Le Canada, le Mexique et les États-Unis prévoient une stratégie nord-américaine pour la prévention et la préparation en cas de peste porcine africaine

Déclaration du vétérinaire en chef du Canada

Le 27 août 2019 – Saint-Hyacinthe (Québec) – Agence canadienne d'inspection des aliments

Aujourd'hui, le vétérinaire en chef du Canada (VCC), le Dr Jaspinder Komal, accompagné du Dr Burke Healey, vétérinaire en chef des États-Unis, et du Dr Juan Gay Gutierrez, vétérinaire en chef du Mexique, ont publié la déclaration suivante à propos de la 18e réunion du Comité nord-américain de la santé animale (CNASA).

« Le CNASA se réunit chaque année pour examiner et planifier les activités coordonnées de nos pays en matière de santé animale, ce qui comprend nos efforts de prévention et de préparation en cas de maladies animales telles que la grippe aviaire et la fièvre aphteuse.

Cette année, nous avons consacré une session spéciale pour discuter de la peste porcine africaine (PPA), des mesures que nous prenons en vue de prévenir sa propagation en Amérique du Nord de même que des moyens de réduire au minimum les répercussions de la maladie, advenant son introduction dans la région.

Les récents événements démontrent que la PPA est une maladie internationale qui peut se propager rapidement d'un pays à l'autre. À ce titre, elle requiert une réponse internationale coordonnée pour protéger nos frontières et assurer notre état de préparation.

Nous sommes sortis de ces réunions avec les bases d'une nouvelle stratégie nord-américaine sur la PPA.

La stratégie contribuera à guider la coordination et la coopération relatives à la PPA entre le Canada, le Mexique et les États-Unis dans nos activités de communication, de prévention, de préparation et d'intervention.

Dans le cadre de notre effort coordonné pour maintenir l'Amérique du Nord exempte de la PPA, les domaines clés suivants ont été discutés :

  • une surveillance complète de la maladie
  • une capacité de mobilisation qui permet à nos laboratoires et à notre personnel d'être prêts à intervenir (par exemple, les laboratoires du Canada, du Mexique et des États-Unis travailleraient ensemble à l'harmonisation des analyses diagnostiques pour les maladies animales exotiques)
  • des plans d'urgence
  • l'atténuation des risques associés aux porcs sauvages par des activités telles que des programmes de contrôle, la surveillance, l'éducation des chasseurs et la biosécurité à la ferme
  • la sécurité des frontières, y compris les mesures d'inspection et de contrôle
  • la continuité des activités avec des mouvements d'animaux et de produits d'origine animale fondés sur les risques
  • une communication coordonnée des risques

La prochaine étape consistera à former un groupe de travail nord-américain sur la PPA, composé de représentants du gouvernement et de l'industrie des trois pays membres du CNASA.

La collaboration internationale sur la PPA s'accélère au moment où nous prenons ces mesures de prévention, de préparation et d'intervention. Les trois partenaires ont hâte de participer aux prochaines réunions internationales et de forger des partenariats régionaux et sous-régionaux en vue de mener l'effort de maintenir l'Amérique du Nord exempte de la PPA.

C'est dans cet esprit que la délégation mexicaine a annoncé un Forum nord-américain sur la PPA, qui asera tenu à Riviera Nayarit, au Mexique, les 22 et 23 octobre 2019, pour renforcer les activités de lutte à la PPA, ainsi que la tenue d'un exercice d'éclosion de PPA qui mettra à l'épreuve l'intégralité de la structure des autorités compétentes. »

Dr Jaspinder Komal
Vétérinaire en chef du Canada
Agence canadienne d'inspection des aliments

Renseignements généraux pour les médias
Agence canadienne d'inspection des aliments
Relations avec les médias : 613-773-6600
cfia.media.acia@canada.ca

Date de modification :