PI-009 : Inspection des tubercules de pommes de terre de semence
Annexe 4 : Pourriture sèche

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Agents responsables :

La pourriture sèche sert à désigner un genre de décomposition sèche qui se développe généralement dans les entailles et les meurtrissures ou autres blessures. Le plus souvent, la pourriture sèche est causée par les Fusarium spp. (7, 8).D'autres maladies ou pathogènes peuvent provoquer la pourriture sèche. Les taches internes blanches ou noires (9) est une ecchymose qui se manifeste comme une boule blanche et dure dans la chair du tubercule, à quelques millimètres sous la peau, ce qui est similaire à la tache noire, sauf que la coloration est absente.. Ces taches (10), qui commencent comme une meurtrissure, peuvent se développer en pourriture sèche dans les cas graves. D'autres pathogènes qui peuvent provoquer la pourriture sèche sont : le Phytophthora infestans – mildiou (11); l'Alternaria solani – alternariose (12); Pectobacterium carotovorum subsp. carotovorum – jambe noire; de même que les atteintes importantes du Polyscytalum pustulans – moucheture du tubercule. Aussi, en s'asséchant, les lésions mécaniques ou physiques (meurtrissure de pression, lésion due à la gelée ou à la congélation, etc.) entraînent souvent une pourriture sèche. Lorsque les tubercules sont entreposés à des températures inférieures à 4 °C, le champignon de la pourriture sèche peut demeurer latent dans les petites lésions, et une fois le tubercule planté, la lésion peut être attaquée par les bactéries de la pourriture molle qui pourront très rapidement faire pourrir le tubercule. Certains pathogènes peuvent causer autant la pourriture molle que la pourriture sèche.

Comptabilisation :

Comme dans le cas de la pourriture molle, il n'est pas toujours nécessaire d'identifier le pathogène spécifique qui infecte le tubercule. La pourriture sèche est comptabilisée lorsqu'elle touche la chair de la pomme de terre et pénètre à plus de 6 mm de profondeur, ou lorsqu'elle pénètre à moins de 6 mm de profondeur, mais qu'elle affecte plus de 10 % de la surface du tubercule. Le tubercule peut être légèrement humide, mais il ne doit pas être mouillé, puisqu'il ne s'agit pas de pourriture « aqueuse ». Voir la partie II du Règlement sur les semences pour connaître les tolérances.

7 | Pourriture fusarienne de la base
Pourriture fusarienne de la base
Détails pour Image 7

Cette image présente une pomme de terre touchée par une forme de pourriture sèche causée par le Fusarium spp. La pomme de terre est de couleur jaune pâle en position horizontale et en état de décomposition sèche en commençant sur son côté gauche. La zone de décomposition occupe 30 % du côté visible de la pomme de terre, démontre la présence de meurtrissures par sa couleur brun pourpre et quelque peu ratatinée sur la partie meurtrie.

8 | Pourriture sèche
Pourriture sèche
Détails pour Image 8

Cette image de pomme de terre est une autre démonstration d'une forme de pourriture sèche causée par le Fusarium spp. La pomme de terre est coupée en deux afin que son intérieur soit visible. La décomposition débute sur le côté gauche de la pomme de terre, occupe 75 % de la surface coupée et est de couleur brun foncé. La décomposition se forme en une seule tache entourée de quelques petites taches. Plusieurs parties creuses se sont formées en raison de la décomposition.

9 | Nodule blanc (tache d'amidon)
Nodule blanc(tache d'amidon)
Détails pour Image 9

Cette image présente une pomme de terre touchée par la pourriture sèche sous forme d'un nodule blanc ou d'une tache d'amidon. Cette forme de décomposition comporte une contusion qui prend la forme d'une bosse blanche dure dans la chair du tubercule à quelques millimètres sous la pelure. Sur cette image, la pomme de terre présenteune tâche principale. Une petite partie de la pelure, toujours attachée, a été pelée afin de démontrer que la tache blanche se situe en dessous de la pelure. La tache sur cette image prend la forme d'une larme à l'envers. La présence d'une minuscule tache foncée démontre le début de décomposition d'une autre zone.

10 | Tache noire
Tache noire
Détails pour Image10

Cette image présente une pomme de terre touchée par la pourriture sèche sous forme d'une tache noire. Les taches noires sont similaires aux taches blanches par le fait qu'elles forment une bosse dure dans la chair du tubercule à quelques millimètres sous la pelure. Elles sont toutefois de couleur brun/noir foncé. Sur cette image, seule une partie de la pelure de la taille d'une pièce de cinq cents a été pelée afin de démontrer cette forme de décomposition sous la pelure.

11 | Mildiou – pourriture granulaire sèche, de couleur brune
Mildiou – pourriture granulaire sèche
Détails pour Image 11

Cette image présente une pomme de terre touchée par la pourriture sèche sous forme de mildiou - pourriture sèche granuleuse de couleur havane à brune. La pomme de terre sur cette image comporte une pelure brun pâle et a été coupée en deux. Sur la moitié exposée, 75 % de sa surface coupée est de couleur brun foncé, démontrant ainsi sa décomposition et laissant l'autre 25 % dans sa couleur crème naturelle.

12 | Alternariose- Infection superficielle, sèche, brune et liégeuse
Alternariose- Infection superficielle, sèche, brune et liégeuse
Détails pour Image 12

Cette image présente une pomme de terre touchée par la pourriture sèche sous la forme d'une alternariose - infection superficielle sèche, liégeuse et brune. C'est une pomme de terre rouge dont la pourriture occupe environ 10 % de sa surface. La surface touchée par la décomposition semble sèche, croûtée et quelque peu inégale. De couleur brun moyen foncé, elle présente une fissure dans le milieu.

Date de modification :