Sélection de la langue

Recherche

Enrichissement des aliments

L'enrichissement est un processus au cours duquel des vitamines, des minéraux nutritifs et des acides aminés sont ajoutés aux aliments afin de fournir aux consommateurs une quantité suffisante, mais non excessive de certains nutriments dans leur diète.

Le Règlement sur les aliments et les drogues (RAD) établit le cadre de l'enrichissement des aliments, y compris les aliments devant ou pouvant être enrichis et les conditions applicables. Les exigences et les permissions volontaires d'enrichissement sont établies dans les normes alimentaires, soit la partie B et la partie D, titre 3 du règlement.

Exigences

Enrichissement obligatoire

Pour certains aliments, l'enrichissement est obligatoire. De nombreuses normes alimentaires de la partie B du règlement indiquent que les aliments doivent être enrichis de certains minéraux et de certaines vitamines et/ou acides aminés. Par exemple, la norme relative au lait écrémé de l'article B.08.004 du règlement requiert l'ajout de vitamine A et de vitamine D, y compris la portée des quantités acceptables.

L'article D.03.002 du règlement décrit les exigences obligatoires et volontaires liées à l'enrichissement pour certains aliments particuliers. Ces renseignements sont résumés dans le tableau Aliments auxquels des vitamines, des minéraux nutritifs et des acides aminés peuvent ou doivent être ajoutés.

Enrichissement volontaire

L'enrichissement volontaire est autorisé dans le règlement pour certains aliments. Ces renseignements figurent dans le tableau Aliments auxquels des vitamines, des minéraux nutritifs et des acides aminés peuvent ou doivent être ajoutés, tel qu'il est décrit dans l'article D.03.002 du règlement.

L'article D.03.003 du règlement autorise l'enrichissement d'aliments sans gluten dans certains cas particuliers, ainsi que certaines catégories d'aliments présentés comme ayant un usage diététique spécial (c'est-à-dire ceux présentés comme étant destinés aux régimes à teneur réduite en protéines et ceux présentés comme étant destinés aux régimes à faible teneur en (nom de l'acide aminé)). Ces dispositions sur l'enrichissement s'appliquent si aucune autre norme n'est prescrite par le règlement pour ces aliments et que l'aliment ne fait pas l'objet d'une publicité.

De plus, des lettres d'autorisation de mise en marché temporaire (LAMMT) ont été émises par Santé Canada afin d'autoriser l'ajout de vitamines et de minéraux dans certains aliments. Les LAMMT autorisent la vente d'aliments ne répondant pas à l'une ou à plusieurs des exigences liées à la composition, à l'emballage, à l'étiquetage ou à la publicité de la Loi sur les aliments et drogues et du RAD. Pour de plus amples renseignements, consultez le Document d'orientation générale – Autorisation de mise en marché temporaire pour les aliments de Santé Canada. Une liste des aliments ayant reçus des lettres d'autorisation de mise en marché temporaire est également disponible sur le site Web de Santé Canada.

Date de modification :