Sélection de la langue

Recherche

L'ADNe : un autre outil de la boîte à outils

Décembre 2020

Du laboratoire au terrain, l'ADN environnemental (ADNe) est une technologie puissante qui permet de rapidement détecter la présence (ou l'absence) d'agents pathogènes dans la nourriture, les plantes et les animaux autour de nous.

L'ADNe : un autre outil de la boîte à outils – Transcription

Narratrice : L'ADNe, également appelé ADN environnemental, est l'ADN naturellement laissé dans l'eau ou sur la terre qui provient d'éléments tels que des plumes tombées, des particules de peau, l'urine et les selles. Elles contiennent des empreintes génétiques qui peuvent aider à détecter la présence ou l'absence d'une espèce ou d'une maladie végétale ou animale.

L'ACIA, par l'entremise d'un programme gouvernemental appelé Solutions innovatrices Canada, a travaillé avec une entreprise pour voir comment cette technologie aidera notre travail à l'avenir.

Dr Primal Silva, chef des opérations scientifiques, ACIA : Des programmes comme le programme d'innovation Construire au Canada, ainsi que Solutions innovatrices Canada, sont des programmes d'une importance capitale parce qu'ils permettent de stimuler véritablement l'innovation au Canada.

En fait, ils contribuent simultanément à promouvoir tant l'innovation que la compétitivité au pays. Sans parler de leur apport à la réalisation du bien public dans lequel s'inscrit le travail que l'ACIA fait en matière de protection de nos ressources animales et végétales et de salubrité des aliments. La stimulation de l'innovation par la collaboration entre notre gouvernement et nos industries constitue tout un atout pour notre pays.

Narratrice : Grâce aux avancées significatives d'un innovateur, Precision Biomonitoring, l'ACIA et Parcs Canada pourront envisager la possibilité de faire des gains de productivité en intégrant l'ADN environnemental, aussi appelé ADNe, aux programmes de surveillance. L'application de solutions reposant sur l'ADNe rend possible la détection de la présence d'une plante ou d'une espèce animale ou encore d'une maladie en analysant l'ADN d'organismes cibles dans des milieux aquatiques ou terrestres.

Mario Thomas, Precision Biomonitoring : Ce que nous avons développé est une plateforme ADN, sur le terrain, qui nous permet de faire la surveillance et la détection active de menaces biologiques.

L'avantage principal de notre plateforme ADN sur le terrain c'est un temps de réponse très rapide. Avec notre plateforme, nous allons sur le terrain. Nous prenons un prélèvement de l'échantillon. Nous faisons l'extraction de l'ADN ou de l'ARN et l'analyse sur place, une identification sur place.

En dessous de deux heures on peut avoir une réponse à la question : est-ce une menace biologique ou non?

Darrin Reid, coordonnateur de projet, Parcs Canada : Nous avons donc approché Precision Biomonitoring pour voir si cette entreprise pouvait nous aider avec notre projet de surveillance des poissons envahissants, notamment dans une perspective de protection des populations d'achigans à petite bouche et de brochets maillés.

Avant l'ADNe, nous devions parcourir tous ces lacs, transportant avec nous des équipements de toutes sortes : embarcations, filets et agrès de pêche à la ligne. De plus, nous dépendions beaucoup des signalements des pêcheurs à la ligne et des bénévoles.

Maintenant que nous comptons avec l'ADNe, nous nous déplaçons toujours avec autant d'équipement que nous pouvons : des filets, des pièges et tout ça. Mais l'ADNe est un autre instrument de la boîte à outils qui nous permet d'effectuer des confirmations.

Dr Primal Silva : Donc, dans le cadre du travail de l'ACIA où nous avons affaire avec des agents phytopathogènes, des agents zoopathogènes et divers insectes susceptibles d'être porteurs de maladies, et aussi d'agents pathogènes d'origine alimentaire comme les salmonelles, nous avons pensé que ce serait une technologie vraiment intéressante à tester pour vraiment déceler en temps quasi réel la présence de ces agents pathogènes.

Nous avons donc conclu un partenariat avec cette entreprise afin de procéder à des tests. Ce qui a permis à l'entreprise d'obtenir un financement dans le cadre d'un programme gouvernemental en reconnaissance de la qualité de son travail. Nous disposons maintenant d'une façon d'appliquer cette technologie dans une perspective de bien public.

C'est vous dire jusqu'à quel point nous sommes emballés à l'idée de faire avancer ce projet.

Narratrice : Le travail financé par l'entremise du programme Solutions innovatrices Canada est maintenant terminé et a révélé que la technologie de l'ADNe est un outil utile pour les gouvernements et l'industrie afin d'accroître leurs capacités de diagnostic. 

L'ACIA continue d'étudier comment cette technologie peut nous aider à étendre notre travail de détection du laboratoire au terrain, ce qui, finalement, améliorera les résultats en matière de santé et de sécurité pour les Canadiens.

[Fin de l'enregistrement]

Pour en savoir plus

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :