Guide du producteur Norme nationale volontaire de biosécurité à la ferme pour l'industrie des céréales et des oléagineux - Guide de mise en œuvre de mesures proactives pour la biosécurité intégrée à la gestion de la ferme
Annexe C : Outils de mise en oeuvre du plan et de la documentation

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Outil d'autoévaluation

L'objectif de cette autoévaluation est d'appuyer les propriétaires et exploitants agricoles à déterminer le besoin d'un plan documenté pour leur exploitation agricole ainsi que les priorités qui s'y rapportent. Bien que toutes les fermes soient exposées à un certain niveau de risque dans chaque catégorie, le degré d'exposition et les conséquences possibles peuvent varier grandement d'une ferme à une autre selon la région, le choix de cultures et les pratiques de gestion. L'outil se présente sous forme de questions clés, comme suit :

1. Puis-je éviter l'introduction d'un biorisque actuellement absent de ma ferme? Ouicase à cocher Noncase à cocher
Oui Non
Les intrants tels que semences, engrais, fumiers, déchets et eau qui sont apportés à la ferme sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Les véhicules de livraison, les machines agricoles et tout autre équipement qui entrent à la ferme sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Le déplacement de terre est réduit au minimum. L'équipement non agricole qui entre à la ferme est évalué quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Les visiteurs, invités, commerçants, agronomes et fournisseurs qui arrivent à la ferme à pied ou en véhicule sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Les véhicules agricoles, l'équipement agricole et les personnes qui quittent la ferme et y retournent sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
2. Puis-je contenir et minimiser les biorisques déjà présents dans ma ferme? Ouicase à cocherNoncase à cocher
Oui Non
Les nouvelles stratégies de production, la rotation des cultures, le choix des cultures et des variétés ainsi que l'historique du champ sont considérés comme des moyens de minimiser les risques de propagation d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Le déplacement de terre est réduit au minimum. Comme l'équipement et les personnes peuvent constituer des vecteurs pour des organismes nuisibles, leurs déplacements à l'intérieur de la ferme sont gérés de manière pratique et efficace. case à cocher case à cocher
Les décisions sont prises à la lumière d'un dépistage et d'une surveillance effectués à temps ainsi que d'une bonne compréhension des seuils économiques et des répercussions des mesures de lutte. case à cocher case à cocher
Ma ferme est dotée d'une stratégie de gestion de l'eau. Un bon drainage permet de réduire le déplacement d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Les pratiques de gestion privilégiées sont décrites dans un document, et tous les employés et gestionnaires de la ferme y sont sensibilisés, en sont informés et s'engagent à les appliquer. case à cocher case à cocher
Les pratiques de gestion privilégiées sont décrites dans un document, et tous les fournisseurs de service et partenaires de production externes y sont sensibilisés, en sont informés et s'engagent à les appliquer. case à cocher case à cocher
3. Puis-je éviter que des organismes nuisibles s'échappent de ma ferme? Ouicase à cocherNoncase à cocher
Oui Non
Les camions et l'équipement agricole quittant la ferme sont évalués quant au risque de propagation d'organismes nuisibles vers d'autres fermes ou d'autres régions. case à cocher case à cocher
Une signalisation appropriée est en place. case à cocher case à cocher
Les compartiments de stockage et l'équipement de manutention sont inspectés et nettoyés avant chaque utilisation, et l'état du grain est surveillé. case à cocher case à cocher
L'eau qui quitte la ferme est gérée de manière à réduire le risque de propagation d'organismes nuisibles. case à cocher case à cocher
Les produits non commercialisables et les criblures sont gérés de manière à minimiser le risque de propagation d'organismes nuisibles à partir de la ferme. case à cocher case à cocher
4. Ai-je besoin d'un plan de gestion des biorisques pour ma ferme? Ouicase à cocher Noncase à cocher
Oui Non
Un plan de gestion de la biosécurité m'aidera-t-il à atteindre mes objectifs en matière de maintien des marchés et d'accès à de nouveaux marchés? case à cocher case à cocher
Mes clients exigent-ils des pratiques et des protocoles de biosécurité? Seront-ils plus nombreux à en exiger à l'avenir? case à cocher case à cocher
Est-ce à moi de garantir que ma ferme ne constitue pas une voie d'introduction de biorisques pour les fermes de mes voisins ou pour l'ensemble de l'industrie? case à cocher case à cocher
La direction et le personnel de ma ferme connaissent-ils et comprennent-ils les techniques de lutte contre les organismes nuisibles? case à cocher case à cocher
Est-ce que je fais valoir l'importance de gérer les organismes nuisibles auprès de mes fournisseurs, de mes collègues producteurs, des chercheurs, des fonctionnaires locaux, de mes partenaires de travail et des visiteurs? case à cocher case à cocher
Est-ce que moi-même, mes gestionnaires ou mes employés saurions quoi faire si jamais un problème grave d'organismes nuisibles se manifestait dans la ferme? case à cocher case à cocher

Exemple de plan de gestion de la biosécurité avec documentation

Les pages suivantes ne sont pas conçues pour être utilisées comme un cahier d'exercices à remplir. Ces modèles sont fournis à titre d'exemple sur lesquels vous pouvez baser le format du plan de biosécurité de votre ferme, si vous le désirez.

Pratiques en matière d'approvisionnement des intrants

Les intrants tels que semences, engrais, fumiers, déchets et eau qui sont apportés à la ferme sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles.

Pratiques en matière d'approvisionnement des intrants
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Semences
Engrais
Fumiers
Déchets
Eau
Autre

Gestion du déplacement de l'équipement

Les véhicules de livraison, les machines agricoles et tout autre équipement qui entrent à la ferme, se déplacent à l'intérieur de la ferme ou quittent la ferme sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles.

Le déplacement de terre est réduit au minimum. L'équipement non agricole qui entre à la ferme, se déplace à l'intérieur de la ferme ou quitte la ferme est évalué quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles.

Lorsque les véhicules agricoles ou l'équipement agricole quittent la ferme et y retournent, une évaluation a été effectuée pour déterminer le potentiel d'entrée d'organismes nuisibles.

Gestion du déplacement de l'équipement
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Achat et location d'équipement
Ouvrier de travaux agricoles à forfait
Équipement non agricole
Moissonneuse-batteuse
Équipement de travail du sol
Autre

Variétés, champs et choix des cultures (y compris la rotation)

Les nouvelles stratégies de production, la rotation des cultures, le choix des cultures et des variétés ainsi que l'historique du champ sont considérés comme des moyens de minimiser les risques de propagation d'organismes nuisibles.

Variétés, champs et choix des cultures (y compris la rotation)
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Résidus de récolte
Sensibilité des variétés
Résistance aux herbicides
Sensibilité des champs
Eau
Autre

Pratiques de surveillance et de contrôle dans les champs

Les décisions sont prises à la lumière d'un dépistage et d'une surveillance effectués à temps ainsi que d'une bonne compréhension des seuils économiques et des répercussions des mesures de lutte.

Ma ferme est dotée d'une stratégie de gestion de l'eau. Un bon drainage est en place afin de réduire le déplacement d'organismes nuisibles.

Pratiques de surveillance et de contrôle dans les champs
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Dépistage insuffisant
Surveillance insuffisante
Conditions multiples dans la considération de l'analyse des seuils économiques
Eau
Autre

Gestion de l'accès et des déplacements des personnes

Les visiteurs, invités, commerçants, agronomes et fournisseurs qui arrivent à la ferme à pied ou en véhicule sont évalués quant au risque d'entrée d'organismes nuisibles.

Lorsque les personnes quittent la ferme et y retournent, une évaluation a été effectuée pour déterminer le potentiel d'entrée d'organismes nuisibles.

Une signalisation appropriée est en place.

Gestion de l'accès et des déplacements des personnes
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Visiteur
Opérateur de véhicule hors route
Voisins
Commerçants, fournisseurs et agronomes
Chasseurs et écotouristes
Autre

Entreposage, manipulation et transport

Les compartiments de stockage et l'équipement de manutention sont inspectés avant chaque utilisation, et l'état du grain est surveillé.

Les produits non commercialisables et les criblures sont gérés de manière à minimiser le risque de propagation d'organismes nuisibles à partir de la ferme.

Entreposage, manipulation et transport
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Camionnage
Équipement dans les champs/entreposage temporaire
État et intégrité des installations d'entreposage
Eau
Surveillance des compartiments de stockage
Échantillonnage insuffisant de grains
Divulgation aux acheteurs
Autre

Élaboration, mise à jour et renouvellement du plan de gestion

Mes gestionnaires ou mes employés sauraient quoi faire si jamais un problème grave d'organismes nuisibles se manifestait dans la ferme.

Les intervenants concernés, qu'il s'agisse de fournisseurs, de collègues producteurs, de chercheurs, de fonctionnaires locaux, de partenaires de travail ou de visiteurs, sont conscients du fait que, tous ensemble, nous devons prendre des mesures spécifiques pour gérer les organismes nuisibles.

Les pratiques de gestion privilégiées sont décrites dans un document, et tous le personnel interne et les décideurs, de même que les fournisseurs de service externes et les partenaires de production, y sont sensibilisés, en sont informés et s'engagent à les appliquer.

Élaboration, mise à jour et renouvellement du plan de gestion
Condition ou vecteur potentiel (qui constitue un risque propre à votre ferme) Plans et procédures (la façon dont vous allez gérer ce risque)
Documentation et pratiques déficientes
Manque de formation
Tenue de registres déficiente
Manque de communication entre la direction et le personnel
Manque de communication avec les intervenants externes
Autre

Considérations potentielles pour les contrats

Les questions du plan de gestion liées aux biorisques et à des problèmes connexes, en particulier celles dont les répercussions financières potentielles sont importantes, ont besoin d'être comprises par ceux avec qui vous faites affaire. Des ententes réalistes devraient être mises sur papier pour clarifier les mesures auxquelles s'attendent chacune des parties. Il ne faut pas penser que cette entente doit être excessivement détaillée ou difficile à respecter. Il s'agit plutôt d'être prudent et de protéger vos biens.

