Programme de surveillance et de gestion du virus de la sharka

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le gouvernement du Canada procédera à la mise en œuvre du Programme de surveillance et de gestion du virus de la sharka (PSGVS) au cours des cinq prochaines années. Ce programme vise à limiter et à ralentir la propagation du virus de la sharka afin de réduire le plus possible les effets de ce virus sur l'industrie canadienne des fruits tendres tout en facilitant la gestion du virus de la sharka.

Le financement de 17 millions de dollars sur cinq ans a été approuvé, et le programme sera appliqué par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC). Le programme sera instauré en deux étapes. La première étape, qui s'étendra sur cinq ans, consiste à élaborer des mesures réglementaires et de bonnes pratiques de gestion de concert avec les gouvernements provinciaux, tandis que la deuxième étape visera à réduire sans relâche la propagation du virus de la sharka à l'aide des mesures réglementaires.

Programme quinquennal

L'ACIA mettra en œuvre dès maintenant un programme de réglementation visant à ralentir la propagation du virus de la sharka en fonction des exigences de la Loi sur la protection des végétaux. En vertu de l'Arrêté sur les lieux infestés par le virus de sharka, une zone de quarantaine a été désignée dans la région de Niagara où le virus est présent. L'ACIA poursuivra ses enquêtes en vue de déterminer si le virus se propage.

Il sera interdit de transporter du matériel réglementé de Prunus spp., lequel ne comprend pas de fruits frais, à l'extérieur de la zone de quarantaine désignée. En outre, son déplacement reste interdit à l'intérieur de la zone de quarantaine. Cette interdiction sera revue annuellement.

Les chercheurs d'AAC participeront à l'élaboration de bonnes pratiques de gestion pour l'industrie en vue de réduire l'incidence du virus de la sharka. Les initiatives de recherche permettront de mettre au point des stratégies durables de résistance aux virus, de même que des pratiques de gestion des vergers. AAC collaborera avec des partenaires provinciaux et des intervenants de l'industrie pour favoriser des initiatives d'information et de sensibilisation visant à encourager les producteurs fruitiers et les exploitants de pépinière à adopter ces pratiques. Les résultats seront communiqués directement à l'industrie et par le truchement des programmes provinciaux.

Programme permanent

Le maintien des mesures réglementaires à long terme demeure nécessaire pour empêcher que le virus de la sharka ne se propage davantage. L'ACIA continuera à limiter la propagation en mettant en œuvre des initiatives de réglementation comme celles décrites dans le programme quinquennal.

Publié initialement le 11 décembre 2011 (Avis à l'industrie)

Date de modification :