Sélection de la langue

Recherche

Prioriser les inspections des aliments pour aider à protéger les Canadiens pendant la COVID-19

Novembre 2020

Prioriser les inspections des aliments pour aider à protéger les Canadiens pendant la COVID-19

À la mi-mars 2020, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a mis en œuvre son plan de continuité des activités afin d'établir l'ordre de priorité des services essentiels pendant la pandémie de COVID-19, notamment les enquêtes sur la salubrité des aliments et les rappels, les certifications d'exportation, les enquêtes sur les maladies animales et les analyses en laboratoire.

L'ACIA a pris des mesures immédiates et décisives pour contribuer à protéger l'approvisionnement alimentaire du Canada et ses employés. Après avoir examiné ses activités et ses services, l'ACIA a jugé que le maintien de la salubrité des aliments, la disponibilité des aliments et l'accès aux marchés pour les entreprises canadiennes était ses 3 principales priorités.

En utilisant le modèle d'évaluation du risque axé sur les établissements (ERE), l'Agence a été en mesure de prioriser les activités et les services nécessaires pour aider à assurer la salubrité des aliments pour les Canadiens et Canadiennes.

Utilisation des données pour relever de nouveaux défis

L'utilisation des années de vie ajustées en fonction de l'incapacité (anglais seulement) et des catégories de risque de l'ERE dans les différents secteurs alimentaires a appuyé la décision de l'Agence de prioriser certaines activités d'inspection. Les aliments associés à des risques plus élevés pour la salubrité nécessitaient plus de surveillance que ceux dont le risque est plus faible.

Ce plan d'action est fondé sur les catégories de risque et les données du modèle d'ERE, qui ont servi à établir les priorités d'inspection de contrôle préventif des établissements alimentaires dans les secteurs des produits laitiers, de l'érable, des œufs et du miel. Pour les denrées n'ayant pas encore de résultats d'ERE, l'ACIA a accordé la priorité aux inspections en utilisant des lignes directrices établies fondées sur le risque. Grâce à cette approche, l'ACIA a protégé la santé et la sécurité de son personnel tout en recentrant ses efforts sur les secteurs à haut risque et les activités liées à la salubrité des aliments.

Aller de l'avant

« Ce modèle scientifique révisé par les pairs nous fournit une évaluation uniforme et efficace des risques à l'échelle des établissements alimentaires », a déclaré Jag Dhanda, directeur exécutif de la Direction de la Gestion de l'information et des risques à l'ACIA. « L'utilisation du modèle d'ERE donne lieu à un processus d'évaluation plus uniforme, prévisible et transparent pour les parties réglementées détenteurs de licence en vertu du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada. »

Information pour les entreprises réglementées

Le modèle d'ERE est actuellement utilisé pour établir les priorités d'inspections dans les secteurs les produits laitiers, de l'érable, des œufs et du miel. Toutefois, les titulaires de licences des autres denrées sont encouragés à remplir le questionnaire sur les Informations additionnelles sur l'établissement dans Mon ACIA.

Ces données permettent à l'Agence de catégoriser certains établissements en fonction de leur niveau de risque et de déterminer l'ampleur de la surveillance requise. Si aucun renseignement n'est fourni, un établissement du secteur laitier, des œufs, de l'érable ou du miel peut être considéré comme à haut risque et nécessiter automatiquement une surveillance accrue.

Les informations additionnelles sur l'établissement peuvent être remplis en tout temps au cours de l'année, toutefois il est important de les mettre à jour ou de les compléter lorsqu'une licence est renouvelée ou lorsqu'il y a un changement dans un établissement. Cette étape garantit que le modèle génère des résultats à l'aide des données les plus récentes.

Comment les établissements peuvent aider

À l'avenir, les exploitants sont invités à suivre les directives fournies par l'Agence de la santé publique du Canada et les autorités de la santé publique de leur région.

Comme il est indiqué dans les Attentes de l'ACIA en matière de prévention de la COVID-19 et intervention auprès de cas soupçonnés et confirmés par les exploitants, les établissements sont encouragés à documenter toutes les mesures de prévention qu'ils ont mises en place pour assurer la santé et la sécurité de leurs employés. Certains services d'inspection peuvent être touchés si les lignes directrices en matière de santé publique ne sont pas respectées.

Pour en savoir plus

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :