Sélection de la langue

Recherche

Chimie et microbiologie alimentaires

Plus récent bulletin d'enquête, rapports d'analyse sur la salubrité des aliments et publications scientifiques

Sur cette page

Introduction

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) inspecte, échantillonne et analyse un éventail de produits alimentaires dans le cadre de divers programmes de surveillance. Dans la mesure du possible, les échantillons sont analysés par rapport à des normes sur la salubrité des aliments qui ont été établies par Santé Canada et diverses organisations internationales, comme la Commission du Codex Alimentarius. Lorsque l'on détermine qu'il pourrait y avoir un risque pour la santé, des mesures correctives sont prises, entre autres :

Les renseignements que nous recueillons dans le cadre de ces programmes de surveillance nous aident à détecter la présence de contaminants dans l'approvisionnement alimentaire. Ils nous permettent également de relever les tendances, ce qui nous aide à concentrer nos efforts dans les domaines présentant le plus de risques pour la santé des Canadiens. Enfin, ces renseignements nous aident aussi à évaluer l'efficacité des politiques et des programmes de contrôle ainsi qu'à élaborer des plans stratégiques pour minimiser les risques possibles pour la santé des consommateurs.

Les résultats de ces programmes de surveillance sont publiés dans des rapports d'analyse de la salubrité des aliments.

Chimie alimentaire

Des résidus chimiques et des contaminants peuvent se retrouver dans les aliments en raison d'une utilisation intentionnelle dans la production alimentaire (par exemple, médicaments vétérinaires, pesticides, additifs alimentaires), d'une contamination environnementale non intentionnelle, d'une contamination issue de la transformation ou de la présence de toxines naturelles.

Le programme de surveillance de l'ACIA est constitué de trois volets bien définis :

Les programmes de surveillance de la chimie alimentaire incluent le PNSRC, les enquêtes ciblées et le Projet sur les aliments destinés aux enfants. Les objectifs de ces programmes sont les suivants :

Limites de résidus chimiques et de contaminants

Les limites maximales de résidus (LMR), les concentrations maximales, les lignes directrices, les normes et les seuils de tolérance sont des limites établies par Santé Canada pour minimiser les risques possibles pour la santé des Canadiens découlant de l'exposition excessive à des résidus chimiques et à des contaminants dans les aliments. Les limites sont fixées à des niveaux bien en deçà des quantités qui seraient préoccupantes pour les consommateurs.

Nous analysons une variété d'aliments disponibles au Canada pour déceler la présence de résidus chimiques et de contaminants. Lorsque les résultats démontrent que les concentrations détectées dépassent les limites établies, les résultats sont présentés à Santé Canada à des fins d'évaluation des risques. Selon les résultats de l'évaluation, nous déterminons si d'autres mesures s'imposent, comme la saisie du produit ou un rappel d'aliments.

Les limites sont fixées à des niveaux bien en deçà des quantités qui pourraient représenter un risque pour la santé. Voilà pourquoi les aliments contenant des résidus ou des contaminants en une concentration dépassant les limites maximales peuvent quand même être consommés sans danger. Les limites peuvent tout simplement être décrites comme des feux de circulation. Lorsque la teneur en résidus ou en contaminants dépasse la limite, le feu de circulation devient jaune, indiquant qu'il faut faire preuve de prudence et procéder à une évaluation plus poussée. Cette évaluation permet ensuite de déterminer si l'aliment est insalubre (feu rouge) ou salubre (feu vert).

Renseignements supplémentaires

Santé Canada et l'ACIA se partagent la responsabilité de veiller à ce que l'approvisionnement alimentaire du Canada soit salubre.

L'ACIA est chargée de surveiller la présence de résidus chimiques dans les aliments et de vérifier la conformité de ceux-ci à la réglementation canadienne.

Santé Canada, pour sa part, homologue et réglemente les produits chimiques agricoles, notamment les produits de lutte antiparasitaire, ainsi que les médicaments vétérinaires et les additifs alimentaires. En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la Loi sur les aliments et drogues et son règlement d'application, Santé Canada fixe les LMR de produits chimiques dans les produits alimentaires et établit le degré maximal permis en ce qui concerne les polluants industriels et du milieu dans les aliments.

Microbiologie alimentaire

L'ACIA mène un Programme national de surveillance microbiologique (PNSM) ainsi qu'un programme d'enquêtes ciblées. Ces deux programmes prévoient la sélection aléatoire et l'analyse d'échantillons pour un large éventail de produits canadiens et importés aux fins de dépistage de la présence d'organismes microbiens. Les objectifs de ces programmes comprennent ce qui suit :

Les analyses visent une vaste gamme d'organismes microbiens, y compris des agents pathogènes comme Escherichia coli O157, Listeria monocytogenes et Salmonella, ainsi que des virus et des parasites et d'autres bactéries indicatrices comme Escherichia coli de type générique.

Renseignements supplémentaires

Date de modification :