Ce que signifie le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada pour les consommateurs

Janvier 2019

Famille de trois en train de souper à la table de cuisine.

Le Canada est reconnu comme ayant un système de salubrité des aliments qui compte parmi les plus solides au monde. Toutefois, la rapidité, le volume et la complexité de la production alimentaire entraînent de nouveaux risques et défis considérables, notamment de nouvelles menaces pour la salubrité des aliments, les changements de préférences des consommateurs et l'élaboration de normes internationales axées sur la prévention.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) répond à ces défis pour maintenir la réputation de chef de file mondial du Canada au chapitre de la salubrité alimentaire et pour aider les entreprises alimentaires à maintenir la confiance des consommateurs.

La publication et l'entrée en vigueur du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) constituent une étape importante pour mieux protéger l'approvisionnement alimentaire du Canada et améliorer la santé et le bien-être des consommateurs. Le RSAC, qui est maintenant en vigueur, simplifie et renforce les règles de salubrité au Canada pour les aliments produits ici ou importés.

Ce que le Règlement signifie pour les familles canadiennes

Le RSAC protège les familles canadiennes en mettant l'accent sur la prévention des risques pour la salubrité des aliments. Le règlement établit des règles claires et uniformes visant les produits alimentaires de sorte que les consommateurs puissent davantage compter sur la salubrité des aliments offerts à l'épicerie, peu importe s'ils sont produits au Canada ou à l'étranger. Les avantages pour les consommateurs sont les suivants :

Les nouvelles règles s'harmonisent avec les normes internationales de salubrité des aliments. Elles renforceront le système canadien de salubrité des aliments, permettront à l'industrie d'innover, et ouvriront des débouchés pour les produits alimentaires canadiens exportés à l'étranger.

Consommateurs ayant des allergies

Le Règlement aide aussi à retirer du marché plus rapidement les aliments non salubres ou dangereux (notamment ceux qui contiennent des allergènes non déclarés) en exigeant que les entreprises qui importent des aliments ou qui conditionnent des aliments aux fins d'exportation ou d'expédition au-delà des frontières provinciales ou territoriales retracent leurs aliments en amont jusqu'à leur fournisseur et en aval jusqu'à la personne à qui ils vendent leurs produits. Les détaillants ne sont pas tenus de retracer leurs aliments en aval jusqu'aux consommateurs à qui ils vendent leurs produits.

En application du RSAC, les entreprises doivent établir et mettre en œuvre des contrôles préventifs pour prévenir et gérer les risques potentiels pour la salubrité des aliments, dont la possibilité d'introduire des allergènes involontairement.

Pour apprendre davantage sur le RSAC, visitez nos outils, renseignements et ressources.

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :