Sélection de la langue

Recherche

Lignes directrices de l'abattage rituel des animaux pour alimentation humaine sans étourdissement préalable

Bien que le Règlement sur la salubrité des aliments au Canada (RSAC) soit entré en vigueur le 15 janvier 2019, certaines exigences peuvent s'appliquer en 2020 et 2021, selon le produit alimentaire, le type d'activité et la taille de l'entreprise. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez les échéances pour le RSAC.

Sur cette page

Introduction

Les titulaires de licence qui choisissent l'abattage rituel sans étourdissement préalable à l'établissement doivent comprendre complètement tous les risques associés au bien-être animal que peut comporter un tel procédé et leur responsabilité dans l'identification et la maîtrise de ces risques, tous inclus dans le cadre du plan de contrôle préventif (PCP) pour le bien-être animal de l'établissement. Ils restent responsables même si la personne qui effectue l'abattage rituel est un saigneur sous contrat et que l'activité d'abattage elle-même est menée dans le cadre des règles relatives aux exigences religieuses (exigences islamiques ou judaïques).

Le titulaire de licence doit tenir compte du fait qu'un abattage rituel effectué correctement sans étourdissement préalable prend du temps; cela signifie que la vitesse opérationnelle de la chaîne doit être ajustée pour permettre l'application efficace de toutes les mesures de prévention des risques pour le bien-être animal au cours de n'importe quelle partie de ce procédé.

Il est de la responsabilité du titulaire de licence d'obtenir toutes les informations religieuses auprès des associations religieuses appropriées (soit islamiques ou judaïques) avant de commencer à procéder à l'abattage rituel sans étourdissement préalable dans l'établissement. En outre, le titulaire de la licence doit se familiariser avec les exigences relatives à l'abattage halal ou judaïque afin de mettre au point des mesures préventives efficaces dans le cadre du PCP pour le bien-être des animaux.

Pour les résultats requis en vertu du RSAC, de chaque disposition réglementaire relative à l'abattage rituel sans étourdissement préalable, voir : Abattage rituel sans étourdissement préalable

Compétence, qualification et formation dans le cadre du Plan de contrôle préventif (PCP)

Tableau récapitulatif des principaux facteurs de risque pour le bien-être animal et mesures préventives recommandées dans le cadre du PCP lors de l'abattage rituel sans étourdissement préalable des mammifères

Facteurs de risque pour le bien-être animal Exemples Mesures préventives recommandées

Animal pour alimentation (mammifères)

L'espèce, la race, l'âge, le sexe, le tempérament, l'expérience de manipulation doivent être favorable au résultat d'un animal calme pour l'abattage rituel sans étourdissement préalable pour éviter autant de détresse que possible à l'animal ou un danger pour le personnel en contact avec l'animal

Choisir en fonction de l'espèce, de la race, du tempérament individuel et de la plus grande l'expérience avec la manipulation humaine : les animaux doivent être dociles et calmes

Les animaux qui sont plus habitués au contact et à la manipulation humaine garderont plus facilement leur calme

Manipulation avant la contention

Les animaux qui ne sont pas suffisamment calmes ne seront pas facilement contentionnés pour l'incision rituelle; ceci peut mettre en danger les personnes qui les manipulent et causer une détresse à l'animal et peut-être même une blessure

Le protocole de formation met en évidence la capacité de l'employé à garder les animaux calmes en tout temps en utilisant ses connaissances et ses compétences en matière de comportement animal

Seuls les employés bien formés, compétents et qualifiés contentionnent l'animal

Garder les animaux calmes grâce à une manipulation douce et silencieuse est une exigence pour l'abattage halal et judaïque

Le lavage de la zone et de la cage de contention éliminant ainsi le sang, l'urine et la salive (en l'absence d'animaux) aidera les animaux à maintenir une prise de pieds sûre et, en combinaison avec l'utilisation d'une pression d'air négative dirigée loin de l'entrée de cette zone, aidera à réduire les phéromones de stress sécrétées par d'autres animaux précédemment abattus dans cet environnement

Le lavage du cou pour l'incision rituelle ne devrait pas causer de détresse à l'animal sinon l'animal ne peut pas rester calme.

Contention animale (cage, convoyeur, manuelle)

Les équipements de contention mal conçus/construit et mal entretenus peuvent amener l'animal à se débattre et à vocaliser avant l'incision en raison de la détresse et de la douleur

Un mauvais accès au cou de l'animal en raison de défauts de conception/construction ou de l'emplacement de l'équipement (y compris un éclairage inadéquat) peut empêcher l'exécution d'une incision rituelle, conformément aux exigences réglementaires du RSAC

La capacité limitée de voir la tête des animaux pour surveiller les indicateurs peut nuire à l'évaluation de l'état de conscience de l'animal ou à la capacité d'étourdir l'animal si nécessaire

Un animal qui est retenu pendant de longues périodes peut devenir en détresse

La contention manuelle et mécanique peut causer de la détresse ou des blessures à l'animal s'il est manipulé trop brusquement

Les cages ou les convoyeurs de contention doivent être bien conçus, construits et entretenus en bon état pour contrôler de manière optimale les mouvements de l'animal sans trop appliquer de pression; toutes les parties en contact avec l'animal doivent avoir des bords lisses et arrondis

L'équipement doit être situé dans une zone d'abattage bien conçue pour ce type de procédure y compris l'éclairage approprié pour éviter les refus d'avancer à l'entrée de la cage

Penser à utiliser un support abdominal pour empêcher l'animal de tomber trop tôt après l'incision rituelle afin de permettre un temps de saignement plus long en position debout

Les animaux ne sont pas placés dans l'équipement de contention ou contentionnés manuellement avant que tout soit prêt, pour minimiser le temps de contention

Contention de la tête

La contention mécanique ou manuelle de la tête qui n'est pas optimale, en raison d'une hyperextension ou d'une tension trop faible du cou, peut nuire à l'écoulement sanguin de la plaie suite à l'incision rituelle et peut causer de la détresse à l'animal

La contention mécanique pour la tête doit être bien conçu et fonctionner de manière appropriée; spécifique à l'espèce, l'âge, et à la taille des animaux pour alimentation

La tête de l'animal ne devrait pas être sous contention plus de 10 secondes avant l'incision rituelle

La contention mécanique ou manuelle de la tête doit assurer un étirement optimal et une accessibilité au cou pour une incision rituelle, conformément aux exigences règlementaires du RSAC

Incision rituelle
(saignement / abattage)

Les problèmes possibles associés à l'incision incluent:

  • la longueur, le tranchant et l'entretien du couteau sont inadéquats
  • une incision trop basse au niveau du cou, qui peut être associée à des risques accrus de rétrécissement de l'artère (artère se rétractant dans sa gaine conjonctive) ou d'hématomes encapsulés de l'extrémité incisée de la carotide également appelés faux anévrismes ou effet de ballonnement
  • si les 4 principaux vaisseaux sanguins ne sont pas incisés à cause d'un mauvais positionnement du couteau, avec un angle au lieu d'une coupe droite, l'écoulement sanguin ne se fera pas correctement, sera pas abondant et retardera ainsi la perte de conscience

Une incision bien placée dans le 1/3 supérieur du cou, au niveau de la première vertèbre cervicale (C1), favorisera un meilleur écoulement sanguin en évitant les faux anévrismes; par conséquent, cela devrait toujours être inclus dans la technique attendue

Il doit y avoir un espace adéquat pour que le saigneur rituel puisse accéder au cou de l'animal afin d'effectuer une coupe droite plutôt qu'une coupe à angle

La technique d'incision doit inclure la capacité d'exécuter une incision rituelle fluide sans soulever le couteau du cou pour une autre incision l'utilisation d'un couteau long d'au moins deux fois la largeur du cou de l'animal et l'entretien du couteau pour le pouvoir tranchant et l'absence d'encoche ou d'autres défauts; tous ces éléments sont des qualifications/compétences essentielles pour le saigneur rituel

Gestion post-incision

L'écoulement sanguin peut être entravé si la plaie n'est pas gardée ouverte assez longtemps suite à la libération trop rapide de la contention de la tête, surtout du soulève-menton

Une fois libéré de la contention, la position de la tête par rapport au corps peut aussi obstruer l'écoulement sanguin, par exemple toute flexion du cou qui referme ou couvre la plaie

Une fois libéré de la contention, une pression directe de n'importe quelle partie de la cage de contention peut aussi obstruer l'écoulement sanguin, par exemple le contact du cou avec le sol ou le rail du côté de la cage de contention

La contention du corps et de la tête devrait être relâchée légèrement après l'incision rituelle, tout en maintenant l'élévation du menton pour garder la plaie ouverte, afin d'aider à l'écoulement sanguin

Une fois que l'animal est libéré complètement, l'exploitant doit s'assurer qu'il n'y a pas d'obstacles supplémentaires qui nuisent à l'écoulement sanguin

L'animal ne doit pas tomber sur les bords de la cage de contention lorsque la tête est libérée de la contention afin de prévenir une douleur à la plaie qui entrerait en contact avec le bord de la cage

Le surveillant des animaux doit comprendre et utiliser correctement les indicateurs pour s'assurer que l'animal est suffisamment inconscient pour être totalement libéré de la contention

Mettre en œuvre l'étourdissement post-incision immédiatement comme mesure corrective pour un animal qui n'est pas inconscient selon les critères de rendement établis

Suspension des animaux

Les animaux qui sont accrochés ou suspendus en étant toujours conscients éprouveront de la peur, de la détresse et de la douleur

Le surveillant des animaux doit comprendre et utiliser correctement les indicateurs pour s'assurer que l'animal est inconscient avant de la suspendre

Mettre en œuvre l'étourdissement post-incision immédiatement comme mesure corrective pour un animal qui n'est pas inconscient selon les critères de rendement établis ou qui présente des signes de détresse ou de souffrance avant de le suspendre

Les signes de détresse ou de souffrance comprennent la panique, des mouvements de la gueule dans un effort pour vocaliser, des yeux protubérants, des tentatives pour retrouver la position sternale/debout

Inclure la tolérance 0 comme critère de rendement pour les animaux toujours conscients après la suspension aux crochets de la chaîne d'abattage; étourdir ces animaux immédiatement

Procédures d'habillage (comprend la manipulation des plaies et les incisions supplémentaires à des fins religieuses)

Les animaux qui sont toujours conscients et vivants, lorsqu'ils sont accrochés sur la chaîne d'abattage, risquent de subir des procédures d'habillage qui leur causeront des souffrances

Inclure la tolérance 0 comme critère de rendement pour les animaux qui sont toujours vivants une fois accrochés sur la chaîne d'abattage

Étourdir immédiatement et attendre que l'animal soit mort

Faire une analyse des causes profondes pour déterminer comment ces événements inacceptables se sont produits afin d'éviter leur répétition

Contention et matériel de contention pour l'abattage rituel halal ou casher des mammifères domestiques

Incision de l'abattage rituel

Signes d'inconscience ou de mort chez les mammifères pour alimentation, abattus rituellement sans étourdissement préalable

Comme il existe une perte de conscience graduelle due à l'anoxie progressive plutôt qu'une perte de conscience immédiate, comme cela se produit pour certaines méthodes d'étourdissement, pendant l'abattage rituel cela peut compliquer l'évaluation de l'inconscience avant la suspension et la mort pour les raisons suivantes :

Compte tenu de ces facteurs de complication pour ce genre d'abattage, une approche prudente et multicritères, pour évaluer les signes indicateurs à partir du moment où l'animal pour alimentation se trouve dans la cage de contention, est abattu rituellement et jusqu'à sa mort, est exigée afin d'éviter à chaque animal toute souffrance inutile.

Tableau des signes indicateurs recommandés pour la surveillance (ceux avec des valeurs prédictives plus élevées)

Les signes indicateurs pour évaluer si un animal est toujours conscient

L'absence de l'un de ces indicateurs ne constitue pas une évaluation fiable de l'inconscience

Les signes indicateurs pour déterminer si un animal est inconscient

Posture debout (ne devrait pas persister plus de 30 à 40 secondes pour les bovins adultes, les bouvillons et les veaux lourds, 10 à 15 secondes pour les petits ruminants, incluant les petits veaux et les lapins)

Langue raide et enroulée

Mouvements de vocalisation

Clignement spontané (particulièrement en combinaison avec des mouvements de suivi oculaire)

Réflexe de menace

Absence de respiration rythmique (deux mouvements réguliers ou plus des côtes, inspiration et expiration)

Absence de réflexe palpébral (après 3 résultats négatifs consécutifs à 20 secondes d'intervalle)

Absence de réflexe cornéen (après 3 résultats négatifs consécutifs à 20 secondes d'intervalle)

Voici d'autres indicateurs utiles pour le suivi de l'évaluation de l'inconscience :

Les indicateurs pour évaluer si l'animal est mort comprennent :

Étourdissement comme procédure relative aux mesures correctives

Abattage rituel des oiseaux sans étourdissement préalable

Signes d'inconscience/de mort chez les oiseaux abattus rituellement sans étourdissement préalable

Les oiseaux peuvent être suspendus lorsqu' ils sont évalués au moins comme étant inconscients mais doivent être évalués comme étant morts avant l'échaudage; au moins 90 secondes de saignée avant l'échaudage est recommandé.

Oiseaux considérés non admissibles à l'abattage rituel par le saigneur rituel

Pertinence de l'abattage rituel sans étourdissement selon l'espèce animale pour alimentation

Abattage rituel avec étourdissement de routine pré ou post-incision

L'étourdissement de routine, que ce soit avant ou immédiatement après l'incision, devrait être encouragé autant que possible pour l'abattage rituel.

Lorsque l'étourdissement post-incision fait partie du protocole d'abattage rituel, les meilleures pratiques sont qu'il soit effectué immédiatement (en quelques secondes) après l'incision rituelle, avant l'affaissement.

Les repères et les exigences pour l'étourdissement sans cruauté, fait avant ou après l'incision, sont les mêmes que ceux utilisés avant l'incision et la saignée lors de l'abattage conventionnel avec étourdissement.

L'étourdissement, lorsqu'il est pratiqué pour l'abattage rituel, doit être effectué conformément à la réglementation et aux politiques concernant les exigences en matière d'étourdissement ainsi qu'aux meilleures pratiques et ce, en tout temps.

Références et informations additionnelles

Références et informations additionnelles de l'ACIA

Exigences règlementaires de l'ACIA en matière de traitement sans cruauté des animaux pour alimentation lors des activités d'abattage dans le cadre du Règlement sur la salubrité des aliments au Canada
Guide des bonnes pratiques de L'ACIA

Références et information additionnelles

Date de modification :