Sélection de la langue

Recherche

Vous faites des achats en ligne? Avant de régler la note, vérifiez auprès de l'ACIA

Février 2020

Abstenez-vous d'envoyer du porc par la poste

Dans bien des cas, c'est carrément illégal et, sans même vous en rendre compte, vous pourriez propager la peste porcine africaine (PPA), une maladie mortelle contractée par les porcs contaminés par un virus propagé au contact d'un produit infecté provenant d'autres pays. Le virus de la PPA peut vivre pendant des mois et se propager par contact avec des produits de porc infectés, qu'ils soient frais ou congelés.

Internet a révolutionné la façon dont nous achetons des produits. Cela étant dit, que vous achetiez, vendiez ou négociiez en magasin ou en ligne, les exigences d'importation sont identiques. L'introduction au Canada de certains produits, qu'il s'agisse d'aliments, de végétaux, de produits végétaux, d'animaux ou de produits animaux, peut constituer un risque grave pour nos ressources et l'économie canadienne, sans parler de votre portefeuille!

Afin d'être à la hauteur de son engagement à protéger la santé et le bien-être de la population, de l'environnement et de l'économie du Canada, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) administre et applique des règlements visant à protéger la base de ressources animales et végétales du pays.

N'oubliez pas de vérifier auprès de l'ACIA avant de régler la note

Le déplacement transfrontalier de produits non conformes est à la fois illégal et dangereux. Avant de commander en ligne des produits ou sous-produits alimentaires, végétaux ou animaux, vérifiez si leur importation au Canada est autorisée et, si c'est le cas, assurez-vous que vous comprenez bien les exigences à ce sujet.

Les produits non conformes pourraient être nocifs

Les risques sont réels. Les aliments non conformes achetés ou commercialisés en ligne et expédiés au Canada peuvent être contaminés et pourraient vous rendre malade si vous les ingérez. D'autres produits peuvent cacher tout un éventail de phytoravageurs et d'espèces envahissantes (tels que l'agrile du frêne et la mouche de la pomme) et de maladies (comme la flétrissure du chêne et la galle verruqueuse de la pomme de terre), ou être eux-mêmes des ravageurs. Ces risques constituent une grave menace pour l'agriculture et l'économie au Canada. Ils menacent notre approvisionnement alimentaire, notre environnement et nos ressources naturelles.

Le prix de ne pas connaître les exigences

Ce n'est pas parce qu'un produit est vendu en ligne que son importation au Canada est autorisée. Il se peut que les vendeurs et les expéditeurs à l'étranger ne connaissent pas les règlements canadiens (ou provinciaux) régissant des articles qui font l'objet de restrictions et qu'ils ne se soucient guère de votre responsabilité en tant qu'acheteur et importateur.

Si des articles à autorisation restreinte sont saisis par des fonctionnaires canadiens ou étrangers, que vous les ayez expédiés vous-même ou que quelqu'un vous les ait envoyés par la poste, vous courez les risques suivants :

Aidez à protéger le Canada

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :