Sélection de la langue

Recherche

Rapport sur les dépenses annuelles de voyage, d'accueil et de conférences (2016-2017)

Comme l'exige la Directive sur les dépenses de voyage, d'accueil, de conférences et d'évènements du Conseil du Trésor, le présent rapport fournit de l'information sur les dépenses annuelles totales de voyage, d'accueil et de conférences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) pour l'exercice se terminant le 31 mars 2017.

Cette information est mise à jour annuellement et ne contient pas de renseignements non-divulgués en vertu de la Loi sur l'accès à l'information ou de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Les dépenses de voyage, d'accueil et de conférences engagées par les ministères et agences fédéraux appuient le mandat ministériel et les priorités gouvernementales.

En particulier, dans le cas de l'ACIA, elles comprennent l'exécution des programmes et/ou services de base suivants pour les Canadiens :

Les voyages sont essentiels pour assurer la prestation de ces services.

Dépenses annuelles totales de voyages, d'accueil et de conférences de l'Agence canadienne d'inspection des aliments
Catégorie de dépense Dépenses pour l'exercice se terminant le 31 mars, 2017
(en milliers to dollars)
Dépenses pour l'exercice précédent se terminant le 31 mars, 2016
(en milliers to dollars)
Changement
(en milliers to dollars)
Voyages – Fonctionnaires 16 651 11 992 4 659
Voyages – Non-Fonctionnaires 244 235 9
Total des dépenses de voyages 16 895 12 227 4 668
Accueil 196 125 71
Frais de participation aux conférences 226 218 8
Total 17 317 12 570 4 747
Voyages internationaux du ministre et du personnel du ministre (inclus dans Voyages – Non-Fonctionnaires) 0 0 0

Écart importants par rapport à l'exercice précédent :

Il y a un écart significatif dans les dépenses de voyage pour les fonctionnaires. La crise de la tuberculose bovine en Alberta et l'augmentation des dépenses de voyages reliées aux nouvelles initiatives telles que la sécurisation de l'accès des marchés et l'amélioration de la salubrité des aliments sont les principales causes de cet écart.

Date de modification :