Archivée - Évaluation du Programme de lutte contre l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB)

Cette page a été archivée

L'information dont il est indiqué qu'elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Évaluation

La Direction de l'évaluation de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est chargée d'évaluer la pertinence et le rendement des programmes, des politiques et des initiatives de l'Agence. Ce processus facilite la prise de décisions éclairées et améliore le rendement ainsi que la reddition de comptes.

La Direction de l'évaluation relève du Comité d'évaluation de l'ACIA, qui est présidé par le président de l'Agence. Toutes les évaluations doivent être présentées au Comité d'évaluation et effectuées conformément à la Politique sur l'évaluation du Conseil du Trésor. Les projets d'évaluation sont choisis au cours du processus de planification annuel de l'Agence. Ils figurent dans le Plan d'évaluation de l'Agence qui est soumis à l'approbation du Comité d'évaluation.

Aperçu

L'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) est une maladie mortelle évolutive du système nerveux des bovins, qui est associée à la présence d'une protéine anormale appelée prion. Le Programme canadien de lutte contre l'ESB est dirigé par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Parmi les autres partenaires fédéraux participant au programme global de lutte contre l'ESB, mentionnons Santé Canada (SC) et l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC).

Le Programme de lutte contre l'ESB compte de nombreux intervenants et bénéficiaires, dont des éleveurs de bovins de boucherie et de bétail et des membres d'industries connexes du Canada, des ministères et organismes du gouvernement fédéral (l'ESB, SC, l'ASPC, AAC et l'Agence des services frontaliers du Canada), des gouvernements provinciaux, l'Organisation mondiale de la santé animale, ainsi que des gouvernements étrangers et le public canadien.

Les constatations de cette évaluation découlent d'un examen exhaustif des documents ainsi que de nombreuses entrevues détaillées avec les parties qui jouent un rôle dans le Programme de lutte contre l'ESB ou qui sont concernées par ce dernier.

Principales constatations

Voici quelques-unes des principales constatations de l'évaluation :

  • Le gouvernement fédéral joue un rôle à la fois légitime et nécessaire dans le Programme de lutte contre l'ESB.
  • Le Programme répond aux besoins, aux priorités et aux mandats de ses principaux intervenants, ainsi qu'à ceux des organisations et de ses partenaires commerciaux internationaux.
  • Le Programme demeure conforme aux priorités du gouvernement dans son ensemble et au mandat de l'ESB.
  • De manière générale, le Programme de lutte contre l'ESB a réussi à donner les résultats attendus.

L'Agence s'est engagée à donner suite à chacune des cinq (5) recommandations de l'évaluation. Le document Réponse et plan d'action de la direction (RPAD) contient des renseignements à ce sujet.

Rapport complet

Date de modification :