Déclaration obligatoire des maladies déclarables ou à notification immédiate d’animaux aquatiques par les chercheurs

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Les chercheurs travaillant avec des animaux aquatiques (poissons à nageoires, mollusques et crustacés) doivent immédiatement aviser l' Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) concernant les maladies d'animaux aquatiques déclarables s'ils effectuent des études utilisant des animaux aquatiques morts ou vivants, ou s'ils effectuent des essais de dépistage pour ces maladies dans leur laboratoire.

Les modifications au Règlement sur la santé des animaux et au Règlement sur les maladies déclarables ont été respectivement publiées le 22 décembre 2010 et le 5 janvier 2011 dans la Partie II de la Canada Gazette.

Les exigences sont les suivantes :

5. (1) Le propriétaire d'un animal ou toute personne en ayant la possession, la responsabilité ou la charge des soins sont tenus de déclarer sans délai au plus proche vétérinaire-inspecteur la présence d'une maladie déclarable ou d'une substance toxique chez l'animal ou dans son milieu de vie, de même que tout fait indicatif à cet égard (Loi sur la santé des animaux).

5. (2) Dès qu'ils soupçonnent qu'un animal est contaminé par une maladie déclarable ou une substance toxique, le vétérinaire, ou la personne qui analyse les prélèvements animaux, doivent en faire sans délai la déclaration à un vétérinaire-inspecteur (Loi sur la santé des animaux).

91.2 (1) Tout laboratoire qui constate ou soupçonne l'apparition chez un animal ou dans une chose d'une maladie mentionnée à l'annexe VII [Maladies à notification immédiate] doit en aviser immédiatement le ministre (Règlement sur la santé des animaux).

91.2 (2) L''avis doit être accompagné des renseignements suivants :
a) les nom, adresse et numéro de téléphone du propriétaire de l'animal ou de la chose ou de la personne qui en a la possession, la garde ou la charge des soins;
b) l'endroit où se trouve l'animal ou la chose;
c) tout autre renseignement dont le laboratoire dispose sur l'animal ou la chose (Règlement sur la santé des animaux)

Si vous croyez ou si vous détectez une maladie d'animaux aquatiques déclarable (y compris des cas de résultats d'analyse non négatifs), veuillez en aviser un vétérinaire-inspecteur de Bureau de santé des animaux de l'ACIA le plus proche le plus près aussitôt que possible.

On encourage les chercheurs à élaborer un protocole afin de retenir les spécimens de tissus animaux originaux, particulièrement si les spécimens proviennent d'animaux aquatiques sauvages ou si les isolats de leurs agents étiologiques d'une maladie déclarable ou avisable immédiatement. Les spécimens de tissus originaux peuvent ensuite être expédiés à un laboratoire du Système national de laboratoires pour la santé des animaux aquatiques du ministère des Pèches et des Océans pour des analyses plus approfondies, si un vétérinaire-inspecteur de l'ACIA l'exige.

Le vétérinaire-inspecteur peut nécessiter des renseignements additionnels de votre part. Les renseignements demandés peuvent comprendre ce qui suit :

  • le nom scientifique de l'animal;
  • le cycle de vie affecté;
  • La source des animaux, y compris les coordonnées de l'aquaculteur (s'il y a lieu);
  • le nombre d'animaux possiblement affectés;
  • l'historique de maladies des animaux;
  • la présence de signes de maladie;
  • le nombre de mortalités;
  • rapports de laboratoires;
  • les protocoles de bioconfinement en laboratoire.

Les chercheurs doivent faire la demande d'un permis afin d'importer des agents zoopathogènes d'un autre pays.

Les maladies déclarables des animaux aquatiques sont les suivantes :

Maladies déclarables
Maladie Animal aquatique
Anémie infectieuse du saumon Poisson
Bonamia ostreae Mollusque
Cératomyxose (Ceratomyxa shasta) Poisson
Haplosporidium nelsoni Mollusque
Herpèsvirose de la carpe koï Poisson
Iridovirose de l'esturgeon blanc Poisson
Maladie de la tête jaune Crustacé
Maladie des points blancs Crustacé
Marteilia refringens Mollusque
Marteiliodes chungmuensis Mollusque
Mikrocytos mackini Mollusque
Nécrose hématopoïétique épizootique Poisson
Nécrose hématopoïétique infectieuse Poisson
Nécrose pancréatique infectieuse Poisson
Perkinsus marinus Mollusque
Perkinsus olseni Mollusque
Septicémie hémorragique virale Poisson
Syndrome de Taura Crustacé
Tournis des truites (Myxobolus cerebralis) Poisson
Virémie printanière de la carpe Poisson

Plus de renseignements sont disponibles sur ces Maladies déclarables .

Les maladies à notification immédiate des animaux aquatiques sont les suivantes :

Maladie à notification immédiate
Maladie Animal aquatique
Bonamia exitiosa Mollusque
Bonamia roughleyi Mollusque
Gyrodactylose (Gyrodactylus salaris) Poisson
Hépatopancréatite nécrosante Crustacé
Hèrpèsvirose de l'Oncorhynchus masou (virus de l'Oncorhynchus masou) Poisson
Iridovirose de la daurade japonaise (iridovirus de la daurade japonaise) Poisson
Maladie de l'anneau brun (Vibrio tapetis) Mollusque
Maladie des queues blanches (virus des queues blanches) Crustacé
Marteilia sydneyi Mollusque
Mortalité virale de l'ormeau (pseudo-herpèsvirus de l'ormeau) Mollusque
Myonécrose infectieuse (Infectious myonecrosis virus) Crustacé
Peste de l'écrevisse (Aphanomyces astaci) Crustacé
Syndrome ulcératif épizootique (Aphanomyces invadans) Poisson
Nécrose hypodermique et hématopoïétique infectieuse (virus de la nécrose hypodermique et hématopoïétique infectieuse) Crustacé
Xenohaliotis californiensis Mollusque
Date de modification :