Voici des exemples de considérations que vous pourriez inclure dans les contrats :

Entente d'achat d'équipement

  • Définir les niveaux de nettoyage adéquats; inclure la vérification du nettoyage au niveau requis.
  • Définir un mécanisme que le vendeur ou le commerçant peut utiliser pour fournir l'assurance que la terre et le matériel végétal ont été complètement enlevés avant que l'équipement arrive à la ferme.

Entente de travail à forfait

  • Définir les niveaux de nettoyage adéquats; inclure la vérification du nettoyage au niveau requis.
  • Définir un protocole compris et accepté par les parties décrivant le niveau requis de propreté de l'équipement avant qu'il arrive à la ferme.
  • Rechercher des fournisseurs qui respectent un tel protocole.

Affidavit pour le camionnage

  • Définir les procédures relatives au nettoyage du camion et à la vérification de ce nettoyage.
  • Le camionneur possède-t-il un protocole normalisé utilisé par son entreprise pour vérifier que le camion a été nettoyé?
  • Rechercher des fournisseurs qui respectent un tel protocole.

Contrat de dépistage et de surveillance des cultures

  • Définir les exigences relatives à l'accès et aux déplacements en matière d'hygiène.
  • Pour des cultures particulières durant certaines saisons, s'assurer qu'il existe une bonne compréhension des attentes par rapport au protocole à suivre.
  • Rechercher des fournisseurs qui respectent un tel protocole.

Entente avec le fournisseur d'intrants

  • Définir le protocole de livraison, où il est précisé par écrit, par exemple, les points de livraison pour les camions et le nettoyage adéquat des roues et du châssis.
  • Documenter la nécessité d'effectuer des nettoyages adéquats dans la chaîne d'alimentation des intrants pour s'assurer que les livraisons à la ferme ne contiennent pas de graines de mauvaises herbes ou d'impuretés.

Registre d'équipement

Si vous consignez déjà dans un registre quotidien le travail accompli et l'équipement particulier utilisé pour ce travail, alors vous n'avez qu'à ajouter au registre le champ visité auparavant et le nettoyage requis avant le déplacement.

Pour les travaux à forfait ou l'équipement loué, envisagez d'utiliser un registre semblable à ce qui suit.

Registre d'équipement
Date Équipement Emplacement du champ Usage précédent Emplacement précédent Procédure de nettoyage Inspection oui/ non Remarques

Cartographie de la ferme et des champs

Voici un exemple d'image satellite utilisée pour géoréférencer le site et les champs d'une ferme :

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
image satellite utilisée pour géoréférencer le site et les champs d'une ferme. Description ci-dessous.

Photo : gracieuseté de Farmers Edge
Les problèmes de gestion de l'eau et l'emplacement d'infestations de mauvaises herbes, d'insectes ou de maladies peuvent être notés pour aider à diriger les plans de gestion de la biosécurité sur plusieurs années. Il est possible de faire appel à des tiers fournisseurs de service pour élaborer et conserver ces renseignements.

Une carte dessinée à la main peut être utilisée pour aider à enregistrer les endroits où sont entreposées les céréales année après année.

Aperçu du plan de communication

S'assurer que la direction et le personnel de la ferme comprennent les plans de gestion de la biosécurité et les procédures qui s'y rattachent. Tenir des réunions saisonnières pour examiner et mettre à jour le protocole.

S'assurer que la communication est adéquate : faire connaître les plans de gestion de la biosécurité aux fournisseurs, aux collègues producteurs, chercheurs, fonctionnaires locaux, partenaires de production et visiteurs. Utiliser les outils et les techniques qui suivent :

  • Des registres pour consigner le déplacement des personnes, des véhicules et de l'équipement lorsque cela s'avère nécessaire dans une situation à risque élevé.
  • Une signalisation pour limiter l'accès.
  • Une signalisation pour diriger le trafic sur votre site.
  • La documentation concernant les ententes de travail et les attentes relatives aux opérations vis-à-vis des fournisseurs.
  • Des réunions saisonnières avec le personnel pour discuter des questions clés de biosécurité pour la saison à venir.
  • Les responsabilités en matière de gestion de la biosécurité décrites dans les descriptions de travail ou dans une liste des responsabilités.

Registre des personnes

Songez à enregistrer le déplacement des personnes qui entrent sur votre ferme afin de surveiller l'introduction possible de biorisques.

Registre des personnes
Date Visiteur But de la visite Endroit sur la ferme Endroits précédents visités Informé des risques oui/ non Précautions observées Remarques
Date de modification :