Norme nationale volontaire de biosécurité à la ferme pour les secteurs des serres, pépinières et floricultures
6.0 Glossaire

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Biosécurité :
Un ensemble de pratiques utilisées pour réduire la transmission des ravageurs, y compris leur introduction (bioexclusion), propagation (gestion biologique) et diffusion (confinement biologique).
Contrôle biologique :
Souvent appelé « biocontrôle ». Le contrôle antiparasitaire biologique est la méthode de contrôle des ravageurs (y compris les insectes, les acariens, les mauvaises herbes et les maladies végétales) au moyen d'autres organismes vivants. Il s'appuie sur la prédation, le parasitisme et l'alimentation herbivore ou autres mécanismes naturels, mais, généralement, il inclut un rôle actif de gestion par l'humain. Il s'agit souvent d'une composante importante des programmes de lutte antiparasitaire intégrée (LAI).
Entretien :
Comprend les activités non prévues et prévues de manière routinière pour réparer toute zone du lieu de production, appareil ou équipement, au cas où il serait hors service ou brisé.
Fournisseurs de services :
Inclut, sans toutefois s'y limiter, les inspecteurs fédéraux et provinciaux, le personnel responsable de la livraison, les fournisseurs de services comme les électriciens et les plombiers, les spécialistes de LAI et les spécialistes de la vulgarisation.
Lieu de production :
Dans le cadre de ce document, le terme « lieu de production » est utilisé pour décrire une diversité de réalités opérationnelles, y compris des fermes, des pépinières, des conserveries, etc.
Lutte antiparasitaire intégrée (LAI) :
La lutte antiparasitaire intégrée (LAI) est un processus de planification et de gestion des sites afin d'éviter des problèmes de ravageurs et de prendre des décisions à propos du moment et de la façon d'intervenir lorsque des problèmes de ravageurs surviennent. Il s'agit d'une approche durable, associant des outils biologiques, culturels, physiques et chimiques pour lutter contre des ravageurs pour que les avantages de la lutte antiparasitaires soient maximisés et que les risques pour la santé et l'environnement soient réduits au minimum.
Produits entrants :
Ces ressources sont utilisées pour la culture en serre, en pépinière ou en floriculture, comme des produits chimiques, de l'équipement, des engrais, des semences et du matériel végétal.
Produits sortants :
Incluent les déchets, les rebuts et les produits finis.
RavageurNote de bas de page 7 :
Tout organisme vivant néfaste pour les végétaux, les produits ou sous-produits végétaux, y compris les insectes, les maladies et les mauvaises herbes.
Serre :
Bien que la norme de biosécurité utilise le terme plus général « serre », il faut prendre en considération deux définitions distinctes :

1) Une serre ou serre chaude de légumes signifie une structure d';acier ou d';aluminium permanente entièrement fermée en verre ou en plastique imperméable qui doit :
(a) utiliser des systèmes automatisés d';irrigation et de régulation du climat, y compris les capacités de chauffage et de ventilation;
(b) utiliser des méthodes hydroponiques.
Les « normes de production de légumes en serre ou serre chaude » comprennent également :
i) la réduction de l';utilisation de pesticides en n';employant aucun herbicide et en suivant des pratiques de production comme la lutte antiparasitaire intégrée (LAI);
ii) le respect des normes d';un programme de salubrité des aliments mondialement approuvé.
Une installation certifiée biologique de serre ou serre chaude doit correspondre à la définition de serre, à l';exception de (b) comme, selon les normes biologiques canadiennes (CAN/CGSB-32.310-2006), l';hydroculture n';est pas permise et les sols doivent servir de milieu de cultureNote de bas de page 8.

2) Une serre de floriculture et de pépinière est l';emplacement physique où les végétaux sont cultivés dans ou sous des structures, ou protégés par celles-ci, pour fournir une condition de culture modifiée ou une protection contre les ravageurs ou les mauvaises conditions météorologiques. Ces structures peuvent inclure des serres, des serres ouvertes montées sur arceaux, des abris grillagés, des serres froides ou d';autres structuresNote de bas de page 9.

Vecteur :
Un agent biologique, physique ou environnemental qui répand un phytoravageur.
Zone d'accès contrôlé (ZAC) :
Lieu de production, zone dans un lieu de production ou zone du champ dont l'accès est restreint ou contrôlé d'une autre manière.
Zone d'accès restreint (ZAR) :
Une zone, généralement située à l'extérieur de la zone d'accès contrôlé, dont l'accès par des personnes ou de l'équipement est restreint pour assurer un niveau de protection supérieur.
Date de modification :