Sélection de la langue

Recherche

Rapport d'enquête de 2019 sur le scarabée japonais en Colombie‑Britannique

Contexte

Le scarabée japonais est un phytoravageur envahissant réglementé qui est originaire du Japon et a été introduit dans l'est de l'Amérique du Nord en 1916. Cet insecte peut causer des dommages importants aux plantes ornementales, aux vergers et aux potagers, au matériel de pépinière et aux cultures. Les larves du scarabée japonais se nourrissent de racines de gazon et d'autres plantes. Les adultes sont également voraces et s'attaquent aux fleurs, aux feuilles et aux fruits de plus de 250 espèces végétales, dont les rosiers, les bleuets et les vignes.

La directive D-96-15, Exigences phytosanitaires visant à prévenir la propagation du scarabée japonais (Popillia japonica) au Canada et aux États-Unis, énonce les exigences phytosanitaires visant à empêcher la propagation du scarabée japonais par la réglementation du transport des plantes et d'autres articles au Canada ainsi que des importations et exportations de plantes avec terre entre le Canada et la zone continentale des États-Unis et Hawaii. Le Canada et les États-Unis ont adopté une approche harmonisée pour prévenir la propagation du scarabée japonais, et cette directive vise à réduire autant que possible le risque d'introduction du ravageur dans les zones non infestées du Canada et des États-Unis.

L'arrêté sur les lieux infestés par le scarabée japonais pour la ville de Vancouver dans la province de la Colombie-Britannique est entré en vigueur le 27 février 2019 et a créé une zone réglementée d'où il n'est pas permis de déplacer du sol vers tout autre lieu non règlementé sans l'autorisation écrite de l'ACIA en raison de la présence de larves de scarabées japonais et ce, toute l'année. De plus, du 15 juin au 15 octobre, l'arrêté donne le pouvoir de restreindre le déplacement des parties aériennes de plantes qui sont susceptibles d'être infestées par des scarabées japonais adultes.

Statut de l'organisme nuisible au Canada

Les provinces de l'Ontario, du Québec, de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard sont considérées infestées par le scarabée japonais et le déplacement d'articles réglementés de ces régions vers d'autres régions du Canada doit satisfaire à certaines exigences pour prévenir toute propagation ultérieure.

Terre-Neuve-et-Labrador sont des zones à faible prévalence pour ce phytoravageur et les provinces des Prairies et les territoires ne sont pas connus pour être infestés. La province de la Colombie-Britannique est considérée comme une zone exempte pour cet organisme nuisible (à l'exception d'une petite zone autour de False Creek à Vancouver), d'après les enquêtes annuelles de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). C'est grâce à ces activités de surveillance annuelles que le scarabée japonais a été détecté pour la première fois en Colombie-Britannique en juillet 2017. Des activités de surveillance supplémentaires ont confirmé la présence du scarabée japonais dans la zone de False Creek à Vancouver, où ce ravageur fait l'objet d'un programme d'éradication.

Statut de l'organisme nuisible en Colombie-Britannique

L'ACIA, le ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique, la Ville de Vancouver, l'industrie et des intervenants non gouvernementaux collaborent afin d'intervenir à la suite de la détection du scarabée japonais. Le ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique coordonne les efforts visant à éradiquer ce ravageur de la ville de Vancouver. L'ACIA a établi une zone réglementée à l'égard du scarabée japonais et a imposé des restrictions de déplacement afin de ralentir la propagation de l'insecte en dehors de la zone réglementée et de soutenir les efforts déployés par la province pour l'éradiquer. À l'exception de la zone réglementée à Vancouver, le reste de la Colombie-Britannique est toujours considéré comme une zone exempte de cet organisme nuisible.

Méthode utilisée pour l'enquête sur le scarabée japonais

Figure 1. Piège à scarabée japonais
Figure 1. Piège à scarabée japonais

L'enquête sur le scarabée japonais repose sur un programme de piégeage visant à détecter les incursions de scarabées japonais adultes en Colombie-Britannique. L'enquête est effectuée à l'aide d'un piège à scarabée japonais (voir la figure 1) constitué d'ailettes jaunes ou vertes, contenant des attractifs à base d'extraits floraux et de phéromones, et d'un petit contenant servant à piéger les scarabées. Les pièges sont disposés selon une grille systématique dans toutes les zones urbaines des basses-terres continentales et de la vallée du Fraser ainsi qu'aux endroits présentant un risque d'introduction élevé tels que les sites d'élimination des déchets verts. Des pièges se trouvent également sur l'île de Vancouver et dans la région intérieure de la Colombie-Britannique. Les pièges sont installés à partir de la mi-mai et sont vérifiés toutes les trois semaines. Ils sont retirés à la fin-octobre. L'enquête de l'ACIA sur le scarabée japonais fournit des données essentielles à la province de la Colombie-Britannique et à la ville de Vancouver, qui coordonnent les traitements sur les terrains publics et privés où le ravageur a été détecté.

Historique de la détection du scarabée japonais dans la ville de Vancouver et le reste de la Colombie-Britannique

À la suite de la détection du scarabée japonais dans la zone de False Creek, en 2017, l'ACIA a renforcé la surveillance de ce ravageur en Colombie-Britannique en 2018 et 2019. En 2017, l'ACIA a disposé 1 425 pièges (voir la figure 2) à l'échelle de la province, mais la plupart ont été placés dans la ville de Vancouver pour délimiter les occurrences détectées à False Creek et l'unique occurrence détectée sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique. Dans le reste des basses-terres continentales et la vallée du Fraser, la densité des pièges a été augmentée afin de déterminer si le scarabée japonais était également présent à ces endroits. En 2017, au total, 958 scarabées japonais ont été trouvés dans 42 pièges; environ 90 % des scarabées ont été trouvés dans le parc David Lam et aux alentours, à côté de False Creek, à Vancouver (voir le tableau 1).

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 2. Répartition des pièges à scarabée japonais en 2017 et résultats positifs à Vancouver, en Colombie-Britannique. Description ci-dessous.

Figure 2. Répartition des pièges à scarabée japonais en 2017 et résultats positifs à Vancouver, en Colombie-Britannique.

La carte montre le sud de la Colombie-Britannique, de Prince George à la frontière américaine, et les sites de piégeages de 2017 sont identifiés à l'aide de triangles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. En 2017, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. Une carte insérée montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Tableau 1. Résultats du piégeage de scarabées japonais obtenus en Colombie-Britannique au cours des dix dernières années.
Année Nombre de pièges disposés Résultats
2010 545 pièges de dépistage Aucun
2011 282 pièges de dépistage Aucun
2012 331 pièges de dépistage Aucun
2013 278 pièges de dépistage Aucun
2014 367 pièges de dépistage Aucun
2015 442 pièges de dépistage Aucun
2016 505 pièges de dépistage Aucun
2017 1 425 pièges servant au dépistage et à la délimitation 958 dans 42 pièges
2018 2 088 pièges servant au dépistage et à la délimitation 8 276 dans 98 pièges
2019 2 344 pièges servant au dépistage et à la délimitation 1 157 dans 51 pièges

Enquête de 2018 sur le scarabée japonais en Colombie-Britannique

Au printemps 2018, le Ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique et des partenaires ont décidé de tenter d'éradiquer le scarabée japonais à Vancouver, et l'ACIA a appuyé ces efforts en exerçant une surveillance accrue et en imposant des restrictions sur le déplacement de plantes et de sol vers l'extérieur de la zone réglementée afin de prévenir la propagation de scarabées japonais à divers stades de développement. De plus, l'ACIA, la ville de Vancouver, le Conseil des espèces envahissantes de la Colombie-Britannique, l'Association du paysage et des pépinières de la Colombie-Britannique, le District régional MétroVancouver et d'autres partenaires ont réalisé d'importantes activités de sensibilisation auprès du public et des intervenants pour encourager le signalement d'occurrences présumées de scarabées japonais ainsi que la conformité aux restrictions de déplacement.

Des pièges ont été disposés aux endroits où des pièges avaient permis de détecter des scarabées japonais en 2017 ainsi que dans les basses-terres continentales et la vallée du Fraser, en densités variables, selon les distances mesurées à partir des cas détectés en 2017. De plus, une enquête de délimitation a été réalisée autour de l'unique piège où des scarabées japonais avaient été trouvés sur le campus de l'Université de la Colombie-Britannique. D'autres pièges ont été placés autour des nouveaux sites positifs détectés à l'extérieur de la zone réglementée, lorsque la probabilité que des scarabées japonais adultes puissent encore voler était élevée. Dans ces cas, de nombreux pièges ont été disposés stratégiquement autour du site positif, à des endroits présentant des conditions propices.

Au total, 2 088 pièges ont été placés dans toute la province, 8 276 scarabées ont été capturés (voir figure 3) et la majorité d'entre eux ont de nouveau été trouvée autour de False Creek. Cette augmentation de scarabées de 2017 à 2018 était attendue car les traitements appliqués par la province et la ville de Vancouver en 2018 ciblaient la prochaine génération de larves en développement. L'ACIA a détecté le scarabée japonais dans 12 pièges à l'extérieur de la zone réglementée mais toujours dans la ville de Vancouver. Un seul scarabée a également été trouvé dans le sud du Delta.

Au début de 2019, la zone réglementée pour le scarabée japonais a été élargie pour inclure le centre-ville de Vancouver, l'extrémité ouest, le parc Stanley et une partie de Kits Point près du parc Vanier.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 3. Sites positifs pour le scarabée japonais en 2018. Description ci-dessous.

Figure 3. Sites positifs pour le scarabée japonais en 2018.

La carte montre les basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, et les emplacements des sites de piégeages dans cette région pour 2018 sont identifiés à l'aide de cercles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone avec un motif de diagonales rouges. En 2018, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. Une carte insérée en haut à gauche montre les détails des emplacements des pièges au nord des basses-terres continentales et une carte insérée en haut à droite montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Résultats de l'enquête pour sur le scarabée japonais en 2019

L'enquête sur le scarabée japonais de 2019 a commencé le 7 mai. Au total, 2 344 pièges ont été placés dans toute la province et vérifiés au moins six fois de juin à octobre. La plus haute densité de pièges a été placée dans la ville de Vancouver. Les pièges autour du parc David Lam et les endroits à haut risque ont été vérifiés plus fréquemment. Au total, 220 pièges ont disparu pendant l'enquête, certains d'entre eux ont été remplacés et certains ont été déplacés pour éviter du vandalisme supplémentaire. Les pièges manquants continuent d'être un défi et un coût accru de la surveillance.

Les premières et dernières détections de scarabées japonaises ont eu lieu le 11 juin et le 7 octobre, respectivement. Au total, 1157 scarabées japonais ont été capturés dans 51 pièges (voir figure 4), soit une réduction de 86% des captures par rapport à l'année dernière. Un scarabée cette année (12 l'année dernière) provenait d'un piège hors sol, ce qui indique que le gazon hors sol devrait être traité lorsqu'il est présent. Cette diminution des scarabées japonais de 2018 à 2019 était attendue en raison des effets du traitement du programme de pulvérisation de l'an dernier. L'ACIA a détecté 4 scarabées japonais dans 4 pièges à l'extérieur de la zone réglementée et 2 scarabées à l'extérieur de la zone de traitement mais toujours dans la zone réglementée (voir le tableau 2). Aucun scarabée n'a été détecté autour du piège positif de 2018 à Delta et de la détection de 2017 à l'Université de la Colombie-Britannique. En 2018, le point culminant pour le vol semblait avoir lieu du 16 au 20 juillet alors qu'en 2019, c'était du 29 juillet au 9 août, un décalage légèrement plus tard, probablement en raison des températures optimales à cette période. Comme en 2018, 96,2% de tous les scarabées japonais ont été capturés dans quatre parcs adjacents à False Creek au centre de la zone réglementée et 91,9% ont été trouvés dans le parc David Lam, ce qui suggère que l'incursion est toujours très centralisée.

L'ACIA prévoit poursuivre la surveillance renforcée du scarabée japonais dans toute la Colombie-Britannique en 2020.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Figure 4. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2019 en Colombie-Britannique. Description ci-dessous.

Figure 4. Résultats de l'enquête sur le scarabée japonais de 2019 en Colombie-Britannique

La carte montre les basses-terres continentales, en Colombie-Britannique, et les emplacements des sites de piégeages dans cette région pour 2019 sont identifiés à l'aide de cercles bleus pour les sites négatifs et de cercles rouges pour les sites positifs. La zone réglementée pour le scarabée japonais est représentée par une zone avec un motif de diagonales rouges. En 2019, des sites positifs ont été trouvés dans la région de Vancouver uniquement. La carte insérée montre les détails des emplacements positifs à Vancouver.

Tableau 2. Détection de scarabées japonais dans le cadre du programme de surveillance de 2019.
Sites de piégeage en C.-B. Nombre de pièges disposés Résultats
(nombre de scarabées japonais détectés)
Zone réglementée (dans la ville de Vancouver) 388 1 153
À l'extérieur de la zone réglementée, mais dans la ville de Vancouver 657 4
À l'extérieur de la ville de Vancouver, mais dans les basses-terres continentales et la vallée du Fraser (y compris Whistler et la route Sea to Sky) 1 099 0
Île de Vancouver 100 0
Région intérieure de la C.-B. 100 0
Total 2 344 1 157 dans 51 pièges
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :