Questions et réponses

Qu'est-ce que le longicorne brun de l'épinette?

Le longicorne brun de l'épinette (Tetropium fuscum) est un insecte foreur originaire de l'Europe du Nord, de l'Europe centrale et de l'Ouest de la Sibérie, où il s'attaque habituellement aux épinettes stressées ou moribondes. Ce coléoptère ne présente aucun risque pour la santé humaine.

Y a-t-il des longicornes bruns de l'épinette au Canada?

Oui. En 1999, on a confirmé la présence du longicorne brun de l'épinette dans le parc de Point Pleasant, à Halifax (Nouvelle-Écosse). À ce jour en Amérique du Nord, cet insecte a seulement été détecté en Nouvelle-Écosse et au Nouveau Brunswick.

Comment a-t-on détecté le longicorne brun de l'épinette au Canada?

En 1999, on a découvert au parc de Point Pleasant ce qui ressemblait à des arbres stressés ou moribonds. Le Service canadien des forêts a mené une enquête pendant laquelle des entomologistes ont découvert des longicornes bruns de l'épinette. Cette découverte a ensuite été confirmée, à l'automne 1999, par un expert de la communauté internationale.

Comment le longicorne brun de l'épinette est-il arrivé en Nouvelle-Écosse?

Il est probable que l'insecte soit arrivé à Halifax dans des matériaux d'emballage en bois ayant servi à emballer des produits importés de la région où il vit normalement. Le parc de Point Pleasant est situé à proximité des terminaux du port d'Halifax, où des matériaux d'emballage en bois, comme du bois d'arrimage, étaient entreposés.

Quel effet le longicorne brun de l'épinette a-t-il sur les épinettes?

La larve de ce coléoptère se nourrit de l'écorce interne (phloème) de l'épinette. Bien que tout le tronc puisse être affecté, la partie inférieure de l'arbre est habituellement la plus gravement infestée. L'épinette peut mourir si elle subit une infestation massive de longicornes bruns de l'épinette pendant un certain nombre d'années.

Quelle est l'ampleur de la menace posée par le longicorne brun de l'épinette?

Même si on croyait initialement que le longicorne brun de l'épinette était un phytoravageur sérieux et ravageur, la science récente indique que sa dispersion naturelle est relativement lente et qu'il pourrait avoir un impact limité aux arbres qui sont déjà stressés par d'autres facteurs, comme la sécheresse. De bonnes pratiques de gestion de la santé des forêts sont donc importantes dans la lutte contre des organismes nuisibles comme le longicorne brun de l'épinette. La recherche scientifique se poursuit en ce qui a trait aux options potentielles pour la réduction du risque et aux stratégies de gestion. Si cet insecte se propage davantage et s'établit dans les forêts canadiennes d'épinette, il pourrait affecter la valeur économique et écologique de nos ressources forestières. On ne connaît aucune espèce d'arbre feuillu touchée par cet insecte.

Le climat froid du Canada limite-t-il la propagation de ce phytoravageur?

Non. Le longicorne brun de l'épinette peut résister au climat froid du Canada. Cependant, au Canada, il peut prendre jusqu'à deux saisons ou plus pour terminer son cycle de vie. Là où le climat est plus chaud, il peut terminer son cycle de vie en une saison ou moins.

À quoi le longicorne brun de l'épinette ressemble-t-il?

Le coléoptère adulte mesure de 0,8 cm à 1,8 cm de longueur. Son corps, légèrement aplati, peut être ocre foncé, brun ou brun rougeâtre. Certains spécimens ont une bande plus pâle sur la partie de la couverture alaire située au niveau des épaules. La tête et le thorax sont d'une couleur pouvant aller du brun foncé au noir, et ses pattes sont brunes. Le longicorne brun de l'épinette est muni de yeux composés complètement divisés en deux parties. La longueur de ses antennes, qui sont d'un brun rougeâtre, se situe environ entre le tiers et la moitié de la longueur de son corps.

Est-il facile de trouver des longicornes bruns de l'épinette adultes?

Non. Ils sont difficiles à trouver en raison de leur apparence et de leur comportement. Leur couleur brune, semblable à celle de l'écorce, constitue un camouflage naturel efficace. Ils sont plus actifs à la tombée du jour. Pendant le jour, ils se dissimulent sous les écailles de l'écorce. Cependant, les progrès scientifiques ont permis de mettre au point de meilleures méthodes de dépistage. Par exemple, le piégeage à l'aide de phéromones consiste à simuler les hormones que produit la femelle pour attirer des mâles.

Le longicorne brun de l'épinette préfère-t-il certains types d'épinettes?

En Nouvelle-Écosse, on sait que ce coléoptère s'attaque aux épinettes en santé, aux épinettes moribondes et aux épinettes récemment abattues (p. ex. : à cause du vent). Ce phytoravageur pourrait se propager dans l'ensemble des populations d'épinettes, y compris les populations d'épinettes rouges, blanches et noires. D'autres conditions environnementales (comme la sécheresse et la présence d'autres espèces d'insectes) peuvent rendre l'arbre plus vulnérable aux attaques du longicorne brun de l'épinette. Bien que cet insecte puisse s'attaquer à toute épinette dont le tronc mesure au moins 10 cm de diamètre, il a tendance à préférer les épinettes mûres (tronc d'un diamètre de plus de 30 cm à hauteur d'homme).

Les épinettes sont les seuls hôtes connus de cet insecte en Amérique du Nord.

Quels symptômes les arbres infestés présentent-ils?

Les arbres peuvent présenter les symptômes suivants :

  • écoulements de résine épars et inexpliqués le long du tronc;
  • trous de sortie d'environ 4 mm de diamètre dans l'écorce;
  • réseaux de galeries d'alimentation mesurant jusqu'à 6 mm de diamètre creusées immédiatement sous l'écorce et encombrées de matières ressemblant à de la sciure (excréments);
  • galeries creusées dans le bois qui peuvent mesurer jusqu'à 6 mm de diamètre et 4 cm de profondeur. Une coupe transversale du bois infesté révèle la présence de galeries en forme de « L »;
  • sciure grossière à l'intérieur et autour des galeries ou obturant les trous d'entrée et de sortie;
  • certaines parties de la cime jaunissent ou brunissent progressivement et sont affectées par une chute d'aiguilles.

Quelles sont les mesures mises en place pour lutter contre le longicorne brun de l'épinette?

L'ACIA tente de contenir et de ralentir la propagation du LBE à d'autres régions du Canada avec l'aide de partenaires fédéraux, provinciaux et de l'industrie. Les zones réglementées sont souvent créées avec des restrictions et des interdictions en place où le ravageur est connu d'être présent, limitant sa propagation et sa présence ailleurs. Une zone réglementée peut être établie par un arrêté ministériel, tel que celui publié en Octobre 2000 et révisé en 2015 qui limite le mouvement des billes rondes de l'épinette et du bois de chauffage hors de la province de la Nouvelle-Écosse.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le Programme d'atténuation des risques associés au longicorne brun de l'épinette élaboré en vue de lutter contre la propagation artificielle du longicorne brun de l'épinette, veuillez consulter la page Questions et réponses pour l'industrie.

Abattra-t-on des arbres dans le cadre du programme de lutte contre le longicorne brun de l'épinette?

Non, la coupe d'arbres est jugé comme une mesure inefficace pour éliminer le LBE et les arbres ne sont pas enlevés sauf pour la recherche ou pour la gestion de site spécifique hors de la province de la Nouvelle-Écosse. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) focus à confiner le LBE et à supporter les activités de recherche, de surveillance et d'application de la réglementation ainsi que les activités permettant une communication efficace.

Que puis-je faire pour prévenir la propagation du longicorne brun de l'épinette?

Le public peut jouer un rôle-clé dans le contrôle de la dispersion des organismes nuisibles associés au bois en ne déplaçant pas de matériel potentiellement infesté tel que le bois de chauffage et les billes d'épinette.

  • Ne déplacez pas de matériel réglementé comme le bois de chauffage hors du lieu infesté sans avoir obtenu une permission écrite de l'ACIA.
  • Achetez votre bois de chauffage localement, brûlez-le sur place et ne le rapportez jamais à la maison.
  • Évitez de déplacer des objets trouvés dans la nature.

Si vous ne vous trouvez pas dans une zone visée par la réglementation concernant le longicorne brun de l'épinette, et si vous croyez avoir découvert des signes d'infestation, veuillez communiquer avec le bureau de l'ACIA (longicorne brun de l'épinette). Les résidants de la Nouvelle-Écosse peuvent composer le 1-877-868-0662 (numéro sans frais) ou le 902-426-4667. À l'extérieur de la Nouvelle-Écosse, communiquez avec votre bureau local de l'ACIA.

Date de modification :