Anoplophora glabripennis (Motschulsky) - Longicorne asiatique - Fiche de renseignements

Identification

Adulte : Grand coléoptère noir luisant mesurant de 20 à 35 mm de longueur sur 7 à 12 mm de largeur. Les élytres sont ornés d'un nombre variable de taches blanches irrégulières (jusqu'à 20). Le thorax est noir et armé de chaque côté d'une forte épine. Les antennes sont plus longues que le corps et composées de 11 articles noirs à base blanche ou bleu blanchâtre. Les pattes sont noir bleuté. Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4 Note de bas de page 5

Carte de crédit de phytoravageur- Longicorne asiatique PDF (1.6 mo)

Hôtes

Acer (érable), Salix (saule), Populus (peuplier), Betula (bouleau), Aesculus (marronnier d'Inde), Albizia (arbre à soie), Celtis (micocoulier), Cercidiphyllum (Katsura), Koelreutia (savonnier), Platanus (platane), Sorbus (sorbier) et Ulmus (orme) sont des hôtes en Amérique du Nord. Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 5

Portion(s) de l'hôte infettée(e)

Les femelles pondent les œufs sur les racines exposées, le fût et les branches d'au moins 2.5 cm de diamètre.Note de bas de page 2 Les infestations dans de gros arbres attaqués pour la première fois sont trouvées principalement dans le haut de la canopée. Dans les petits arbres, les encoches de ponte sont trouvées plus bas sur le tronc. Les jeunes larves se nourrissent dans l'écorce interne et l'aubier, tandis que les larves matures s'alimentent dans le duramen.Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Les adultes se nourrissent de feuilles, de pétioles, ou d'écorce.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4

État de l'hôte

Arbres sains ou stressés. Les femelles ne pondent pas sur le bois mort exposé (sans écorce).Note de bas de page 1

Aire de répartition

Chine, Corée du Nord, Corée du Sud et Extrême-Orient russe. Introduit et visé par des mesures d'éradication aux États-Unis (New York, Massachussetts et Ohio), au Canada (Mississauga/Toronto) et en Europe (Allemagne, Autriche, France, Italie, Pays-Bas et Royaume-Uni).Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3

Signes et symptômes

Les adultes se nourrissent de feuilles et de rameaux sur les arbres hôtes.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4 Les jeunes pousses attaquées se flétrissent et meurent.Note de bas de page 4

Les œufs sont déposés individuellement dans des encoches de ponte (environ 10 mm de largeur) grugées dans l'écorce par les femelles. Selon l'essence attaquée, ces encoches peuvent être brun rougeâtre au début, mais elles pâlissent avec le temps. Elles se rencontrent du collet au houppier, sur des branches. Un exsudat spumeux de sève blanche peut s'écouler des encoches fraîchement grugées, attirant d’autres insectes aux encoches de ponte.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Avec le temps, cette sève fermente et colore l'écorce.

L'alimentation des jeunes larves dans l'écorce interne et l'aubier peut provoquer un renfoncement de l'écorce.Note de bas de page 3 Note de bas de page 4 Les larves matures se nourrissent dans le duramen. Les galeries forées par les larves matures s'étendent d'abord perpendiculairement à l'axe de la tige, avant de bifurquer graduellement vers le haut sur une distance de 3,5 à 15 cm.Note de bas de page 2 En cas d'infestation grave, ces galeries sinueuses peuvent provoquer la mort de l'hôte. Une sciure grossière est expulsée à l'extérieur des galeries et s'accumule à la base de l'hôte ou à l'aisselle des branches.Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Les adultes émergent de l'hôte en forant un trou de 6 et 12 mm de diamètre et expulsent au passage des fibres ligneuses grossières.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4 Les trous de sortie se rencontrent sur toutes les parties aériennes de fort calibre de l'hôte (branches, tronc et racines exposées).Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4

Les symptômes d'une infestation avancée incluent le jaunissement, le flétrissement et la chute prématurée du feuillage, le dépérissement des branches et la mort de l'hôte.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4

Anoplophora glabripennis adulte (20 à 35 millimètre de longueur).
A - A. glabripennis adulte (20 à 35 mm de longueur). Bruce Gill, Agence canadienne d'inspection des aliments
Encoche de ponte d'Anoplophora glabripennis sur un érable à Giguère, Acer negundo.
B - Encoche de ponte d'A. glabripennis sur un érable à Giguère, Acer negundo. Erin Appleton, Agence canadienne d'inspection des aliments
Sève spumeuse blanche exsudant d'une encoche de ponte récente d'Anoplophora glabripennis.
C - Sève spumeuse blanche exsudant d'une encoche de ponte récente d'A. glabripennis. Bruce Gill, Agence canadienne d'inspection des aliments
Trou de sortie circulaire d'Anoplophora glabripennis (6 à 12 millimètre de diamètre).
D - Trou de sortie circulaire d'A. glabripennis (6 à 12 mm de diamètre). Bruce Gill, Agence canadienne d'inspection des aliments
Sciure grossière expulsée par une larve d'Anoplophora glabripennis.
E - Sciure grossière expulsée par une larve d'A. glabripennis. Bruce Gill, Agence canadienne d'inspection des aliments
Galeries de larves d'Anoplophora glabripennis sous l'écorce.
F - Galeries de larves d'A. glabripennis sous l'écorce. Kenneth R. Law, USDA-APHIS
Nutrition de maturation par des adultes d'Anoplophora glabripennis sur des rameaux.
G - Nutrition de maturation par des adultes d'A. glabripennis sur des rameaux. Dean Morewood, Pennsylvania State University
Encoches de ponte récentes (brun rougeâtre) et anciennes (plus foncées) d'Anoplophora glabripennis.
H - Encoches de ponte récentes (brun rougeâtre) et anciennes (plus foncées) d'A. glabripennis. Thierry Poiré, Agence canadienne d'inspection des aliments
Date de modification :