Évaluation des programmes des viandes

Évaluation

La Direction de l'évaluation de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est chargée d'évaluer la pertinence et le rendement des programmes, des politiques et des initiatives de l'Agence. Ce processus facilite la prise de décisions éclairées et améliore le rendement ainsi que la reddition de comptes.

La Direction de l'évaluation relève du Comité de la mesure du rendement et de l'évaluation de l'ACIA, qui est présidé par le président de l'Agence. Toutes les évaluations doivent être présentées au Comité de la mesure du rendement et de l'évaluation et effectuées conformément à la Politique sur les résultatsNote de bas de page 1 du Conseil du Trésor. Les projets d'évaluation sont choisis au cours du processus de planification annuel de l'Agence. Ils figurent dans le Plan d'évaluation de l'Agence qui est soumis à l'approbation du Comité de la mesure du rendement et de l'évaluation.

Sommaire

L'évaluation des programmes des viandes a porté sur les quatre composantes des programmes: les produits fabriqués et distribués au pays; les produits importés; les produits exportés; et les rappels. Les programmes des viandes représentent une partie importante des activités de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) : leur budget annuel est passé de 207 millions de dollars en 2010-2011 à 301 millions de dollars en 2014-2015. Ils représentent de 30 à 36 p. 100 des dépenses totales de l'organisme.

Aperçu de l'évaluation

L'évaluation a porté sur le fonctionnement des programmes des viandes pendant la période quinquennale 2009-2014 (la « période à l'étude »). Certaines données de 2014-2015 y ont été intégrées. Voici des méthodes de collecte des données qui ont été utilisées :

  • Examen des documents, littérature et des données
  • Sondage et entrevues
  • Groupes de discussion
  • Étude de comparaison internationale d'experts
  • Analyse financière
  • Groupe d'experts

Principales constatations

Image - Principales constatations. Description ci-dessous.
Description du diagramme - Principales constatations

Le diagramme décrit les cinq constatations et les six recommandations de l'évaluation.
Au centre du diagramme, se trouve un grand cercle où est inscrit le texte suivant :

Recommandations

  1. En ce qui concerne les plans HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) considérés comme inacceptables par les inspecteurs, l'ACIA devrait clarifier quels plans représentent d'importants problèmes.
  2. Afin d'améliorer l'efficience des programmes des viandes, moins d'importance devrait être accordée aux inspections des carcasses individuelles dans le cadre des inspections des activités d'abattage réalisées par l'ACIA.
  3. Dans le cadre de l'inspection des importations, les inspections organoleptiques (sensorielles) devraient être réduites, voire éliminées.
  4. L'ACIA devrait coordonner les rapports de mesure du rendement de ses programmes des viandes afin de fournir des rapports de résultats approfondis.
  5. L'ACIA devrait axer davantage les tâches du SVC (Système de vérification de la conformité) sur le risque, y compris le dossier de conformité historique.
  6. L'ACIA devrait examiner les possibilités d'accorder davantage de souplesse dans la mise en œuvre des exigences relatives à la présence quotidienne d'inspecteurs durant chaque quart de travail.

Cinq plus petits cercles entourent le grand cercle qui renferme les recommandations. Chacun de ces cercles décrit une constatation principale. Voici ces cinq constatations principales :

  • Les programmes des viandes assurent, à un très haut degré, la salubrité des produits de viande canadiens, importés et exportés.
  • Parmi les améliorations possibles, mentionnons l'adoption d'une stratégie axée davantage sur les risques – affecter les ressources d'inspection aux secteurs présentant les plus grands risques.
  • Tous les éléments du programme ont été jugés efficaces. Cependant, certains éléments importants du système d'inspection des viandes sont insuffisamment axés sur le risque.
  • L'ACIA semble disposer des ressources nécessaires pour effectuer les tâches actuellement requises en matière d'inspection des viandes.
  • Les rôles de l'ACIA, des autres partenaires fédéraux, de l'industrie et des provinces dans la prestation des programmes des viandes sont clairement établis, acceptés et appropriés.
Image - Graphique à barres. Description ci-dessous.
Description du diagramme - Graphique à barres

Le diagramme représente un graphique à barres. Il compare la « Viande » aux « Autres aliments » en fonction de la « Source de maladie » et du « Coût d'inspection ».

Le titre du graphique est : « Le coût de l'inspection de la viande est élevé par rapport à son fardeau sur la santé ».

À gauche du graphique, on trouve une ligne verticale avec les pourcentages suivants, de haut en bas :

  • 100  %
  • 80 %
  • 60 %
  • 40 %
  • 20 %
  • 0 %

À droite des pourcentages, il y a une barre, au-dessous de laquelle il est écrit « Source de maladie ». La partie inférieure de la barre représente la « Viande 26 % » et le reste de la barre, les « Autres aliments 74 % ».

À droite, on trouve une deuxième barre au-dessous de laquelle il est écrit « Coût d'inspection ».

La partie inférieure de la barre représente la « Viande 61 % » et le reste de la barre les « Autres aliments 39 % ».

Image - Graphique circulaire. Description ci-dessous.
Description du diagramme – Graphique circulaire

Le diagramme représente un graphique circulaire. Il montre la répartition du budget de 2012 de l'ACIA pour les catégories « Végétaux », « Animaux », « Aliments – Non-viande » et « Aliment – Viande ».

Au-dessus du graphique, on peut lire le titre suivant : « En 2012, les dépenses du programme de viande représentaient 31 % du budget total de l'ACIA (en millions de dollars) ».

Le graphique est divisé en quatre sections. La section « Aliment – Viande » est détachée du cercle et comprend le texte suivant : « Aliment – Viande 241,97 $ ». En poursuivant dans le sens des aiguilles d'une montre, on trouve la section « Aliments – Non-viande 205,52 $ », puis la section « Animaux 221,97 $ » et enfin, la section « Végétaux 112,63 ».

Rapport complet

Date de modification :