Fiche de renseignements – Verticillium longisporum

Contexte

Verticillium longisporum est un agent phytopathogène qui peut causer la mort précoce et en réduire la production. Il s'agit de l'une des trois espèces du genre Verticillium qui cause une maladie communément appelée la verticilliose. Verticillium longisporum infecte un vaste éventail de cultures, mais les plus graves répercussions sont sur le colza oléagineux (canola). En Europe, la verticilliose (flétrissure verticilienne) est considérée comme l'une des plus importantes maladies des crucifères.

Carte de crédit de phytoravageur- Verticilliose du canola PDF (1.1 mo)

Où se trouve Verticillium longisporum?

  • Europe : Belgique, République tchèque, France, Allemagne, Pays Bas, Pologne, Russie, Suède, Royaume Uni (Angleterre et Pays de Galles)
  • Asie : Japon
  • Amérique du Nord : États Unis (Californie et Illinois)

Biologie

Le cycle de maladie de V. longisporum est composé de deux phases. D'abord, le champignon croît à l'intérieur des tissus vasculaires (transportant l'eau) de la plante. Ensuite, il y a la phase nécrotrophe, ce qui occasionne la pourriture des tissus et la production de microsclérotes dans les tissus végétaux meurtris. Les microsclérotes sont les structures de survie de l'agent pathogène. Elles tolèrent de nombreuses conditions environnementales.

La première phase du cycle de maladie requiert que les microsclérotes germent dans le sol. Cela se produit lorsqu'elles se situent près des racines de la plante. Le champignon croît dans les racines et se propage dans les tissus vasculaires aériens de la plante, dont la tige et les feuilles. Lorsque la maladie atteint la deuxième phase, le champignon cause le dépérissement prématuré de la tige et des feuilles. Des microsclérotes se forment sur la tige (voir figure 1), et, lorsque les débris végétaux infectés s'intègrent dans le sol, ces structures de survie peuvent rester dans le sol jusqu'à ce qu'il y ait une autre plante hôte à coloniser.

Symptômes

Les symptômes de la maladie comprennent le jaunissement des feuilles et des branches latérales, la dégénération hâtive, l'assèchement de la tige et des feuilles et, possiblement, la mort de la plante. Le jaunissement et les symptômes touchant la tige s'observent souvent sur un côté de la plante (voir figure 2). Les symptômes peuvent aussi comprendre la maturation hâtive des graines sur les branches infectées. On a constaté qu'une infection par V. longisporum peut également réduire la phytomasse et la taille des semences.

Comment l'agent pathogène se propage t-il?

L'agent pathogène se propage principalement par le déplacement de terre infestée ou de parties de végétaux malades. Il y a aussi des preuves que les semences de cultures gravement infectées peuvent introduire l'agent pathogène dans de nouveaux endroits.

Lutte et contrôle

Les structures de survie de ce champignon (microsclérotes) peuvent rester dans le sol et demeurer infectantes pendant de nombreuses années, même sans plante hôte. Cela rend l'éradication difficile et exige que les plantes hôtes du champignon ne soient pas cultivées dans les champs infectés pendant plusieurs années. Dans les pays où V. longisporum est présent, des mesures de contrôle dans les champs sont axées sur la réduction du nombre de microsclérotes dans le sol et comprennent le labourage des résidus végétaux dans le sol afin de réduire la propagation par le vent des débris infectés, le nettoyage des champs vulnérables aux mauvaises herbes et la prolongation des rotations des cultures.

Figures

Figure 1 : Couches de microsclérotes noirâtres sous l'épiderme abîmé de la tige d'un plant de colza mature
(Photo : A. V. Tiedemann, Göttingen, 2006)
Figure 1 : Couches de microsclérotes noirâtres sous l'épiderme abîmé de la tige d'un plant de colza mature

Source : Department of Crop Sciences - Division of Plant Pathology and Crop Protection - (anglais seulement)

Figure 2 : Symptômes d'un colza (Brassica napus) infecté par Verticillium longisporum montrant la décoloration d'un côté de la tige
(Photo : A. v. Tiedemann, Göttingen, 2006).
Figure 2 : Brassica napus infecté par Verticillium longisporum montrant la décoloration d'un côté de la tige

Source : Department of Crop Sciences - Division of Plant Pathology and Crop Protection - (anglais seulement)

Date de modification :