Sélection de la langue

Recherche

Maladie à coronavirus (COVID-19) : Informations de l'ACIA pour l'industrie

Questions / préoccupations?

COVID-19 est la priorité actuelle de l'ACIA. Veuillez d'abord consulter cette page pour obtenir les dernières informations.

Si vous avez une question sans réponse sur notre site Web, envoyez-nous votre question par courriel.

Dernière mise à jour : 2020-03-31, 00:30 (HAE)

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) travaille avec diligence pour répondre aux défis et aux préoccupations soulevés par l'industrie et les consommateurs concernant COVID-19. L'ACIA continuera de fournir les services essentiels qui servent à préserver l'intégrité du système canadien de salubrité des aliments tout en préservant sa base de ressources animales et végétales. Une surveillance appropriée de la production domestique et des importations de produits alimentaires est essentielle pour atteindre cet objectif tout en soutenant le commerce et la chaîne d'approvisionnement, notamment par la certification des exportations. L'ACIA s'engage à protéger la santé et la sécurité de ses employés tout en maintenant des services d'inspection essentiels.

L'ACIA continuera de surveiller la situation par rapport à la COVID-19 et ajustera ses activités pour tenir compte de la situation changeante. L'ACIA continuera de collaborer et de communiquer avec les parties règlementées et les homologues fédéraux, provinciaux et territoriaux et les intervenants.

Sur cette page


Réponses aux questions sur les maladies à coronavirus

Industrie

  • Directives sur les activités de l'industrie alimentaire

    Les établissements alimentaires devraient continuer de suivre les directives et protocoles établis par les agents locaux de santé publique, car les instructions peuvent varier selon la propagation de la COVID-19 dans certaines régions et provinces et le type de produits préparés.

    Guide de l'ACIA sur la prévention et la réponse à la COVID-19 dans les établissements d'abattage et de transformation de la viande.

  • Maintenir la distanciation sociale dans toutes les entreprises de production ou transformation des aliments, des plantes et des animaux où les employés travaillent généralement à distance rapprochée

    La distanciation sociale d'au moins 2 mètres est l'un des moyens les plus efficaces de réduire la propagation de la maladie pendant l'éclosion de la COVID-19. Dans toutes les entreprises de production ou de transformation des aliments, des plantes et des animaux, on devrait s'efforcer de déterminer et mettre en œuvre des changements opérationnels qui augmentent la séparation des employés.

    Il n'est pas toujours possible de maintenir une distanciation sociale de 2 mètres dans certaines entreprises alimentaires, végétales ou animales. Le risque qu'un employé transmette la COVID-19 à un autre employé dépend notamment de la distance entre eux, de la durée de l'exposition et de l'efficacité des pratiques d'hygiène et d'assainissement des employés. Lorsqu'il n'est pas pratique pour les employés dans ces milieux de maintenir une distanciation sociale, des pratiques d'hygiène efficaces doivent être maintenues afin de réduire les risques de propagation du virus.

    Toutes les entreprises de production ou de transformation des aliments, des plantes et des animaux devraient envisager :

    • d'évaluer le milieu de travail dans les zones où les personnes ont des contacts fréquents et partagent des espaces et des objets, et augmentez la fréquence de nettoyage dans ces zones.
    • de trouver des moyens par lesquels les employés peuvent exercer la distanciation sociale, par exemple en augmentant la distance entre les personnes dans les files d'attente et les postes de travail.

    Consultez les Lignes directrices relatives à la prise de décisions fondées sur les risques pour les lieux de travail et les entreprises afin d'apprendre comment protéger les employés et les clients en milieu de travail et obtenez les derniers faits sur la COVID-19.

  • Salubrité des aliments dans les usines de transformation des aliments au cas où un travailleur du secteur alimentaire devient infecté ou a reçu des tests positifs pour la COVID-19

    Les employeurs devraient élaborer des politiques pour réduire la propagation de la COVID-19 en milieu de travail. Ces politiques devraient être clairement communiquées aux employés et les employés doivent confirmer qu'ils ont compris.

    Les installations devraient renforcer leurs efforts de nettoyage et d'assainissement afin de contrôler tous les risques qui pourraient être associés aux travailleurs malades, quel que soit le type de virus ou de bactéries. Ceci s'ajoute au nettoyage et à l'assainissement réguliers dans le cadre du plan de contrôle préventif (PCP) de l'entreprise. Par exemple, les exploitants sont tenus d'entretenir des installations et des surfaces en contact avec la nourriture propres et assainies. Veuillez communiquer avec les autorités locales de santé publique pour des directives supplémentaires.

    Au cas où un employé présente des symptômes de la COVID-19, les établissements doivent suivre les mesures de santé publique mises en place pour réduire la propagation de la maladie. Les autorités de santé publique ont communiqué les directives suivantes :

    • les employés qui présentent des symptômes de la COVID-19 doivent aviser immédiatement leur gestionnaire, communiquer avec l'autorité de santé publique ou le médecin de leur localité et suivre leurs conseils, être immédiatement isolés des autres et être renvoyé à leur domicile par un moyen autre que le transport en commun, si possible;
    • les employés qui sont à la maison et qui peuvent avoir la COVID-19 doivent suivre les conseils de leur autorité locale de santé publique concernant les mesures d'auto-isolement mises en place pour réduire la propagation de la maladie.

    L'ACIA ne prévoit aucun rappel ou retrait de produits alimentaires du marché en raison d'une contamination par la COVID-19. À l'heure actuelle, aucun cas signalé d'aliments ou d'emballage d'aliments n'a été associé à la transmission de la COVID-19.

  • Assurer la sécurité des inspecteurs de l'ACIA dans les établissements qui n'ont pas une approche adéquate et uniforme pour gérer la propagation de la COVID-19

    Il n'y a aucune restriction quant au moment où un employé peut faire appel à son droit de refuser de travailler (article 128(1) de la partie II du Code canadien du travail (CCT)), sauf si le refus ne peut mettre quelqu'un en danger (article 128(2) de la partie II du CCT).

    Si un employé détient le droit de refuser d'exécuter un travail, pourvu qu'il ait des motifs raisonnables de croire qu'il est dangereux pour lui. Le Code ne définit pas le terme « raisonnable ».

    « Danger » signifie toute situation, condition ou tâche raisonnablement susceptibles de constituer une menace imminente ou sérieuse à la vie ou à la santé d'une personne qui y est exposée avant que la situation ou la condition ne puisse être corrigée ou la tâche modifiée.

    Il n'y a pas de réponses universelles; chaque situation doit être évaluée en fonction de son bien-fondé.

  • Services offerts par l'ACIA en cas de réduction du personnel d'inspection en raison de COVID-19

    L'ACIA comprend les préoccupations de l'industrie et des consommateurs en ce qui a trait à la COVID-19 et son incidence sans précédent à l'échelle mondiale sur les entreprises, les économies et la population. L'ACIA continuera d'offrir ses services critiques visant à préserver l'intégrité du système de salubrité des aliments du Canada tout en protégeant les animaux et les ressources végétales du Canada. Une surveillance appropriée de la production domestique et des importations de produits alimentaires est essentielle pour atteindre cet objectif tout en soutenant le commerce et la chaîne d'approvisionnement, notamment par la certification des exportations.

    L'ACIA s'engage à maintenir les services d'inspection critiques et a un plan en place pour répondre à l'absentéisme possible relatif aux inspecteurs. Afin d'établir un équilibre entre la sécurité des employés et la prestation des services, l'ACIA continuera de surveiller l'évolution de la situation et d'appuyer les efforts des autorités canadiennes, américaines et mondiales au cours de leurs interventions en apportant des ajustements à ses plans de prestation de services. Cette situation en évolution met en évidence l'importance d'une collaboration et d'une communication continuelles entre l'ACIA et l'industrie, les partenaires et les intervenants.

  • Présence des inspecteurs de l'ACIA dans les établissements de transformation des viandes pendant la pandémie de COVID-19

    L'ACIA s'engage à protéger la santé et la sécurité de ses employés tout en maintenant la prestation ponctuelle des services critiques. L'ACIA travaille avec diligence pour relever les défis associés à la COVID-19 et surveille quotidiennement sa capacité de prestation de services afin de prévenir ou de réduire au minimum les retards. L'ACIA continuera de collaborer avec le personnel des établissements de transformation de la viande pour répondre aux enjeux à mesure qu'ils se présenteront.

  • Salubrité des aliments dans les usines de traitement des aliments au cas où un inspecteur de l'ACIA ou un vétérinaire contractait la COVID-19

    L'ACIA prend cette situation en évolution au sérieux et a avisé tous les employés qu'ils ont le devoir de suivre les directives des autorités sanitaires pour protéger la santé publique. L'ACIA a également demandé aux employés de suivre les protocoles de santé et de sécurité mis en place par les établissements dans lesquels ils travaillent. Les employés de l'ACIA (y compris les inspecteurs) qui présentent des signes ou des symptômes de la maladie ont été avisés de communiquer avec leur gestionnaire et de rester à la maison.

    Plus de renseignements pour les gestionnaires

    Les établissements devraient renforcer leurs efforts de nettoyage et leurs efforts sanitaires dans le but de maîtriser tous les risques qui pourraient être associés aux employés malades, peu importe le type de virus ou de bactérie. Ceci s'ajoute au nettoyage et à l'assainissement réguliers dans le cadre du plan de contrôle préventif (PCP) de l'entreprise. Par exemple, les installations sont tenues de s'assurer que les lieux et les surfaces en contact avec les aliments soient propres et désinfectés. Veuillez communiquer avec les autorités locales de santé publique pour des directives supplémentaires.

    L'ACIA s'engage à protéger la santé et la sécurité de ses employés, tout en maintenant les activités et les services d'inspection essentiels. L'ACIA continuera de fournir des services et à mener des activités qui servent à préserver l'intégrité du système canadien de salubrité des aliments tout en préservant sa base de ressources animales et végétales.

  • Mesure de précaution pour les éleveurs de bétail

    Les éleveurs de bétail devraient suivre les mesures normales de biosécurité comme toujours, en particulier s'ils présentent des symptômes de COVID-19 ou s'ils s'auto-isolent en raison d'un contact avec un cas de COVID-19. En plus d'éviter tout contact avec des animaux, cela comprend l'exclusion des visiteurs ou des travailleurs qui :

    • ont voyagé à l'étranger au cours des 14 derniers jours,
    • sont malades, en particulier avec des symptômes de COVID-19
    • ont été en contact avec un cas confirmé ou soupçonné au cours des 14 derniers jours.

    Pour de plus amples renseignements sur la prévention des maladies à la ferme, les producteurs sont encouragés à consulter :

    Ces mesures sont recommandées à titre de précautions et sont des pratiques de base pour prévenir la transmission des maladies entre les humains et les animaux. Si vous avez des préoccupations, demandez conseil à votre vétérinaire ou à un professionnel de la santé publique qui peut vous aider à répondre à vos questions.

  • Collaboration entre l'ACIA et l'industrie relativement aux niveaux de service

    L'ACIA s'engage à maintenir les services d'inspection critiques afin de maintenir la salubrité des aliments et de protéger la santé des végétaux et des animaux du Canada. L'ACIA continuera de surveiller la situation par rapport à la COVID-19 et ajustera ses activités pour tenir compte de la situation changeante. L'ACIA continuera de collaborer et de communiquer avec les partenaires, l'industrie et les Canadiens.

Commerce

  • Services d'inspection des exportations et des importations

    Alors que le gouvernement du Canada met en œuvre des mesures sur la distanciation sociale afin d'enrayer la propagation du virus COVID-19, il a clairement fait savoir qu'il demeure déterminé à assurer la circulation des biens et services essentiels à ses citoyens.

    L'Agence n'exige ni n'émet de certification supplémentaire sur les marchandises qui circulent légalement sur le marché national ou international. Rien ne prouve que la nourriture soit une source ou une source de transmission de la COVID-19.

    L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a mis en place des mesures rigoureuses pour vérifier que l'approvisionnement alimentaire du Canada est sûr. Tous les aliments importés au Canada ou exportés du Canada doivent être sans danger pour la consommation humaine, comme l'exigent la Loi sur la salubrité des aliments au Canada et son Règlement. Cela comprend des exigences en matière d'octroi de permis, de plan de contrôle préventif (PCP) et de traçabilité. Lorsque l'ACIA délivre un certificat d'exportation d'aliments, nous certifions que l'aliment répond à toutes les exigences réglementaires et d'exportation.

    L'ACIA a fourni des recommandations de précaution que tout le personnel de l'industrie alimentaire peut utiliser pour améliorer ses bonnes pratiques d'hygiène actuelles pendant la manipulation et la préparation des aliments, comme le lavage des mains, et, le cas échéant, bien cuire la viande et éviter toute contamination croisée possible entre les aliments cuits et non cuits. De plus, l'ACIA a recommandé à toutes les installations alimentaires canadiennes d'améliorer l'assainissement de leurs installations, en plus du nettoyage et de l'assainissement réguliers dans le cadre du plan de contrôle préventif plan de contrôle préventif (PCP).

    Par conséquent, l'ACIA est persuadée que ces mesures garantissent que les aliments et les produits alimentaires importés au Canada ou exportés du Canada répondent aux exigences d'exportation du Canada et du pays importateur.

  • Traverser la frontière

    Le gouvernement du Canada a déterminé que la poursuite du commerce est essentielle. L'ACIA a déterminé que les services requis pour l'importation et l'exportation de produits commerciaux constituent une priorité élevée dans son plan de continuité des opérations.

    Expéditions de camions à la frontière canado-américaine dans le contexte de la COVID-19 : Le gouvernement du Canada a confirmé que tout conducteur de camion transportant de la nourriture ou des animaux à des fins commerciales au Canada en provenance des États-Unis est exempté de la période d'auto-isolement de 14 jours pour la COVID-19. Les employés de l'ACIA à un passage frontalier terrestre entre le Canada et les États-Unis procéderont comme d'habitude à l'inspection d'une cargaison transportant des aliments ou du bétail.

    Pour les expéditions canadiennes entrant aux États-Unis : Les camionneurs canadiens transportant des expéditions commerciales de nourriture ou d'animaux vers les États-Unis sont également exemptés de la période d'auto-isolement de 14 jours. Toutefois, si le chauffeur a été dans l'un des pays indiqués dans l'arrêté présidentiel américain (en anglais seulement), il ne sera pas exempté de la période d'isolement.

    Les transporteurs doivent savoir que l'accès aux services et aux services personnels peut être limité tant aux États-Unis qu'au Canada à l'heure actuelle.

  • Renseignements précis concernant le transport de chevaux

    Pour les expéditions entrant au Canada et transportant des chevaux, les certificats électroniques avec l'approbation numérique de l'USDA sont acceptables.

    Cela s'applique aux chevaux canadiens qui rentrent des États-Unis et aux chevaux qui entrent au Canada en provenance des États-Unis. Cela s'applique aux chevaux des autres pays.

    Certains certificats d'exportation peuvent être présentés sur un appareil mobile à la place de certificats de copie papier. Les vétérinaires du port d'entrée de l'ACIA et les agents de l'ASFC doivent faire preuve de leur discrétion pour décider s'ils doivent accepter.

    Il s'agit d'une suspension temporaire de l'exigence d'une copie papier en raison des circonstances exceptionnelles actuelles. Toute communication de l'ACIA avec les parties réglementées et les conducteurs devrait continuer à demander des certificats sur papier. Toutes les exigences existantes mentionnées dans le Système automatisé de référence à l'importation (SARI) s'appliquent toujours.

    Cette page sera mise à jour régulièrement avec les derniers renseignements pour l'industrie, y compris les transporteurs d'aliments et/ou de bétail.


Transition des bureaux de l'ACIA vers des services sur rendez-vous seulement

2020-03-27

Tout au long de la situation de la COVID-19, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) continuera d'accorder son soutien aux Canadiens et aux entreprises canadiennes afin de les aider à fournir des services essentiels qui servent à préserver l'intégrité du système de salubrité des aliments du Canada tout en sauvegardant sa base de ressources animales et végétales.

Pour soutenir la prestation par l'ACIA de services essentiels pendant la pandémie de COVID-19, ses bureaux seront ouverts sur rendez-vous seulement. Veuillez communiquer avec votre bureau local de l'ACIA avant de vous déplacer afin de prendre un rendez-vous.

Il est important de fournir un préavis le plus tôt possible lors de la prise d'un rendez-vous ou de la demande d'un service de l'ACIA, car les délais de traitement peuvent être plus longs que d'habitude et fluctuer. Veuillez noter que les demandes de rendez-vous peuvent être classées par ordre de priorité, selon la demande.

L'ACIA s'est engagée à protéger la santé et la sécurité de ses employés tout en maintenant les services essentiels. Lorsque vous vous présentez à votre rendez-vous, un membre du personnel de l'ACIA sera présent pour vous rencontrer. Veuillez noter que notre personnel s'efforce de réduire les risques en suivant les processus d'hygiène de base, comme le lavage fréquent des mains, l'abstention de serrer la main ainsi que les pratiques de distanciation physique.

Veuillez appuyer notre capacité de continuer à offrir des services, en suivant ces mêmes pratiques et les lignes directrices des autorités de santé publique. Si vous ne vous sentez pas bien, communiquez avec nous pour reporter votre rendez-vous.

L'ACIA surveille la situation de la COVID-19 et continuera d'ajuster ses activités pour tenir compte de l'évolution de la situation. L'Agence continuera de collaborer et de communiquer régulièrement avec les parties réglementées, les collègues et les intervenants fédéraux, provinciaux et territoriaux.

Obtenez les derniers renseignements sur la réponse de l'ACIA au COVID-19. Si vous avez une question sans réponse sur notre site Web, envoyez-nous votre question par courriel.


L'ACIA priorise les activités critiques pendant la pandémie de la COVID-19

2020-03-23

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) prend des mesures pour préserver l'intégrité du système de salubrité des aliments du Canada, tout en préservant sa base de ressources animales et végétales.

L'ACIA a activé son plan de continuité des activités, qui introduit la suspension temporaire des activités à faible risque qui n'ont pas d'incidence immédiate sur la production d'aliments salubres pour les Canadiens afin de prioriser les services d'importance critique durant la pandémie de la COVID-19 en cours. Le système de salubrité des aliments reste rigide.

Cette approche visant à suspendre temporairement les activités à faible risque permet à l'ACIA de continuer de protéger la santé et la sécurité de son personnel tout en reconcentrant ses efforts sur les domaines à risque élevé et vers les activités critiques à la salubrité des aliments ainsi qu'à la santé des animaux et des végétaux.

Le gouvernement du Canada travaille sans relâche avec ses partenaires de tous les échelons pour répondre à l'évolution de la pandémie de la COVID-19. Ceci comprend la poursuite des activités critiques et la prestation des services nécessaires pour préserver l'intégrité du système de salubrité des aliments du Canada.

L'ACIA priorise les activités suivantes :

L'ACIA suspend temporairement les activités suivantes :

Pendant que le plan de continuité des activités de l'ACIA est en place, l'industrie doit continuer à se conformer aux exigences relatives à la salubrité des aliments et à la santé des animaux et des végétaux et demeure responsable de la salubrité et de la qualité des aliments qu'elle produit, importe et exporte. L'ACIA travaillera avec l'industrie et poursuivra ses activités critiques afin que les Canadiens continuent d'avoir accès à des aliments salubres pendant cette période difficile.

Dans un effort pour protéger la santé et la sécurité de ses employés et de leurs familles et tout en fournissant des services critiques, l'ACIA continuera à surveiller les développements concernant la pandémie de la COVID-19 et à appuyer les efforts des autorités canadiennes et mondiales dans leurs réponses en apportant des ajustements à ses plans de prestation de services.

L'ACIA comprend les préoccupations de l'industrie et des consommateurs concernant la COVID-19 et les répercussions sans précédent partout dans le monde sur les entreprises, les économies et les gens, et elle s'engage à communiquer ses activités en cours.


Mesures en place durant la COVID-19 pour l'industrie réglementée par l'ACIA

2020-03-24

Depuis quelques jours, l'ACIA reçoit de nombreuses demandes de l'industrie pour que ses inspecteurs et ses représentants signent divers documents, comme des formulaires de demande de visite et des formulaires de dépistage de la COVID-19, avant d'entrer dans leurs installations. Les inspecteurs ont également reçu des demandes de l'industrie pour qu'ils suivent des directives précises avant d'entrer dans un lieu en vue d'une inspection. Comme vous le savez, les représentants de l'ACIA ne sont pas présents dans les établissements à titre de « visiteurs », mais à titre d'inspecteurs en vertu de la législation de l'ACIA, ce qui leur permet d'entrer dans tout lieu dont ils ont des motifs raisonnables de croire qu'une activité réglementée par la législation de l'ACIA est menée, dans le but de vérifier le respect ou de prévenir le non-respect.

Afin de s'assurer que les inspecteurs continuent de satisfaire aux exigences en matière de santé et de sécurité découlant des lignes directrices de l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et de Santé Canada concernant la gestion de la pandémie de la COVID-19, on a demandé aux employés de l'ACIA d'effectuer chaque jour une auto-évaluation de leur état de santé afin de détecter tout symptôme potentiel du virus avant chaque quart de travail. On leur a également demandé de suivre les protocoles liés à la COVID-19 mis en place par les établissements dans lesquels ils travaillent, comme la surveillance de la température à l'arrivée à un établissement.

Veuillez noter que l'ACIA a conseillé à ses employés de ne pas signer de documents tels que le formulaire de dépistage de la COVID-19 de votre entreprise, car ils ont l'obligation de suivre les politiques, les procédures et les conditions d'emploi établies par leur employeur, l'ACIA. À titre de rappel, les inspecteurs de l'ACIA ne sont pas tenus de partager des renseignements personnels avec les parties réglementées au sujet de leurs déplacements personnels ou de leurs conditions de santé. Ces renseignements personnels sont protégés en vertu de la Loi sur la protection des renseignements personnels fédérale.

L'ACIA comprend les préoccupations de l'industrie en ce qui a trait à la COVID-19 et les circonstances exceptionnelles qui existent actuellement. Le présent avis a pour but d'informer les parties réglementées de certaines des mesures que l'Agence a mises en place relativement à la situation de la COVID-19. Ces mesures sont fondées sur les obligations de l'ACIA en matière de santé et de sécurité de ses employés, qui découlent de la législation fédérale, c'est-à-dire de la partie II du Code canadien du travail et du Règlement canadien sur la santé et la sécurité au travail. En ce qui a trait à la situation liée à la COVID-19, l'ACIA tient également compte des conseils et recommandations de l'Agence de la santé publique du Canada, de Santé Canada et du Conseil du Trésor.

L'ACIA prend très au sérieux ses obligations concernant la santé et la sécurité de ses employés. Par conséquent, elle a informé ses employés des éléments suivants, en se fondant sur les conseils actuels émis par l'Agence de la santé publique du Canada (veuillez noter que ces conseils aux employés peuvent changer et être mis à jour) :

L'ACIA s'attend à ce que les parties réglementées prennent des mesures semblables.

En raison de la nature évolutive d'une pandémie, les renseignements contenus dans le présent avis peuvent être modifiés. Veuillez consulter régulièrement le site Web de l'ACIA pour obtenir des mises à jour du présent avis.


Mise à jour de l'ACIA sur les services d'inspection durant la pandémie de la COVID-19

2020-03-18

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) suit de très près l'évolution quant à la COVID-19 et priorise la santé et la sécurité de ses employés. L'ACIA continuera d'apporter des modifications au cours des prochains jours afin de respecter son mandat d'assurer la salubrité des aliments, la santé des animaux et la protection des végétaux du Canada.

