Le fulgore tacheté – Lycorma delicatula

Contexte

Le fulgore tacheté (Lycorma delicatula) (Hemiptera: Fulgoridae) est un insecte impressionnant paré de couleurs vives qui est originaire de l'Asie. Il est considéré comme une menace potentielle pour les industries viticole, forestière et des arbres fruitiers au Canada. Sa présence en Amérique du Nord a été signalée pour la première fois en Pennsylvanie, en septembre 2014. Étant donné que ce ravageur n'est pas tenu pour présent au Canada, le fulgore tacheté a été ajouté sur la liste des parasites réglementés au pays en 2018 dans le but d'empêcher son introduction à partir de zones infestées. La mise en place de mesures de détection précoce pourrait faciliter la lutte contre ce ravageur, compte tenu du fait qu'il a été découvert aux États-Unis et du volume important de produits importés d'Asie susceptibles de favoriser son transport. Le fulgore tacheté se distingue de tous les autres insectes indigènes et introduits (p. ex. cicadelles, papillons nocturnes) au Canada par sa coloration unique. Si vous croyez avoir trouvé des spécimens de cette espèce, veuillez contacter l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Carte de phytoravageur - Fulgore tacheté

Identification

Les adultes mesurent approximativement 25 mm de longueur et 12 mm de largeur. La coloration des ailes est unique. Les ailes antérieures sont brun ou gris clair avec des points noirs dans leur portion basale et des bandes foncées formant des mouchetures dans leur portion apicale. Les ailes postérieures sont rouges avec des points noirs dans leur portion basale et des bandes blanches et noires dans leur portion apicale. L'abdomen est jaune avec des rayures horizontales noiresNote de bas de page 1 Note de bas de page 2 (photos A et B).

Les jeunes larves sont noir et blanc, tandis que les larves plus âgées sont noir, blanc et rouge (photos C et D).

En raison de son aspect distinctif, le fulgore tacheté ne peut être confondu avec aucun autre insecte reconnu comme présent au Canada.

Les masses d'œufs fraîchement pondues sont brunes et recouvertes d'une substance cireuse grise. Ce revêtement cireux disparaît chez les masses d'œufs plus vieilles, qui ressemblent à des graines disposées en 4 à 7 rangées verticales. Les masses d'œufs mesurent approximativement 25 mm de longueurNote de bas de page 1 Note de bas de page 2 (photo E).

Hôtes

Le fulgore tacheté se nourrit sur diverses plantes au cours de son développement. Les larves attaquent de nombreuses plantes, mais les adultes se nourrissent et se reproduisent de préférence sur l'ailante glanduleux (Ailanthus altissima), également connu sous les noms de faux-vernis du Japon, vernis de Chine ou frêne puant. La gamme d'hôtes inclut également les vignes (Vitis), les pommiers (Malus), le prunier cultivé (Prunus domestica), le cerisier sauvage (ou cerisier des oiseaux) (P. avium), le pêcher et nectarinier (P. persica), l'abricotier (P. armeniaca) et les pins (Pinus), de même que les chênes (Quercus), les noyers (Juglans) et les peupliers (Populus)Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 5 Note de bas de page 6.

En Pennsylvanie, des adultes s'alimentant et pondant leurs œufs ont été observés sur des saules (Salix), des érables (Acer), des peupliers (Populus), des platanes (Platanus) et divers arbres fruitiers comme des pruniers, des cerisiers et des pêchers. L'espèce a également été observée sur la vigne, le tulipier (Liriodendron) et l'arbre liège (Phellodendron)Note de bas de page 8.

Point d'infestation sur l'arbre

Les femelles déposent leurs œufs sur des surfaces lisses, directement sur la plante hôte ou sur un support avoisinant (p. ex. brique, pierre, meuble de jardin, véhicule, etc.)Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4. Les œufs éclosent au printemps ou au début de l'été, et les jeunes larves se dispersent rapidement à la recherche d'un hôte appropriéNote de bas de page 6. Les larves s'alimentent en groupe. Le miellat excrété par les fulgores peut attirer d'autres insectes comme des abeilles et des guêpes. Le stade adulte est atteint en juillet. Les adultes se nourrissent principalement sur l'ailante glanduleux et la vigne cultivée (Vitis vinifera). Les larves et les adultes se nourrissent en suçant la sève des jeunes tiges et des feuillesNote de bas de page 3.

Les larves et les adultes se rassemblent généralement en grand nombre sur la plante hôte, à la base de l'arbre ou dans le houppier. Ils sont plus faciles à détecter au lever du jour ou à la tombée de la nuit, alors qu'ils migrent vers le haut ou vers le bas de l'hôteNote de bas de page 1 Note de bas de page 2.

État de l'hôte

L'état de l'hôte ne semble avoir aucune incidence sur sa vulnérabilité au ravageur.

Répartition

Le fulgore tacheté est originaire de la Chine, de l'Inde, du Japon et du Vietnam et a été introduit en Corée, où il est considéré comme un ravageurNote de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 6. Sa présence en Amérique du Nord a été signalée pour la première fois en Pennsylvanie, en septembre 2014Note de bas de page 1 Note de bas de page 2. Une fois introduit dans une région donnée, le ravageur se disperse sur de courtes distances en marchant ou en volant. Il peut également être transporté accidentellement sur de plus grandes distances par les humains à tous les stades de son développement, en particulier à l'état de masses d'œufsNote de bas de page 1 Note de bas de page 2.

Signes et symptômes

Les adultes et les larves se nourrissent en suçant la sève des feuilles et des tiges des plantes hôtes. La sève qui s'échappe des blessures infligées par le ravageur détermine des plages grises ou noires sur les tiges, les branches ou le tronc de l'arbre hôte. Des débris (sciure de forage) et du miellat excrété par les fulgores peuvent s'accumuler aux points de blessure. D'autres insectes peuvent être attirés par les exsudats de sève produits par le ravageur. C'est d'ailleurs la présence d'abeilles attirées par le miellat qui a mené à la découverte du fulgore tacheté en PennsylvanieNote de bas de page 7. L'accumulation de ces liquides à la base de l'arbre hôte peut favoriser la croissance de champignons et de plaques de moisissures qui dégagent une odeur de fermentation et peuvent finir par entraîner la mort de l'hôteNote de bas de page 3. Les plaques de moisissures sont blanc jaunâtreNote de bas de page 1 Note de bas de page 2.

Illustrations

Fulgore tacheté (L. delicatula) adulte
A. Fulgore tacheté (L. delicatula) adulte.
Fulgore tacheté adulte
B. Fulgore tacheté adulte.
Jeune larve de fulgore tacheté
C. Jeune larve de fulgore tacheté.
Larve de fulgore tacheté plus âgée
D. Larve de fulgore tacheté plus âgée.
Masse d'œufs de fulgore tacheté fraîchement pondue
E. Masse d'œufs de fulgore tacheté fraîchement pondue.
Vieille masse d'œufs de fulgore tacheté
F. Vieille masse d'œufs de fulgore tacheté.
Écoulement de sève causé par l'alimentation du fulgore tacheté
G. Écoulement de sève causé par l'alimentation du fulgore tacheté.
Plaque de moisissures sur un exsudat de sève produit par le fulgore tacheté
H. Plaque de moisissures sur un exsudat de sève produit par le fulgore tacheté

Sources des photos

  1. Lawrence Barringer, Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org
  2. Lawrence Barringer, Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org
  3. Ekkehard Wachmann, utilisation autorisée
  4. itchydogimages, utilisation autorisée
  5. Holly Raguza, Bugwood.org
  6. Lawrence Barringer, Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org
  7. Lawrence Barringer, Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org
  8. Lawrence Barringer, Pennsylvania Department of Agriculture, Bugwood.org
Date de modification :