Ips typographus (Typographe européen de l'épinette) - Fiche de renseignements

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Identification

Adulte : Petit coléoptère cylindrique, rougeâtre, brun foncé ou complètement noir, mesurant 4,2 à 5,5 mm de longueur.Note de bas de page 1 Note de bas de page 2 Note de bas de page 3 Note de bas de page 4 Le front et les côtés du corps sont couverts de longs poils jaunâtres.Note de bas de page 5 Chez les deux sexes, chaque côté de la déclivité élytrale est armée de quatre épines; la 3e épine est distinctement capitée et plus grande que les autres.Note de bas de page 2 Toutefois, chez le mâle, la tête de la 3e épine est plus forte que chez la femelle, et la pubescence sur le pronotum est plus éparse.Note de bas de page 1 Note de bas de page 6 Note de bas de page 9

Hôtes

Picea (hôte principal), Abies, Larix and Pinus.Note de bas de page 5 Note de bas de page 2 Note de bas de page 4

Portion(s) de l'hôte infestée(s)

Les larves se nourrissent dans l'écorce interne des dix premiers mètres de la tige.Note de bas de page 10 Note de bas de page 11 Note de bas de page 4 Ce ravageur préfère les arbres à écorce épaisse (épaisseur minimale de 2,5 mm épaisseur optimale de 5,0 mm).Note de bas de page 3 Note de bas de page 12

État de l'hôte

Ce scolyte préfère les arbres affaiblis physiologiquement, blessés, couchés par le vent, tombés récemment ou surâgés.Note de bas de page 2 Note de bas de page 10 Note de bas de page 11 Toutefois, en période d'infestation, même les arbres sains peuvent être attaqués.Note de bas de page 2 Note de bas de page 11 Les infestations sont plus graves dans les vieux peuplements âgés de plus de 120 ans, et les arbres âgés de 70 à 150 ans sont préférés. En comparaison, les dommages sont négligeables dans les peuplements âgés de moins de 40 ans.Note de bas de page 2 Note de bas de page 7 Note de bas de page 10 Note de bas de page 13

Aire de répartition

Europe, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, Japon et Russie. Note de bas de page 14

Signes et symptômes

Les mâles initient l'attaque en aménageant une loge nuptiale et sont bientôt rejoints par une à quatre femelles. Ces dernières forent à leur tour des galeries de ponte irradiant de la loge nuptiale dans l'écorce interne.Note de bas de page 2 Ces galeries s'étendent à la verticale et mesurent 10 à 20 cm de longueur (12,5cm en moyenne); elles sont habituellement triramées, mais parfois biramées ou pluriramées.Note de bas de page 5 Note de bas de page 6 Note de bas de page 8 Note de bas de page 3 Chaque femelle dépose environ 50 oeufs de chaque côté de la galerie de ponte.Note de bas de page 6 Note de bas de page 9 Note de bas de page 4 Les galeries larvaires sont perpendiculaires à la galerie de ponte et s'élargissent progressivement à mesure que les larves grandissent.Note de bas de page 4

Sur les arbres sur pied, les aiguilles virent au vert jaunâtre puis au brun rouge et tombent après quelques semaines.Note de bas de page 5 Note de bas de page 4 D'autres signes d'infestation incluent l'accumulation de sciure brun-rouge dans les anfractuosités de l'écorce, l'apparition de nombreux trous de sortie circulaires d'environ 2 à 3 mm de diamètre et la formation de petits (de la grosseur d'une pièce de 10 cents) bouchons de résine sur l'écorce.Note de bas de page 5 Note de bas de page 4 Des traces d'alimentation de pics peuvent être présentes.Note de bas de page 15

Les adultes sont également vecteurs d'un certain nombre de champignons comme le Ceratocystis polonica (Siemaszko). Ce champignon responsable du bleuissement du bois est très pathogène et peut tuer des épinettes saines.4 En maculant le bois de grandes traînées bleues, ce champignon en réduit la valeur commerciale.Note de bas de page 2

Coléoptères typographus adulte (4,2 à 5,5 millimètre de longueur). Noter la pubescence jaune qui recouvre la tête et le corps.
A - I. typographus adulte (4,2 à 5,5 mm de longueur). Noter la pubescence jaune qui recouvre la tête et le corps.
Sciure brune à la base d'un arbre infesté par l'Coléoptères typographus.
B - Sciure brune à la base d'un arbre infesté par l'I. typographus.
Galeries de ponte (10 à 20 centimètre de longueur) et galeries larvaires d'Coléoptères typographus.
C - Galeries de ponte (10 à 20 cm de longueur) et galeries larvaires d'I. typographus.
Galeries de ponte et galeries larvaires d'Coléoptères typographus. Les galeries s'élargissent à mesure que les larves grandissent.
D - Galeries de ponte et galeries larvaires d'I. typographus. Les galeries s'élargissent à mesure que les larves grandissent.
Arbres infestés par l'Coléoptères typographus, à houppier brun rougeâtre.
E - Arbres infestés par l'I. typographus, à houppier brun rougeâtre.
Peuplement décimé par l'Coléoptères typographus.
F - Peuplement décimé par l'I. typographus.
Sciure brun rougeâtre à la base d'un arbre infesté par l'Coléoptères typographus.
G - Sciure brun rougeâtre à la base d'un arbre infesté par l'I. typographus.

Source des illustrations

  • A Gyorgy Csoka, Institut hongrois de la recherche forestière, Image 1231225, www.invasive.org, Jan. 5, 2004
  • B Louis-Michel Nageleisen, Département de la Santé des Forêts, France, Image 1190030, www.invasive.org, 5 février 2004
  • C Milos Knizek, de recherches sur la gestion des forêts et du gibier, République tchèque, Image 1191005, www.invasive.org, 5 février 2004
  • D Louis-Michel Nageleisen, Département de la Santé des Forêts, France, Image 1190027, www.invasive.org, 5 février 2004
  • E Louis-Michel Nageleisen, Département de la Santé des Forêts, France, Image 1190031, www.invasive.org, 5 février 2004
  • F Petr Kapitola, de recherches sur la gestion des forêts et du gibier, , République tchèque, Image 1191001, www.invasive.org, 5 février 2004
  • G Institut norvégien de recherche forestière, www.skogforsk.no
Date de modification :