De plus, les employés de l'ACIA, y compris les inspecteurs, qui présentent tout signe ou symptôme de maladie ont été avisés de rester à la maison et seront exclus de toutes tâches liées aux activités de travail, y compris les inspections d'établissements. L'ACIA prend cette situation au sérieux et a avisé tous les employés qu'ils ont l'obligation de suivre les conseils des autorités de la santé pour protéger la santé publique. Si une entreprise s'inquiète du fait qu'un inspecteur de l'ACIA s'est présenté au travail et est malade, ou présente des symptômes de maladie, l'entreprise devrait communiquer avec l'inspecteur responsable.

En ligne avec les directives de santé publique, l'ACIA a suspendu tous les voyages de travail non essentiels en dehors du Canada, et si les employés ont voyagé en dehors du Canada, ils ont été avisés de rester à la maison et de s'isoler pendant au moins 14 jours.

L'ACIA reconnait l'importance de la production domestique ainsi que les importations et exportations d'aliments, de végétaux et d'animaux. L'Agence s'engage à maintenir en place les services critiques d'inspection et continue de définir des plans et des mesures d'atténuation pour adresser les absences possibles d'inspecteurs.

Cette situation souligne l'importance de la collaboration et de la communication continues entre l'ACIA et l'industrie. Comme cette situation continue d'évoluer selon les derniers renseignements fournis par les autorités de santé publique, l'Agence vous demande patience, collaboration et flexibilité continue.

Salubrité des aliments

L'ACIA a en place des mesures vigoureuses pour assurer la salubrité de l'approvisionnement alimentaire du Canada. À ce stade, aucun élément n'indique que les aliments sont une source ou un moyen de transmission de la COVID-19. L'Agence continue de suivre de près la situation en collaboration avec ses partenaires fédéraux, provinciaux, territoriaux et internationaux. Si l'Agence prend connaissance de tout risque potentiel pour la salubrité alimentaire, les actions appropriées seront prises pour protéger l'approvisionnement alimentaire du Canada.

Les importations et exportations d'aliments à destination et en provenance du Canada ne sont pas actuellement touchées. Si la situation change, l'ACIA tiendra l'industrie à jour et diffusera de l'information à mesure qu'elle est disponible.

Tous les établissements ayant obtenu une licence fédérale adhèrent à des normes et à des exigences en matière de salubrité alimentaire rigoureuses et reconnues à l'échelle internationale, y compris des exigences serrées en matière d'assainissement et d'hygiène.

L'Organisation mondiale de la Santé a formulé des recommandations de précaution y compris des conseils sur la nécessité pour tous les Canadiens de suivre de bonnes pratiques d'hygiène lors de la manutention et de la préparation des aliments, comme se laver les mains, bien cuire la viande et éviter la contamination croisée possible entre les aliments cuits et non cuits.

Pour les renseignements les plus récents et à jour sur la COVID-19, visitez canada.ca/le-coronavirus

Santé des animaux et des végétaux

À ce stade, aucun élément n'indique que ce virus circule par l'entremise d'animaux au Canada. Les importations et exportations d'animaux à destination et en provenance du Canada ne sont pas présentement touchées. Au fur et à mesure que de nouveaux renseignements se présentent, l'ACIA prendra les mesures nécessaires pour protéger la sécurité des végétaux et des animaux du Canada.

Comme toujours, les producteurs devraient suivre les mesures de biosécurité normales en continuant de tenir compte des risques potentiels liés aux divers visiteurs sur leur exploitation agricole et devraient mettre en œuvre des mesures pour gérer les risques liés à ces visites.

Pour de plus amples renseignements sur la prévention des maladies sur la ferme, les producteurs devraient consulter les Normes nationales de biosécurité et principes de biosécurité et le Guide de planification nationale pour la biosécurité à la ferme.

De plus amples renseignements sont également disponibles de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) (Questions et réponses sur la maladie à coronavirus 2019).

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :