Sélection de la langue

Recherche

2019-05-15 Le bulletin d'enquête sur la salubrité des aliments

Mai 2019
Quatre images offrant des aliments

La priorité de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est de protéger les consommateurs en protégeant l'approvisionnement alimentaire du Canada. L'Agence vérifie que l'industrie respecte les exigences fédérales en matière de salubrité des aliments et réalise des activités d'échantillonnage et d'analyse pour détecter les risques pour la salubrité des aliments.

La surveillance des concentrations de dangers chimiques et microbiologiques, d'allergènes non déclarés et de gluten dans l'approvisionnement alimentaire aide l'ACIA à cerner les risques pour la salubrité des aliments et à élaborer des stratégies de gestion des dangers afin de minimiser le risque potentiel pour les Canadiens.

Lorsqu'une non-conformité est constatée, l'ACIA n'hésite pas à prendre les mesures qui s'imposent. Celles-ci peuvent comprendre un avis au fabricant ou à l'importateur, une demande de mesures correctives, des inspections additionnelles, un échantillonnage dirigé supplémentaire ou la saisie ou le rappel des produits.

Rapports microbiologiques

image de pathogènes microscopiques

Le bulletin d'échantillonnage de vérification fondé sur les risques (2015-2018)

Les produits de viande et de volaille qui ne nécessitent aucune autre préparation que le lavage, le rinçage, la décongélation ou le réchauffage avant d'être consommés sont considérés comme des aliments prêts à manger (PAM). En raison du risque éventuel pour la salubrité, associé aux aliments PAM, tous les établissements agréés par le gouvernement fédéral au Canada qui fabriquent des produits de viande ou de volaille PAM font l'objet d'un échantillonnage et d'un dépistage de Listeria monocytogenes, de Salmonella et d'Escherichia coli O157 par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). L'industrie est également tenue de mettre en œuvre un programme d'échantillonnage et d'analyse similaire sous la surveillance de l'ACIA.

Entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2018 :

  • L'ACIA a prélevé et analysé un total de 2 862 échantillons à des fins de dépistage de Listeria monocytogenes; 12 échantillons se sont révélés positifs, soit une fréquence moyenne de 0,42 %.
  • L'industrie a prélevé et analysé un total de 4 892 échantillons à des fins de dépistage de Listeria monocytogenes; 18 échantillons se sont révélés positifs, soit une fréquence moyenne de 0,37 %.
  • L'ACIA a prélevé et analysé un total de 1 263 échantillons à des fins de dépistage de Salmonella; un échantillon s'est révélé positif, soit une fréquence moyenne de 0,08 %.
  • L'industrie a prélevé et analysé un total de 4 904 échantillons à des fins de dépistage de Salmonella; 3 échantillons se sont révélés positifs, soit une fréquence de 0,06 %.
  • L'ACIA et l'industrie ont prélevé et analysé 272 échantillons à des fins de dépistage d'Escherichia coli O157; aucun échantillon ne s'est révélé positif.

Les fréquences de Listeria monocytogenes, de Salmonella et d'Escherichia coli O157 trouvées au moyen des analyses de l'ACIA et de l'industrie sont comparables et sont considérées comme faibles. Une fréquence plus basse est associée à des aliments plus sûrs pour la population canadienne. Des mesures de suivi appropriées ont été prises pour chaque produit alimentaire ayant présenté un résultat positif aux dépistages de Listeria monocytogenes et de Salmonella.

Bactéries pathogènes dans les produits de graines germées déshydratées (2014-2018)

Dans le cadre d'une étude ciblée sur la présence de bactéries pathogènes dans les produits de graines germées déshydratées, 1 936 échantillons ont été analysés aux fins de détection d'Escherichia coli O157:H7 (E. coli O157:H7) vérotoxinogène, d'E. coli vérotoxinogènenon O157(VTEC non O157), d'espèces de Salmonella, de Bacillus cereus (B. cereus), de Clostridium perfringens (C. perfringens), de Staphylococcus aureus (S. aureus) et d'E. coli de type générique. Plus de 97 % des produits de graines germées déshydratées ont été jugés satisfaisants. En ce qui concerne le reste des échantillons, l'ACIA a pris des mesures de suivi appropriées, telles que l'inspection d'installations et le prélèvement d'échantillons supplémentaires. La détection de Salmonella dans certains échantillons a donné lieu au rappel des produits touchés. Aucun cas de maladie lié aux échantillons positifs n'a été signalé.

Bactéries pathogènes dans les confiseries à base de chocolat (2016-2018)

Une étude ciblée a porté sur la présence de bactéries pathogènes dans 3 173 échantillons de confiseries à base de chocolat. Tous les échantillons ont été analysés aux fins de détection de Salmonella spp., de coliformes et d'Escherichia coli (E. coli) de type générique. Aucun des échantillons ne contenait de Salmonella ni d'E. coli de type générique. Des concentrations très élevées de coliformes ont été détectées dans 3 échantillons. L'ACIA a pris des mesures de suivi appropriées, telles que l'inspection d'installations et le prélèvement d'échantillons supplémentaires. Aucun cas de maladie lié aux échantillons positifs n'a été signalé.

Bactéries pathogènes dans les desserts cuits réfrigérés prêts à l'usage (2016-2018)

Dans le cadre d'une étude ciblée sur la présence de bactéries pathogènes dans les desserts cuits réfrigérés prêts à l'usage, 2 975 échantillons ont été analysés aux fins de détection d'Escherichia coli (E. coli) de type générique, de Bacillus cereus (B. cereus), de Clostridium perfringens (C. perfringens), de Staphylococcus aureus (S. aureus), de Listeria monocytogenes (L. monocytogenes) et d'espèces de Salmonella. Aucun des échantillons ne contenait de C. perfringens ni de Salmonella. Des concentrations élevées de B. cereus ont été trouvées dans 3 échantillons. Des concentrations élevées de S. aureus ont été trouvées dans 1 échantillon, et L. monocytogenes a été trouvé dans 1 échantillon. 12 échantillons contenaient des bactéries E. coli de type générique. L'ACIA a pris des mesures de suivi appropriées, telles que l'inspection d'installations. Aucun cas de maladie lié aux échantillons positifs n'a été signalé.

Bactéries pathogènes dans les préparations en poudre pour nourrissons (2015-2018)

Une étude ciblée a porté sur la présence de bactéries pathogènes dans 3 962 échantillons de préparations en poudre pour nourrissons. Tous les échantillons ont été analysés aux fins de détection d'entérobactériacées. Sur les 3 962 échantillons, 2 965 ont été analysés aux fins de détection de la bactérie Escherichia coli (E. coli) de type générique et de Salmonella spp., et 997 échantillons ont été analysés aux fins de détection de Cronobacter spp. Aucun des échantillons analysés ne contenait de Salmonella spp., de Cronobacter spp. ni d'E. coli de typegénérique. Des entérobactériacées ont été détectées dans 2 échantillons. L'ACIA a pris des mesures de suivi appropriées, telles que le prélèvement d'échantillons supplémentaires. Aucun cas de maladie lié aux échantillons positifs n'a été signalé.

La liste complète des rapports d'enquête sur la salubrité des aliments de l'ACIA est disponible.

Mises à jour

Abonnez vous au service d'avis par courriel afin de recevoir les plus récents rapports d'enquête sur la salubrité des aliments.

Date de modification :