Tetropium fuscum (Fabricius) - Fiche de renseignements

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Identification

Adulte : Coléoptère au corps aplati de 10 à 15 mm de longueur.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 La tête est noire ou brun foncé et marquée d'un profond sillon longitudinal entre les antennes. La tête est couverte de longs poils pâles.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Les yeux sont complètement divisés.Note de bas de page 2 Les antennes, minces et brun rougeâtre, atteignent le milieu du corps.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4 Note de bas de page 3 Le pronotum est saillant sur les côtés.Note de bas de page 5 Les élytres sont havane, bruns ou brun rougeâtre, avec 2 ou 3 côtes longitudinales.Note de bas de page 4 Les pattes sont brun foncé ou brun rougeâtre.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2

Carte de crédit de phytoravageur - Longicorne brun de l'épinette

Hôtes

Picea (hôte principal), Abies, Pinus et Larix.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 En Amérique du Nord, seul le Picea a été attaqué à ce jour.Note de bas de page 2

Portion(s) de l'hôte infestée(s)

Les larves infestent l'écorce interne et l'aubier de toute la tige. Les attaques sont cependant concentrées dans la portion inférieure du fût.Note de bas de page 2 Note de bas de page 4 Note de bas de page 6

État de l'hôte

Arbres stressés (par la sécheresse, une maladie des racines, etc.), mourants, fraîchement tombés ou sains.Note de bas de page 1 Note de bas de page 7 Note de bas de page 2 Note de bas de page 8 Ce ravageur préfère les épinettes d'âge moyen ou matures.Note de bas de page 6

Aire de répartition

Europe et Japon. Introduit à Halifax, Nouvelle Écosse, et des efforts sont prises pour prévenir la propagation (Halifax, Nouvelle-Écosse).Note de bas de page 2

Signes et symptômes

Les oeufs sont déposés individuellement ou par paires dans des milieux protégés sous des écailles ou dans les anfractuosités de l'écorce.Note de bas de page 2

Les larves forent des galeries dans l'écorce interne et élaborent un réseau de galeries irrégulières de 6 mm qui se remplissent de sciure fine et de courtes fibres ligneuses compactées.Note de bas de page 2 L'aubier est légèrement entaillé au passage.Note de bas de page 2 Ces larges galeries irrégulières et sinueuses peuvent détruire une bonne partie de l'écorce interne de l'hôte.Note de bas de page 2 Les larves matures creusent des galeries en « L » dans l'aubier en s'y enfonçant jusqu'à environ 2 à 4 cm de profondeur, puis en se dirigeant parallèlement au tronc sur 3 à 4 cm additionnels.Note de bas de page 4 La loge nymphale, de forme ovale, est aménagée à l'extrémité de la galerie larvaire.Note de bas de page 2

La nymphose a lieu au printemps soit dans l'écorce, entre l'écorce et l'aubier ou dans l'aubier. La nymphe repose à la verticale dans sa loge, la tête dirigée vers le haut.Note de bas de page 8 Le bois peut être coloré par des champignons Ophiostoma propagés par le ravageur.Note de bas de page 2

Les adultes émergent de l'hôte par un trou ovale ou circulaire de 4 à 6 mm de diamètre obturé ou non par un bouchon de sciure grossière.Note de bas de page 2 D'importantes quantités de résine blanche s'écoulent le long du tronc des arbres attaqués.Note de bas de page 2 Les arbres peuvent être réinfestés durant plusieurs années consécutives.Note de bas de page 2 La cime des arbres infestés jaunit puis brunit, et les aiguilles finissent par tomber.Note de bas de page 2 Après la mort de l'hôte, les aiguilles restantes virent au brun rougeâtre.Note de bas de page 2

Tetropium fuscum adulte (10 à 15 millimètres de longueur).
A - T. fuscum adulte (10 à 15 mm de longueur).
Résine s'écoulant d'un arbre infesté par le Tetropium fuscum
B - Résine s'écoulant d'un arbre infesté par le T. fuscum.
C- Résine s'écoulant d'un arbre infesté.
C- Résine s'écoulant d'un arbre infesté.
Larve de Tetropium fuscum.
D - Larve de T. fuscum.
Galeries larvaires de Tetropium fuscum. Noter le tracé irrégulier des galeries.
E - Galeries larvaires de T. fuscum. Noter le tracé irrégulier des galeries.
Galeries larvaires et trou de sortie (4 à 6 millimètre de largeur) de Tetropium fuscum. Noter la forme ovale du trou et la fine sciure encombrant les galeries.
F - Galeries larvaires et trou de sortie (4 à 6 mm de largeur) de T. fuscum. Noter la forme ovale du trou et la fine sciure encombrant les galeries.
Peuplement décimé par le Tetropium fuscum.
G - Peuplement décimé par le T. fuscum.

Source des illustrations

  • A Klaus Bolte, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts
  • B Agence canadienne d'inspection des aliments, Dartmouth
  • C Bob Guscott, Nova Scotia Department of Natural Resources
  • D Stephanie Sopow, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts
  • E Ken Harrison, Ressources naturelles Canada, Service canadien des forêts
  • F Tom Prest, Agence canadienne d'inspection des aliments
  • G Bob Guscott, Nova Scotia Department of Natural Resources
Date de modification :