Sélection de la langue

Recherche

Questions et réponses : Découverte de blé génétiquement modifié résistant aux herbicides en Alberta

Qu'est-ce qui a été découvert?

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a été informée que quelques plants de blé génétiquement modifiés (GM) ont été trouvés sur une voie d'accès dans le sud de l'Alberta. Le test des plants réalisé par l'ACIA montrait que le blé était génétiquement modifié afin de le rendre résistant à un herbicide d'usage courant.

Pourquoi le gouvernement a-t-il étudié cette découverte?

Le blé génétiquement modifié n'est autorisé ni approuvé à l'utilisation commerciale nulle part au Canada. L'ACIA comprend l'importance du blé canadien pour les Canadiens et pour nos partenaires commerciaux internationaux. L'ACIA informe les Canadiens des actions qu'elle a prises et qu'elle continuera à prendre à la lumière de cette découverte, dans le cadre de son dévouement à l'ouverture et à la transparence.

Est-ce que ce blé GM est présent ailleurs au Canada? Est-il possible que le blé GM soit dans notre chaîne alimentaire et dans les réserves d'aliments pour les animaux?

D'après nos analyses scientifiques exhaustives, il n'y a pas de preuve de la présence de ce blé GM ailleurs qu'à l'endroit isolé où il a été découvert.

En outre, la Commission canadienne des grains (CCG) a confirmé que ce blé GM ne figurait pas dans ses dossiers sur les cargaisons de céréales. La CCG et l'ACIA ont réalisé une analyse scientifique et ont confirmé que les plants de blés trouvés en Alberta ne correspondaient à aucune céréale autorisée à la vente ou à la production commerciale au Canada.

D'où venait le blé? Qui l'a planté?

D'après nos analyses scientifiques exhaustives, il n'y a pas de preuve de la présence de ce blé GM ailleurs qu'à l'endroit isolé où il a été découvert.

Il se peut que nous ne sachions jamais comment ce blé GM est parvenu à cette voie d'accès. Toutefois, nous pouvons confirmer que la quantité de blé GM est très limitée dans la portée et que l'ACIA a suivi toutes les pistes plausibles qui auraient pu expliquer sa provenance. Aucune de ces pistes n'a mené à d'autres hypothèses raisonnables laissant entrevoir, entre autres, qu'il put y avoir le moindre acte répréhensible.

Y a-t-il des risques à la santé humaine ou animale ou à l'environnement concernant le blé GM?

Santé Canada a réalisé une évaluation du risque pour la santé et conclu que cette découverte ne pose aucun risque pour la salubrité des aliments des Canadiens.

La résistance aux herbicides est un trait GM autorisé pour le canola, le maïs et le soya. Dans ces cultures, les évaluations précédentes de Santé Canada et l'ACIA concernant la sécurité ont démontré que ce trait ne pose aucun risque à la santé publique, à la santé des animaux ou à l'environnement.

Pourquoi le blé GM n'est-il pas autorisé à la vente ou à la production commerciale, puisque des cultures GM existent déjà dans le marché canadien?

Actuellement, le blé GM n'est approuvé pour aucune utilisation commerciale au Canada, car aucune entreprise n'a présenté un produit de blé GM à l'évaluation de salubrité et à la commercialisation.

À ce jour, il n'y a pas de demande sur le marché national et international pour un produit de blé GM. C'est une décision commerciale de ne pas demander d'autorisation.

Comment les Canadiens peuvent-ils être certains que les cultures GM sont sécuritaires?

Santé Canada mène des évaluations de salubrité minutieuses de tous les aliments dérivés des biotechnologies (telles que les modifications génétiques) afin de vérifier qu'ils soient aussi salubres et nutritifs que les aliments déjà sur le marché canadien.

Santé Canada a réalisé une évaluation du risque pour la santé de la découverte et conclu qu'elle ne pose aucun risque pour la salubrité des aliments des Canadiens.

Est-ce que cette découverte pourrait avoir un impact sur le marché du blé canadien?

Le gouvernement du Canada reconnaît qu'il se peut que les producteurs aient des préoccupations concernant la mise en marché de leur blé. Cependant, d'après nos analyses scientifiques exhaustives, il n'y a pas de preuve de la présence de ce blé GM ailleurs qu'à l'endroit isolé où il a été découvert. Nos efforts sont maintenant axés sur la surveillance continue de routine afin de nous assurer que le blé canadien continue à répondre aux normes canadiennes et internationales.

Le gouvernement du Canada continuera à être dévoué à l'ouverture et à la transparence. Nous travaillons de près avec les gouvernements provinciaux, les cultivateurs et les autres membres de la chaîne de valeur en vue d'identifier des façons d'atténuer toutes répercussions éventuelles. Nous ne ménageons également aucun effort pour assurer à nos partenaires commerciaux l'absence de ce blé non autorisé des systèmes alimentaires et d'alimentation du bétail de façon à ce qu'il n'y ait aucune répercussion sur le commerce.

Quelles sont les prochaines étapes de l'ACIA?

Ce blé GM n'existe nulle part autre que dans le site isolé où il a été découvert. Cependant, l'ACIA travaillera avec le propriétaire foncier pour surveiller le site de découverte au cours des trois prochaines années afin de s'assurer que cette variété de blé GM n'est pas présente dans l'environnement à l'avenir.

Quelles mesures a entreprises le gouvernement du Canada pour s'assurer qu'un tel incident ne se reproduise pas?

L'ACIA examinera cet incident pour identifier les secteurs d'amélioration permanente dans nos Directives.

Le Canada possède déjà un système de réglementation rigoureux en place qui sert fréquemment de modèle à nos partenaires d'échanges commerciaux internationaux. Le Canada est engagé à maintenir sa réputation en tant que chef de file et à protéger la santé et la sécurité des Canadiens. À ces fins, tous les secteurs identifiés comme nécessitant des améliorations seront examinés.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :