Révision de l'arrêté ministériel sur le longicorne brun de l'épinette

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Ottawa, le 20 juin 2013 – Les restrictions relatives au déplacement et à l'élimination du longicorne brun de l'épinette (LBE) ne s'appliquent plus aux écorces et aux copeaux d'épinette, mais le déplacement et l'élimination des billes d'épinette et de tous les types de bois de chauffage demeurent limités dans les zones où le LBE a été détecté.

On a supprimé l'exigence voulant que l'industrie transforme et élimine de façon sécuritaire les écorces et les copeaux d'épinette auparavant réglementés lors des activités de transformation dans les scieries et les parcs à bois débités.

Cette décision a été prise à la suite d'un examen scientifique et a été appuyée durant les consultations tenues par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) sur la lutte continue contre le LBE. L'ACIA travaille étroitement avec les autres ministères et organismes fédéraux, les gouvernements provinciaux, les municipalités et l'industrie pour élaborer des stratégies visant à ralentir la propagation du LBE.

Le LBE ne pose aucun risque pour la santé humaine, mais il peut endommager ou tuer des épinettes soumises à un stress. La présence du LBE a été relevée à plusieurs endroits en Nouvelle Écosse. À l'exception d'un cas isolé détecté au Nouveau Brunswick en 2011, le ravageur n'a pas été décelé ailleurs en Amérique du Nord.

Afin de ralentir la propagation du LBE et de protéger les zones non infestées au Canada, l'ACIA limite le déplacement des produits de l'épinette provenant des zones où le LBE a été détecté. La plus importante façon de limiter la propagation de ce coléoptère envahissant est d'éviter de transporter des produits de l'épinette comme du bois de chauffage. Tous les types de bois de chauffage devraient être achetés localement et brûlés sur place, et ils ne devraient jamais être déplacés sur une longue distance. Il nous incombe à tous de contribuer à la protection des forêts du Canada.

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec les responsables des Ressources forestières.

Agence canadienne d'inspection des aliments
59, promenade Camelot
Ottawa (Ontario) K1A 0Y9

Renseignements supplémentaires

Date de modification :