Sélection de la langue

Recherche

Lutte antiparasitaire

Bien que le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) est entré en vigueur le 15 janvier 2019, certaines exigences seront mises en œuvre progressivement au cours des 12 à 30 prochains mois. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les échéances pour le RSAC.

Introduction

Que sont les organismes nuisibles?

Dans le contexte de la production alimentaire, les organismes nuisibles sont des animaux comme les rongeurs, les oiseaux et les insectes qui posent des risques pour la santé et à la salubrité des aliments.

Les organismes nuisibles, comme les insectes, les rongeurs et les oiseaux, peuvent contaminer les aliments. Leur présence à l'intérieur et autour des établissements alimentaires est non salubre.

Il existe de nombreux risques associés à la présence d'organismes nuisibles dans les établissements alimentaires. Ils peuvent :

Il est important de contrôler les risques associés aux organismes nuisibles par la prévention de leur entrée dans les bâtiments, par leur détection et leur élimination et par la prévention de la contamination des aliments.

Objectif

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a créé ce document à titre de ligne directrice afin d'aider les entreprises du secteur alimentaire à se conformer aux exigences établies dans le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada.

C'est votre choix

Vous pouvez utiliser d'autres documents d'orientation mis au point par des homologues provinciaux, des associations sectorielles, des partenaires internationaux ou des organismes universitaires, dans la mesure où ceux-ci conduisent aux résultats indiqués dans le règlement. Assurez-vous toujours que les documents d'orientation que vous choisissez sont pertinents à votre entreprise ou à votre produit, ainsi qu'aux exigences du marché.

Ce qui est inclus

Ce document souligne :

Consultez la section Dites-m'en plus! pour obtenir des sources additionnelles de renseignements qui pourraient vous aider à créer vos propres mesures de contrôle antiparasitaires.

Ce qui n'est pas inclus

Bien que le document fournisse des exemples d'activités de lutte antiparasitaire, celui-ci n'est pas exhaustif; les mesures de lutte antiparasitaires nécessaires dépendent de la taille et de la complexité de l'entreprise alimentaire et sont uniques à chaque entreprise.

Rôles et responsabilités

Il incombe aux parties réglementées de se conformer à la loi. Elles démontrent la conformité en s'assurant que les produits alimentaires et les procédés dont elles sont responsables répondent aux exigences réglementaires. Lorsqu'une partie réglementée doit mettre en place un plan de contrôle préventif (PCP), le plan est élaboré, consigné et mis en œuvre, et la partie réglementée en surveille la mise en œuvre et vérifie l'efficacité de toutes les mesures de contrôle établies.

L'ACIA vérifie la conformité d'une entreprise alimentaire en menant des activités comme l'inspection et la surveillance. Lorsque des cas de non-conformité sont relevés, l'ACIA prend les mesures appropriées de conformité et d'application de la loi.

Lutte antiparasitaire

Prévention de la présence d'organismes nuisibles

La lutte antiparasitaire commence par l'état de l'établissement, son exploitation et son entretien, à l'intérieur comme à l'extérieur. Ce qui suit est des mesures de prévention que nous vous recommandons d'entreprendre afin de réduire les risques d'intrusion et d'infestation d'organismes nuisibles dans un établissement.

Bâtiments

Clôtures

Périmètre de bâtiments

Aires non pavées

Quais de chargement et de déchargement (réception)

Quais intérieurs

Zones des déchets à l'extérieur

Toits

Entreposage à l'extérieur

Portes et fenêtres

Autres entrées

Zones d'entrepôts et d'entreposage

Aires de transformation

Réfrigérateurs et congélateurs

Zones des déchets à l'intérieur

Aires d'entretien

Salles à manger, vestiaires et salles de bain

Bureaux

Surveillance

Vous effectuez la surveillance de tous les espaces de l'établissement pour la présence de :

Capture, réduction ou élimination d'organismes nuisibles

Il est important d'avoir en place des mesures de contrôle et d'élimination d'organismes nuisibles qui réussissent à pénétrer dans l'établissement. Il existe de nombreuses mesures de contrôle pouvant être appliquées :

1. Physiques

Les mesures de contrôle physiques comprennent des objets comme des pièges et des dispositifs d'électrocution; ils sont conçus pour la réduction de l'ampleur des problèmes causés par les rongeurs et les insectes. La nécessité d'utilisation de ces types de mesures de contrôle variera selon le type d'établissement.

