Sélection de la langue

Recherche

La fraude alimentaire

La fraude alimentaire survient lorsqu'il y a une fausse représentation intentionnelle.

La fraude alimentaire se produit principalement pour des raisons économiques ou personnelles, ce qui signifie que les entreprises alimentaires ou les consommateurs peuvent, sans le savoir, payer plus cher pour un produit de moindre qualité ou trompeur.

Bien que la fraude alimentaire puisse avoir des répercussions économiques, elle peut aussi représenter un risque pour la santé, par exemple lorsqu'un allergène alimentaire est intentionnellement ajouté à un produit alimentaire sans être mentionné sur l'étiquette ou qu'une matière dangereuse est ajoutée à un aliment.

Différents types d'aliments peuvent faire l'objet d'une fraude alimentaire. Les aliments les plus souvent signalés sont les suivants :

La fraude alimentaire retient de plus en plus l'attention

Au Canada, il est interdit de vendre des aliments nocifs, impropres à la consommation humaine ou faussement étiquetés. La fausse représentation intentionnelle demeure néanmoins une réalité et elle constitue un problème émergent partout dans le monde.

Il est difficile de savoir le nombre exact de cas de fraude alimentaire au Canada. À l'échelle mondiale, on estime que la fraude coûte à l'industrie alimentaire entre 10 et 15 milliards de dollars par année et touche approximativement 10 % des produits alimentaires vendus sur le marché, selon la U.S. Grocery Manufacturers Association.

La lutte contre la fraude alimentaire est une responsabilité que se partagent l'industrie, le gouvernement, et les consommateurs.

Liens connexes

Renseignements additionnels

Date de modification :