Tuta absoluta (Mineuse de la tomate) - Fiche de renseignements

Contexte

Tuta absoluta (Lepidoptera : Gelechiidae) est un insecte envahissant hautement destructeur qui s'attaque aux tomates, mais qui a aussi été dépisté sur d'autres plantes de la famille des solanacées (pommes de terre, aubergines, etc.).

Ce petit papillon nocturne est originaire de la région des Andes en Amérique du Sud, mais il se trouve maintenant en Europe et en Afrique du Nord. Selon toute vraisemblance, il continuera de se propager dans le bassin méditerranéen. Quoique d'origine tropicale à subtropicale, il a également envahi des serres dans le nord de Europe.

Carte de crédit de phytoravageur- Mineuse de la tomate PDF (1.1 mo)

Hôtes

Tuta absoluta vit sur les surfaces et à l'intérieur des feuilles, des tiges et des fleurs des plantes de la famille des solanacées et également dans les fruits de la tomate. Il a aussi été observé sur des plants de haricots (Phaseolus vulgaris).

Déplacement et dispersion

Cet insecte se propage de plusieurs manières.

  • Les plants de tomate, leurs fruits ainsi que les contenants usagés sont considérés comme des vecteurs à risque élevé d'introduction de ce ravageur.
  • Le sol pourrait peut-être aussi agir comme vecteur.
  • Les producteurs serricoles qui réemballent et distribuent des tomates produites dans des pays infestés sont une voie de dissémination probable de ce ravageur.
  • Les marchés extérieurs qui vendent des tomates provenant de pays infestés et qui sont situés dans des régions où les conditions climatiques estivales permettent la survie de Tuta absoluta présentent également un risque.

Cet insecte peut parcourir jusqu'à 100 kilomètres. Il devrait être en mesure de se déplacer entre les serres non grillagées et les cultures en champ.

Biologie

La femelle pond jusqu'à 260 oeufs, en général isolés les uns des autres, sur les feuilles, les tiges et les jeunes fruits. Les larves se nourrissent du tissu entre les épidermes de la feuille et forment des tunnels. Lors des stades plus avancés (stades trois et quatre ou plus tard durant le développement), elles quittent ces tunnels pour se déplacer vers d'autres tissus et recommencer à forer.

Les jeunes larves attaquent généralement les feuilles, mais elles peuvent aussi être observées dans les points de croissance et dans la fleur, tandis que les larves plus âgées attaquent plutôt le fruit. La pupaison a lieu à l'intérieur ou à l'extérieur du tunnel, ou dans le sol.

À 20 °C, le temps moyen nécessaire au développement de l'oeuf jusqu'au stade adulte est de 40 jours. Bien qu'on puisse observer des populations temporaires de Tuta absoluta à l'extérieur, il est peu probable que l'insecte survive à l'hiver au Canada. Toutefois, il pose un risque élevé pour la culture de tomates de serre au Canada puisqu'il peut y avoir jusqu'à neuf générations en serre au cours d'une année.

Signes et symptômes

Les signes et symptômes généralement observés sur les fruits et les tiges incluent les suivants :

  • petites perforations,
  • forme irrégulière,
  • trous de sortie,
  • pourriture due à des infections secondaires,
  • excréments (matière poudreuse fine excrétée après la digestion par les insectes qui se nourrissent des plantes).

Les jeunes larves et les oeufs sont difficiles à trouver. Les fruits présentent des perforations aux endroits où les larves ont pénétré la surface.

Les tomates qui ont été attaquées sont faciles à repérer grâce aux trous de sortie et à la présence d'excréments secs produits par la larve de dernier stade au moment de la pupaison.

Des signes de dommage sur les fruits s'observent souvent sous le calice (organe foliacé vert au-dessus du fruit). Les fentes des contenants devraient être vérifiées pour la présence de pupes.

Détection et identification

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 1 : Oeuf

Figure 1 : Oeuf : Petit (0,36 x 0,22 mm), cylindrique et blanc crème jusqu'à jaune ou brunâtre. Les oeufs sont généralement déposés sur l'envers des feuilles.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 2 - Larve

Figure 2 : Larve : De couleur crème avec une tête foncée, devenant verdâtre à rose pâle au cours du deuxième au quatrième stade. Elle mesure de 0,9 mm (premier stade) à 7,5 mm (quatrième stade). Après l'éclosion, elle pénètre immédiatement dans les tissus de la plante.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 3 - Pupe

Figure 3 : Pupe : Brune. Peut être observée à l'intérieur ou à la surface des feuilles ou du sol, et parfois sur les fleurs, les fruits et les points de croissance.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 4 - Adulte

Figure 4 : Adulte : 10 mm de longueur, antennes filiformes, écailles gris argenté, points noirs sur les ailes antérieures.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 5: Oeuf sur une feuille et agrandissement.

Figure 5 : Oeuf sur une feuille et agrandissement.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 6: Oeufs sur une feuille avec l'insertion de près.

Figure 6 : Tomate endommagée. La larve fore dans le fruit, laissant des trous, des excréments et des fils de soie.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 7 - Feuille endommagée

Figure 7 : Feuille endommagée. Les tunnels entre les parois inférieure et supérieure de la surface de la feuille forment des taches pâles souvent partiellement remplies par des excréments.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 8: Larve, excrément et tunnel

Figure 8 : Larve, excrément et tunnel

Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Figure 9 - Excrément produit par le forage

Figure 9: Excrément produit par le forage d'une larve à un point de jonction de la tige et d'une feuille.

Texte : Direction de la protection des végétaux et de la biosécurité
Photos : www.tutaabsoluta.com

Date de modification :