Questions et réponses de l'industrie

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Où le longicorne brun de l'épinette (LBE) est-il établi?

La zone réglementée pour LBE comprends toute la province de la Nouvelle-Écosse ainsi que des sites individuels au Nouveau Brunswick sous des Avis d'interdiction de déplacement. Le ravageur n'a pas été décelé ailleurs en Amérique du Nord.

Quelles mesures ont été prises afin de lutter contre le longicorne brun de l'épinette?

Des zones réglementées sont délimitées afin de ralentir ou d'empêcher la propagation de ravageurs (y compris de pathogènes) qui pourraient avoir des effets néfastes sur les humains, les animaux et les végétaux. En général, des restrictions ou des interdictions sont imposées dans les zones où le ravageur est présent ou soupçonné de l'être. Une ordonnance ministérielle est un moyen d'établir une zone réglementée. Pour aider à empêcher la propagation du LBE, une ordonnance ministérielle a été émise en octobre 2000 et révisée en 2007, 2013 et 2015. L'ordonnance restreint le déplacement des billes rondes d'épinette et du bois de chauffage hors de la zone réglementée afin de prévenir la propagation du LBE à des régions du Canada non infestées par l'insecte.

En mai 2007, selon les nouvelles informations scientifiques et les résultats de la surveillance, l'ACIA a élargi le lieu infesté et assoupli les exigences de l'arrêté ministériel original en ce qui a trait au traitement des produits et au contrôle des déplacements. En mai 2013, fondé sur une justification scientifique supplémentaire, l'ACIA a enlevé l'écorce et les copeaux de bois d'épinette de la liste des articles réglementés. En avril 2015, la zone réglementée a été élargie afin d'inclure toute la province de la Nouvelle-Écosse pour réduire le fardeau administratif, de mieux faire connaître la zone réglementée et de maximiser la conformiste aux restrictions visant les déplacements.

Pourquoi l'ACIA modifie-t-elle la réglementation à l'égard du LBE?

La zone réglementée soutient l'objectif de l'ACIA de ralentir la propagation du LBE grâce à l'atténuation des risques des voies d'entrée qui présentent les plus grands risques. Cette approche en matière de réglementation est conforme aux normes de lutte antiparasitaire canadiennes et internationales et a pour but de mieux protéger les autres forêts des Maritimes et celles ailleurs au Canada contre cet insecte envahisseur.

Qu'est-ce que cette modification signifiera pour les industries connexes?

Cette approche provisoire en matière de réglementation appliquée à l'échelle provinciale permettra un commerce régional plus ouvert pendant que des mesures à plus long terme sont envisagées.

L'approche actuelle de l'ACIA tient-elle compte des préoccupations de l'industrie?

Les mesures appuient l'objectif commun visant à confiner le LBE, tandis que les activités scientifiques et la surveillance visent à approfondir les connaissances sur ce ravageur. L'ACIA continue de collaborer avec ses partenaires fédéraux, provinciaux et de l'industrie pour élaborer une stratégie de gestion à long terme.

Que fait l'ACIA pour gérer le LBE? L'approche actuelle vise-t-elle à éradiquer le ravageur ou seulement à contenir sa propagation?

Afin de protéger les régions non infestées par le ravageur au Canada, l'ACIA limite le déplacement de billes d'épinette et de bois de chauffage provenant des zones où le LBE a été détecté. Cette mesure empêche la propagation artificielle par les activités humaines du LBE hors de la zone réglementée.

La présence du LBE a été détectée à plusieurs endroits à travers la Nouvelle Écosse et quelques endroits au Nouveau Brunswick. Le ravageur n'a pas été décelé ailleurs en Amérique du Nord.

L'ACIA n'a jamais adopté de stratégie d'éradication à l'égard du LBE, a choisi de ralentir et de contenir sa propagation. L'ACIA collabore avec ses partenaires des gouvernements fédéral, provinciaux et de l'industrie pour lutter contre ce ravageur.

Quel a été l'impact du LBE au Canada jusqu'à présent?

Le gouvernement du Canada s'engage à protéger les ressources végétales du Canada contre les ravageurs et les maladies. Bien qu'on ait d'abord cru que le LBE était un ravageur nuisible pour l'ensemble des forêts d'épinettes, de récentes données scientifiques révèlent qu'il se propage plutôt lentement et qu'il pourrait nuire qu'aux arbres déjà affaiblis par d'autres facteurs.

À l'heure actuelle, le LBE n'est pas considéré comme ayant un impact important sur les populations d'épinettes.

Il est important de disposer d'une stratégie efficace de gestion de la santé des forêts pour lutter contre les ravageurs tels que le LBE. Les recherches scientifiques se poursuivent afin de trouver des façons de gérer les zones infestées et de réduire le risque de propagation.

Le public peut grandement contribuer à maîtriser la propagation des ravageurs transportés par le bois en ne déplaçant pas de produits potentiellement infestés comme le bois de chauffage (de toutes les essences) ou de produits de l'épinette comme les billes et les branches, ou les résidus de jardins contenant de l'épinette.

Où se trouve le LBE?

Les œufs du LBE se trouvent en paires dans des lieux bien dissimulés sous l'écorce. Les larves creusent dans l'écorce interne et creusent encore plus loin dans l'arbre.

Le LBE peut être détecté dans le bois de chauffage. En ne déplaçant aucun bois de chauffage, on limite la propagation du ravageur.

Dans quelle mesure les efforts déployés par l'ACIA ont ils permis de lutter efficacement contre le LBE depuis sa première détection au Canada?

Les efforts que l'ACIA déploie sont efficaces. Le LBE est strictement établi en Nouvelle Écosse. À l'exception de deux cas détectés au Nouveau Brunswick, le ravageur n'a pas été décelé ailleurs en Amérique du Nord.

Depuis sa détection au Canada, le LBE s'est déplacé plutôt lentement, et la plupart de ses déplacements peuvent être attribuables aux tempêtes, comme l'ouragan Juan en 2003, et à la propagation artificielle par les activités des humains, comme le déplacement du bois de chauffage et des produits de l'épinette. C'est pourquoi l'ACIA concentre ses efforts sur la prévention de la propagation artificielle. Pour y parvenir, tous les intervenants doivent s'assurer de respecter les politiques et de ne déplacer aucun article réglementé par l'ACIA en hors de la zone réglementée, en plus d'éviter tout risque lié au bois de chauffage déplacé en hors de sa zone locale.

Qu'est-ce qu'un certificat de déplacement?

Un certificat de déplacement, délivré par l'ACIA, autorise le déplacement de produits réglementés hors du lieu infesté sous des conditions précises. Les conditions facilitent le transport et le traitement de ces produits, tout en réduisant le risque de propagation du longicorne. Pour obtenir de plus amples renseignements ou un certificat de déplacement, veuillez communiquer avec votre bureau local de l'ACIA (LBE) en composant le 1-877-868-0662 ou le 902-426-4667 ou bureau local de l'ACIA.

Les installations de produits forestiers situées à l'extérieur du lieu infesté peuvent-elles recevoir et traiter des produits réglementés du lieu infesté?

Oui. Les installations de produits forestiers situées à l'extérieur de la zone réglementée peuvent être autorisées à traiter des produits réglementés provenant de la zone réglementée, une fois que les processus propres à leur site pour l'atténuation des risques liés au LBE ont été approuvés par l'ACIA.

L'ACIA a mis en œuvre le Programme d'atténuation des risques liés au LBE pour les participants de l'industrie forestière. Le programme réduit le risque de propagation du longicorne en établissant des exigences pour le déplacement et le traitement de billes d'épinette, et du bois de chauffage aux termes d'un certificat de déplacement de l'ACIA. Le programme est basé sur le rendement et les participants se conforment aux exigences au moyen d'un processus propre au site, consigné dans un plan approuvé pour le site. Les exigences englobent les pratiques de l'industrie forestière et aideront les producteurs à mettre en marché leurs produits.

L'ACIA continuera-t-elle d'ordonner la destruction d'arbres dans les zones généralement infestées?

Il n'y pas de destruction d'arbres sauf à des fins de recherche et dans des plans spécifiques de gestion de site qui sont situé hors de la province de la Nouvelle-Écosse. L'ACIA mettra l'accent sur la recherche, la surveillance, les communications efficaces et l'application de la loi.

Si vous n'habitez pas l'une des régions réglementées à l'égard du LBE et pensez avoir détecté des signes d'infestation, en Nouvelle-Écosse, communiquez avec le bureau de l'ACIA sans frais au 1-877-868-0662 ou composez le 902-426-4667. Si vous êtes à l'extérieur de la Nouvelle-Écosse, communiquez avec votre bureau local de l'ACIA.

Date de modification :