Questions et réponses - Scarabée japonais

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) réglemente le déplacement d'articles réglementés qui peuvent transporter le scarabée japonais afin d'empêcher la propagation de cet organisme nuisible des régions du Canada où il est présent vers les régions qui en sont exemptes. Les provinces de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard sont jugés infestées par le scarabée japonais et le déplacement d'articles réglementés en provenance de ces provinces vers le reste du Canada doit rencontrer certaines exigences afin d'en empêcher la propagation.

Qu'est-ce que le scarabée japonais?

Le scarabée japonais, Popillia japonica, est un ravageur des plantes originaires du Japon qui s'attaque aux racines, au feuillage et aux fruits d'une variété de plantes hôtes, notamment l'orme, l'érable, le rosier, le zinnia, le maïs, l'asperge, la vigne, le pommier, le bleuet, le framboisier et le mûrier sauvage. Le gazon est l'hôte préféré des stades larvaires du ravageur tandis que les adultes s'attaquent aux feuilles et aux fruits d'une grande variété de plantes hôtes.

D'où est originaire le scarabée japonais et quand sa présence a-t-elle été confirmée en Amérique du Nord?

Le scarabée est originaire des grandes îles du Japon. Il a été signalé pour la première fois en Amérique du Nord au New Jersey en 1916 et détecté pour la première fois au Canada à Yarmouth, en Nouvelle-Écosse, en 1939.

Quels articles sont réglementés à l'égard du scarabée japonais?

Toutes les parties souterraines des plantes (comme les bulbes ou les plantes entières avec leurs racines) avec de la terre ou du milieu de culture sont réglementées à l'égard du scarabée japonais sous la directive D-96-15 : Exigences phytosanitaires visant à prévenir la dissémination du scarabée japonais, Popillia japonica, au Canada et aux États-Unis de l'ACIA.

Que dois-je savoir concernant le déplacement d'articles réglementés au Canada?

Les articles réglementés déplacés en Colombie-Britannique ou à Terre-Neuve-et-Labrador en provenance d'autres régions du Canada doivent rencontrer certaines exigences afin d'assurer qu'ils sont exemptes du scarabée japonais. Ces exigences sont décrites dans la directive D-96-15 : Exigences phytosanitaires visant à prévenir la dissémination du scarabée japonais, Popillia japonica, au Canada et aux États-Unis de l'ACIA. Il n'y a pas d'exigences relatives au scarabée japonais pour le déplacement d'articles vers les provinces et territoires autres que la Colombie-Britannique et Terre-Neuve-et-Labrador.

Un Certificat de circulation de l'ACIA est exigé afin de déplacer des articles réglementés en Colombie-Britannique ou à Terre-Neuve-et-Labrador en provenance d'autres régions du Canada. Veuillez communiquer avec votre bureau local de l'ACIA pour des renseignements supplémentaires.

Pourquoi établit-on des zones réglementées?

L'établissement de zones réglementées sert à limiter la propagation de ravageurs indésirables à l'extérieur de ces zones. On y parvient en maintenant et en appliquant des restrictions sur les déplacements d'articles qui pourraient être infestés à l'extérieur des zones où un ravageur justiciable de quarantaine a été détecté. Dans le cas du scarabée japonais, les articles réglementés comprennent toutes les plantes comportant de la terre. Les articles réglementés peuvent être déplacés à l'intérieur d'une zone réglementée, mais ne peuvent pas être transportés hors d'une telle zone sans un Certificat de circulation de l'ACIA. Quiconque contrevient à ces interdictions ou restrictions de déplacement est passible d'une amende et s'expose à des poursuites judiciaires.

Que fait l'ACIA pour empêcher la propagation du scarabée japonais au Canada?

L'ACIA collabore et consulte avec ses partenaires à tous les niveaux, avec les intervenants et les membres de l'industrie en vue de mettre en œuvre des stratégies qui permettront de lutter contre le scarabée japonais et de ralentir sa propagation. L'ACIA informe en outre la population et l'industrie de l'aménagement paysager et du jardinage des restrictions et des options concernant le déplacement des produits réglementés dans les endroits où des zones réglementées ont été établies.

Comment le scarabée japonais se propage-t-il?

Comme il s'agit d'un coléoptère, le scarabée peut se déplacer seul par le vol (propagation locale). Pour les longues distances, le scarabée est répandu principalement par les activités humaines comme le déplacement de plantes infestées comportant de la terre d'un endroit à un autre.

Une indemnisation sera-t-elle accordée pour les pertes liées à la destruction de plantes infestées ou détruites par le scarabée japonais?

Aucune indemnisation ne sera versée pour les mesures prises en vue de lutter contre le scarabée japonais.

Quelles pourraient être les conséquences économiques de la propagation du scarabée japonais au Canada?

Le changement du statut réglementaire d'une zone relative au scarabée japonais d'exempte à infestée ne poserait pas un obstacle aux échanges commerciaux, mais pourrait augmenter les coûts de production de l'industrie puisque les articles réglementés devraient être traités avant d'être exportés vers des zones exemptes aux États-Unis.

Il pourrait également y avoir des coûts importants liés aux dégâts causés au gazon, aux fleurs et aux arbres dans les parcs et les propriétés privées.

Qu'est-ce que je devrais faire si je retrouve le scarabée japonais dans mon jardin?

Si vous découvrez le scarabée japonais en dehors de la zone réglementée (en dehors des provinces de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard), s'il vous plaît en aviser votre bureau local de l'ACIA. Pour ce qui est des populations à l'intérieur des zones réglementées, le mandat de l'ACIA ne s'étend malheureusement pas à la gestion de ces infestations. Votre ministère de l'agriculture provincial pourrait peut-être vous offrir des renseignements supplémentaires.

Mesures de lutte contre le scarabée japonais prises par l'ACIA

Comment la propagation du scarabée japonais est-elle contrôlée?

La propagation du scarabée japonais est contrôlée par les restrictions du déplacement d'articles réglementés en provenance des zones réglementées établies par l'ACIA vers l'extérieur de celles-ci.

Où puis-je obtenir des informations détaillées au sujet des exigences de l'ACIA?

Pour des informations détaillées au sujet des exigences de l'ACIA à l'égard du scarabée japonais, veuillez consulter la directive D-96-15 : Exigences phytosanitaires visant à prévenir la dissémination du scarabée japonais, Popillia japonica, au Canada et aux États-Unis ou communiquer avec votre bureau local de l'ACIA.

Comment la population est-elle informée?

Des renseignements sont publiés sur le site Web de l'ACIA. L'ACIA garde en outre le contact avec ses partenaires et les intervenants de l'industrie, notamment les pépinières et les centres de jardinage.

Que puis-je faire pour être utile?

L'ACIA sollicite l'aide de tous et demande d'éviter de déplacer des articles réglementés à l'extérieur des zones réglementées sans l'autorisation écrite préalable de l'ACIA. Si vous souhaitez obtenir un complément d'information, veuillez communiquer avec votre bureau local de l'ACIA. Vous pouvez également aider l'ACIA en signalant tout déplacement illégal d'articles réglementés.

Date de modification :