Sélection de la langue

Recherche

Cyanure dans les noyaux d'abricot

Le 25 juillet 2019, Santé Canada a publié un Avis de modification à la Liste des contaminants et des autres substances adultérantes dans les aliments afin d'ajouter une concentration maximale en cyanure dans les noyaux d'abricot, soit 20 parties par million (ppm) de cyanure total extractible dans les noyaux d'abricot vendus pour la consommation humaine ou utilisés comme ingrédients dans d'autres aliments. La nouvelle concentration maximale établie cadre avec les mesures de prévention adoptées à l'échelle internationale pour gérer les risques pour la santé que pourrait poser la consommation de noyaux d'abricot. Cette concentration maximale sera en vigueur à compter du 25 janvier 2020.

Vous êtes responsable de la salubrité de l'aliment que vous produisez ou importez. À compter du 25 janvier 2020, vous devrez pouvoir prouver que la concentration de cyanure total extractible dans les noyaux d'abricot vendus pour la consommation humaine ne dépasse pas la limite maximale de 20 ppm.

Une façon de prouver que votre produit respecte la concentration maximale établie est de faire analyser vos noyaux d'abricot. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) recommande que les analyses soient effectuées par un laboratoire accrédité. Au Canada, il existe deux organismes d'accréditation nationaux pour les laboratoires d'analyse (ISO 17025), soit le Conseil canadien des normes et la Canadian Association for Laboratory Accreditation (site Web en anglais seulement). On peut faire des recherches sur les sites Web de ces organismes pour trouver les laboratoires canadiens accrédités pour l'analyse de cyanure total extractible. S'il n'y a, au Canada, aucun laboratoire dont la portée de l'accréditation renferme une méthode de détection de cyanure total extractible, l'ACIA pourrait prendre en considération les résultats d'un laboratoire accrédité d'un autre pays, à condition que l'organisme d'accréditation soit signataire de l'Arrangement de reconnaissance mutuelle de l'International Laboratory Accreditation Cooperation (ILAC) (site Web en anglais seulement). ILAC donne accès à un outil de recherche permettant de trouver des laboratoires accrédités.

À compter du 25 janvier 2020, aucun noyau d'abricot dont la concentration maximale dépasse 20 ppm de cyanure total extractible ne pourra être vendu au détail aux consommateurs ou utilisé comme ingrédient dans d'autres aliments. Vous devriez en informer vos clients afin que les magasins de détail retirent et éliminent tout produit non conforme d'ici le 25 janvier 2020.

Vous avez aussi la responsabilité de veiller à ce que vos aliments soient conformes aux exigences en matière d'étiquetage et de protection des consommateurs du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada et du Règlement sur les aliments et drogues (RAD). Ces exigences visent notamment l'utilisation de toute allégation, implicite ou explicite, mentionnant qu'un aliment peut traiter ou prévenir une maladie et un état de santé, comme le cancer ou le diabète. De telles allégations doivent obligatoirement faire l'objet d'une évaluation préalable à la mise en marché au titre de la Loi sur les aliments et drogues. Santé Canada n'a pas examiné de telles allégations concernant les noyaux d'abricot vendus comme aliment.

Aussi, la « vitamine B17 » n'est pas une vitamine reconnue aux termes du RAD. Par conséquent, tout aliment, y compris les noyaux d'abricot, dont l'étiquette renferme une déclaration ou une allégation concernant sa teneur en « vitamine B17 » serait considéré comme non conforme au RAD.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à communiquer avec le bureau de l'ACIA le plus près pour obtenir de plus amples renseignements.

Information connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :