Avis à l'industrie - Le gouvernement négocie de nouvelles exigences d'exportation pour les pommes de terre de l'Île-du-Prince-Édouard

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

26 janvier 2015 : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a négocié une entente avec le Animal and Plant Health Inspection Service du United States Department of Agriculture (USDA-APHIS) pour prévenir la propagation de la gale verruqueuse de la pomme de terre et de préserver l'accès au marché pour les cultivateurs de pommes de terre canadiens.

À compter d'aujourd'hui, il y a de nouvelles exigences mises en place pour l'exportation vers les États-Unis (É.-U.) de pommes de terre provenant de l'Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.-É.).

En raison de la récente détection de la gale verruqueuse de la pomme de terre à l'Î.-P.-É., l'ACIA continue la surveillance de cet organisme nuisible et applique des restrictions pour prévenir davantage la propagation provenant des champs infestés et associés. Les pommes de terre provenant d'un des champs faisant l'objet de restrictions par l'ACIA en raison de la gale verruqueuse ne peuvent être envoyées aux É.-U.

Lire les exigences complètes pour les pommes de terre provenant de l'Î.-P.-É.

Toutes les autres exigences pour l'exportation des pommes de terre produites au Canada, y compris à l'Î.-P.-É., demeurent en vigueur et doivent être respectées. Les exigences supplémentaires susmentionnées concernent strictement les pommes de terre de l'Î.-P.-É. destinées aux É.-U.

La gale verruqueuse de la pomme de terre ne pose aucun risque pour la santé des humains ou la salubrité des aliments. Elle peut toutefois nuire à la viabilité économique de l'industrie de la pomme de terre en réduisant le rendement et en rendant les pommes de terre invendables.

Depuis l'an 2000, année où la gale verruqueuse a été détectée pour la première fois à l'Î.-P.-É., l'ACIA a confirmé avoir détecté cette maladie dans 23 champs de cette province. Ces détections sont attendues et sont le résultat des activités de surveillance continues de l'ACIA et de la vigilance de l'industrie.

L'industrie de la pomme de terre joue un rôle important dans le respect des exigences d'importation américaines et dans la préservation de l'accès au marché des pommes de terre canadiennes. L'ACIA demandera l'entière collaboration des intervenants pour continuer ses activités de suivi et pour vérifier que tous les traitements applicables ont été effectués.

Les inspecteurs de l'ACIA continuent de surveiller la gale verruqueuse de la pomme de terre au moyen d'une surveillance continue, d'échantillonnages et d'analyses des sols. L'ACIA et le USDA-APHIS, ainsi que les représentants de l'industrie des deux pays, continuent leur étroite collaboration dans le but de prévenir la propagation de la gale verruqueuse et de préserver le marché de la pomme de terre.

Pour en apprendre davantage à propos des exigences d'exportation des pommes de terre, communiquer avec ton bureau régional de l'ACIA.

Exigences supplémentaires pour les pommes de terre provenant de l'Île-du-Prince-Édouard

Pommes de terre de consommation emballées

  • Nécessitent une inspection phytosanitaire effectuée par l'ACIA.
  • Doivent être accompagnées d'un certificat phytosanitaire ou d'autres documents acceptables déclarants que les pommes de terre ont poussées dans un champ où il n'y a pas de cas connus de gale verruqueuse de la pomme de terre.
  • Doivent être lavées ou brossées à sec.
  • Doivent être traitées à l'aide d'un inhibiteur de germination enregistré si elles sont récoltées plus de 30 jours avant l'envoi.
  • Doivent respecter la norme canadienne ou américaine de catégorie 2 ou plus.
  • Doivent être emballées dans des contenants de 50 lb (22,72 kg) ou moins.

Pommes de terre lavées en vrac destinées à la transformation ou au réemballage

  • Nécessitent une inspection phytosanitaire effectuée par l'ACIA.
  • Doivent être accompagnées d'un certificat phytosanitaire ou certificat d'origine déclarant que les pommes de terre ont poussées dans un champ où il n'y a pas de cas connus de gale verruqueuse de la pomme de terre.
  • Doivent être traitées à l'aide d'un inhibiteur de germination enregistré si elles sont récoltées plus de 30 jours avant l'envoi.

Pommes de terre de consommation non lavées en vrac destinées à la transformation ou au réemballage

  • Nécessitent un permis d'importation des É.-U.
  • Doivent être accompagnées d'un certificat d'origine ou d'autres documents acceptables déclarant que les pommes de terre ont poussées dans un champ où il n'y a pas de cas connus de gale verruqueuse de la pomme de terre.
  • Peuvent être envoyées seulement à une installation ayant une entente de conformité administrée par le USDA-APHIS.
  • Doivent être traitées à l'aide d'un inhibiteur de germination enregistré si elles sont récoltées plus de 30 jours avant l'envoi.

Pommes de terre de semence

  • Doivent être accompagnées d'un certificat phytosanitaire.
  • Doivent provenir d'un champ qui a fait l'objet d'un échantillonnage du sol, d'une analyse et qui a été déclaré exempt de la gale verruqueuse de la pomme de terre dans l'année précédant la récolte.
  • Doivent être inspectées visuellement au moment de la récolte ou dans les 10 jours qui suivent.

Remarque : Les pommes de terre de semence récoltées avant la publication de l'ordonnance fédérale américaine du (26 janvier 2015) doivent faire l'objet d'une inspection visuelle effectuée par l'ACIA au lieu de l'inspection de la récolte.

Date de modification :