Dispositifs d'électrocution d'insectes

Cet équipement peut être utilisé pour contrôler les insectes volants, comme les drosophiles, les mouches domestiques et les papillons de nuit à l'intérieur d'établissements alimentaires.

Pièges

Des pièges à rongeurs peuvent être placés le long des périmètres intérieur et extérieur de l'établissement pour surveiller pour la présence d'infestations et pour fournir une mesure de contrôle.

2. Chimiques

De nombreux pesticides sont homologués par Santé Canada pour être utilisé dans des établissements alimentaires et servent à réduire le nombre ou à éliminer les organismes nuisibles.

Lutte contre les rongeurs

Seulement des pièges devraient être utilisés à l'intérieur d'un établissement, surtout dans les aires de transformation.

Si des appâts sont nécessaires dans les aires de transformation ou d'entreposage, ceux-ci devraient être placés dans un point d'appât et utilisés lorsqu'aucune activité n'a lieu ou lorsque les aires d'entreposage sont vides.

L'utilisation d'appâts sous forme de blocs, au lieu de boulettes, de granules ou de poudres, empêche les organismes nuisibles de transporter les appâts et de contaminer les aliments.

Les points d'appât pour rongeurs peuvent être utilisés dans les aires non alimentaires de l'établissement, comme dans la chaufferie, les bureaux, les aires d'entretien, les vestiaires, les zones de déchets et à l'extérieur de l'établissement.

Lutte contre les insectes

Les applications d'insecticide à l'intérieur d'établissements de transformation d'aliments sont généralement l'un de trois types.

3. Autres mesures d'éradication

D'autres mesures d'éradication peuvent être utilisées pour lutter contre les insectes, comme :

Des animaux, comme des chats et des chiens, ne peuvent pas être utilisés comme mesure de contrôle antiparasitaire dans les installations alimentaires puisqu'ils présentent aussi des risques de contamination aux aliments de l'établissement.

Création d'un programme de lutte antiparasitaire

Votre programme de lutte antiparasitaire devrait décrire les éléments suivants :

Qui

Toutes les personnes et tous les postes qui seront responsables des activités de lutte antiparasitaire. Ceci pourrait être une entreprise de lutte antiparasitaire ou des membres du personnel sur place.

Toutes les salles et aires sont comprises dans le cadre des activités de lutte antiparasitaire. Ceci comprend les aires à l'intérieur et à l'extérieur de l'installation. Tous les dispositifs de lutte antiparasitaire doivent être numérotés et leur emplacement doit être indiqué sur le plan d'étage ou sur le plan de l'extérieur du bâtiment.

Quoi

Les salles ou aires faisant l'objet de mesures de lutte antiparasitaire, les méthodes, les produits et l'équipement à utiliser.

Quand

La fréquence d'inspection pour l'activité des organismes nuisibles et la fréquence de remplacement des produits et de l'équipement de lutte antiparasitaire. Par exemple, ces activités seront-elles effectuées sur une base quotidienne, hebdomadaire, mensuelle ou autre?

Comment

L'exécution des activités de lutte antiparasitaire doit être détaillée étape par étape afin d'assurer qu'elles sont menées de façon à ne présenter aucun risque de contamination aux aliments, à l'équipement ou aux installations. Remarque : Des étapes adéquates doivent aussi être prises afin de prévenir les blessures aux employés.

Dossiers

Les documents qui doivent être remplis :

Les dossiers devraient indiquer :

Entreprise tiers de lutte antiparasitaire

De nombreux exploitants d'entreprises alimentaires retiennent les services d'une entreprise de lutte antiparasitaire professionnelle pour mener les activités de lutte antiparasitaire dans leurs établissements. Si vous confiez par contrat à une entreprise tiers de lutte antiparasitaire, le contrat d'embauche devrait décrire les renseignements indiqués à la section précédente afin que vous puissiez vérifier que ces activités sont effectuées par l'entreprise telles qu'écrites.

Remarque : Vous demeurez responsable de la tenue des dossiers des activités de lutte antiparasitaire achevées par l'entreprise de lutte antiparasitaire.

Dites m'en plus! – Lectures supplémentaires

Les références suivantes renferment des renseignements permettant d'expliquer les mesures de contrôle de la salubrité des aliments, indiquent comment élaborer de telles mesures et donnent des exemples. L'ACIA n'est pas responsable du contenu des documents qui ont été créés par d'autres organismes gouvernementaux ou par des sources internationales.

Références de l'ACIA

Autres références

Date de modification :