olympia' donne une plante plus dressée que 'Russet Burbank' et plus haute que 'Lady Claire'. La tige a une pigmentation anthocyanique plus forte chez 'Lady Olympia' que chez les variétés de référence. Chez 'Lady Olympia', la silhouette de la feuille est moins fermée que chez les variétés de référence, et les folioles secondaires et tertiaires sont plus nombreuses que chez 'Yukon Gold' et 'Russet Burbank'. Les fleurs de 'Lady Olympia' sont blanches, alors que celles de 'Yukon Gold' sont violet rouge. Le calice et le pédoncule ont une pigmentation anthocyanique plus forte chez 'Lady Olympia' que chez les variétés de référence. La chair est jaune pâle chez 'Lady Olympia', tandis qu'elle est jaune moyen chez 'Yukon Gold' et blanche chez 'Russet Burbank'. La base et le sommet du germe ont une pigmentation anthocyanique plus forte chez 'Lady Olympia' que chez les variétés de référence.

Description:

'Lady Olympia' est une variété de pomme de terre tardive qui donne une plante dressée, haute et de type rameux. La tige est moyenne à épaisse et présente une forte pigmentation anthocyanique. Les ailes caulinaires sont proéminentes, sinueuses et simples. Les nœuds sont faiblement renflés et faiblement anthocyanés. La tige est peu ramifiée.

Les feuilles sont vert foncé, et leur surface inférieure présente une pubescence moyenne. Leur silhouette est fermée. Le dessus et le dessous du rachis sont moyennement pubescents et n'ont pas de pigmentation anthocyanique. Le pétiole est faiblement anthocyané. Les stipules sont de grandeur moyenne. La foliole terminale est moyennement ovée; son sommet est acuminé, sa base est cordée et modérément à fortement asymétrique, et son bord est moyennement ondulé. Il y a quatre paires de folioles primaires; ces folioles sont grandes et étroitement ovées, leur sommet est acuminé, et leur base est cordée et modérément asymétrique.

'Lady Olympia' produit un nombre intermédiaire d'inflorescences, et celles-ci ont un nombre intermédiaire de fleurs. Le bouton floral a une pigmentation anthocyanique moyenne à forte et est peu persistant. Les fleurs complètement épanouies sont blanches. La corolle est de grandeur moyenne et forme une étoile très peu proéminente. La pigmentation anthocyanique du calice est forte, et celle du pédoncule est moyenne à forte. Lorsque la fleur est complètement ouverte, les anthères sont jaune vif et forment un cône étroit. Le stigmate est claviforme et vert foncé.

Le tubercule est oblong. La peau est lisse, jaune pâle, sans couleur secondaire. Les yeux, en nombre intermédiaire, sont peu profonds et se trouvent surtout dans la région apicale. Les arcades sont proéminentes. La chair est jaune pâle, sans couleur secondaire. 'Lady Olympia' produit un nombre élevé de tubercules.

Le germe est ovoïde. La base est très pubescente et présente une très forte pigmentation anthocyanique violet bleu. Le sommet a un port fermé, une très forte pubescence et une très forte pigmentation anthocyanique violet bleu. La fréquence d'émergence des racines est faible, les lenticelles sont moyennement à très protubérantes, et les ramifications latérales sont courtes.

Origine génétique: 'Lady Olympia' est issue d'un croisement 'Agria' × KW 78-34-470 réalisé en 1986 à Rilland, aux Pays-Bas.

Épreuves et essais: Les épreuves et essais de 'Lady Olympia' ont été menés en 1999 à Summerside (Î.-P.-É.), selon un plan expérimental à blocs randomisés, à raison de quatre répétitions par variété et de quatre rangs par répétition.


Tableau de comparaison pour 'Lady Olympia' avec les variétés de référence 'Lady Claire', 'Yukon Gold', 'Russet Burbank' et 'Atlantic'

Folioles secondaires et tertiaires

  'Lady Olympia' 'Lady Claire' 'Yukon Gold' 'Russet Burbank' 'Atlantic'
nombre de folioles 12-16 14-18 5-8 4-10 6-9
Date de modification :