Hylastes ater (Hylésine noir du pin) - Fiche de renseignements

Identification

Adulte: Coléoptère cylindrique noir ou gris cendré luisant à antennes et élytres brun rougeâtre.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2  Les adultes mesurent 3,5 à 5,0 mm de longueur sur 1,4 mm de largeur.4Note de bas de page 1 Note de bas de page 2  Les adultes fraîchement émergés sont entièrement brun rougeâtre, mais ils deviennent plus foncés avec le temps.Note de bas de page 2 Vue du dessus, la tête chevauche légèrement le pronotum.Note de bas de page 2 La tête est inclinée vers le bas et prolongée en un court proboscis.Note de bas de page 2

Hôtes

Pinus (hôte principal), Araucaria, Abies, Larix,Picea, Pseudotsuga et Thuja.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2

Portion(s) de l'hôte infestée(s)

Cette espèce infeste principalement l'écorce interne des racines, des souches fraîchement coupées, de la base des arbres morts ou mourants ou des grumes en contact avec le sol.Note de bas de page 1 Les adultes qui n'ont pas encore atteint leur maturité sexuelle s'attaquent à l'écorce interne des semis de pin, d'épinette, de sapin, de Douglas et de mélèze.Note de bas de page 1

État de l'hôte

Les oeufs sont pondus dans des souches fraîchement coupées, du matériel hôte mort ou brisé depuis peu et des arbres mourants.Note de bas de page 1

Aire de répartition

Europe.Note de bas de page 1 Introduit au Chili, au Japon, en Afrique du Sud, en Australie et en Nouvelle-Zélande.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2

Signes et symptômes

Les adultes sexuellement immatures rongent la couche superficielle et la couche interne de l'écorce des semis au niveau du sol.Note de bas de page 1 Ces dégâts entraînent une mortalité importante.Note de bas de page 1 Les semis qui parviennent à survivre présentent des blessures maculées de résine sur les principales racines et la portion souterraine de la tige.Note de bas de page 2 Les semis infestés se dessèchent et prennent un aspect étiolé; ils virent souvent au rouge vif à mesure que leurs aiguilles durcissent deviennent cassantes.Note de bas de page 1 Les semis attaqués sont généralement regroupés autour de souches ou grumes infestées, mais ils sont parfois très éloignés des sites de reproduction.Note de bas de page 1 En plus d'infliger des blessures aux semis, les adultes peuvent également être vecteurs de plusieurs agents responsables de la tache noire des racines.Note de bas de page 1

Cette espèce se reproduit dans du matériel humide, en particulier les racines souterraines et la face inférieure des grumes en contact avec le sol.Note de bas de page 1 Les adultes expulsent une sciure rougeâtre par leur trou d'entrée lorsqu'ils s'enfoncent dans l'écorce. Les galeries de ponte consistent en un court tunnel d'entrée qui mène à une loge nuptiale oblique.Note de bas de page 1 À partir de cette loge, la femelle fore une galerie uniramée de 8 à 13 cmNote de bas de page 1 Les mâles, lorsque présents, éliminent ces débris de la galerie de ponte centrale.Note de bas de page 1 Les galeries de ponte atteignent la surface de l'aubier sans toutefois l'entailler, sauf dans les arbres de faible diamètre..Note de bas de page 1 Note de bas de page 2

Chaque femelle dépose une centaine d'oeufs dans des niches individuelles grugées dans les parois de la galerie de ponte.Note de bas de page 2 Au début, les galeries larvaires s'étendent perpendiculairement à la galerie de ponte, mais par la suite, elles se dirigent aléatoirement dans toutes les directions et finissent par effacer les premières galeries larvaires et celles forées par les parents.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Durant la période de maturation du couvain, des groupes d'environ 40 adultes (mais parfois jusqu'à 120) peuvent se rassembler dans de larges galeries communautaires irrégulières sous l'écorce.Note de bas de page 2

Hylastes ater adulte (3,5 à 5,0 millimètre de longueur).
A - H. ater adulte (3,5 à 5,0 mm de longueur).
Semis attaqués par des Hylastes ater adultes n'ayant pas encore atteint la maturité sexuelle. Noter l'aspect rougi du feuillage.
B - Semis attaqués par des H. ater adultes n'ayant pas encore atteint la maturité sexuelle. Noter l'aspect rougi du feuillage.
Noircissement du collet à cause d'une infestation par l'Hylastes ater.
C - Noircissement du collet à cause d'une infestation par l'H. ater.
D -Galeries de ponte d'Hylastes ater (8 à 13 centimètre de longueur). Noter la galerie verticale encombrée de sciure.
D -Galeries de ponte d'H. ater (8 à 13 cm de longueur). Noter la galerie verticale encombrée de sciure.
Blessures incrustées de résine infligées par des Hylastes ater adultes sexuellement immatures..
E - Blessures incrustées de résine infligées par des H. ater adultes sexuellement immatures.
Adultes sexuellement immatures dans des galeries communautaires forées sous l'écorce.
F - Adultes sexuellement immatures dans des galeries communautaires forées sous l'écorce.
Adultes sexuellement immatures grugeant l'écorce interne d'un semis.
G - Adultes sexuellement immatures grugeant l'écorce interne d'un semis.

Source des illustrations

  • A Daniel Adam, Office national des forêts, France, Image 2515012, www.invasive.org, février 23, 2004
  • B William M. Ciesla, Forest Health Management International, Image 1428130, www.invasive.org, Nov. 19, 2003
  • C William M. Ciesla, Forest Health Management International, Image 1428133, www.invasive.org, Feb. 23, 2004
  • D Forest Research, Nouvelle-Zélande
  • E Forest Research, Nouvelle-Zélande
  • F Forest Research, Nouvelle-Zélande
  • G Forest Research, Nouvelle-Zélande
Date de modification :