Sélection de la langue

Recherche

Biosécurité relative aux animaux aquatiques

La biosécurité prévient l'introduction et la propagation de maladies infectieuses et désigne les pratiques que vous pouvez intégrer à votre routine quotidienne pour maintenir la bonne santé des animaux aquatiques.

Que vous éleviez des animaux aquatiques à des fins alimentaires ou que vous travailliez ou vous amusiez dans ou autour de cours d'eau où vivent des animaux aquatiques, vous pouvez appliquer des mesures de biosécurité pour contribuer à protéger les ressources aquatiques du Canada contre les maladies.

Renseignements supplémentaires

Biosécurité pour les animaux aquatiques d'élevage

Biosécurité à l'intention des personnes accédant à des cours d'eau naturels pour protéger les animaux aquatiques

Biosécurité pour les animaux aquatiques d'élevage

Le type de mesures de biosécurité que vous mettez en œuvre pour les animaux aquatiques d'élevage vivant dans une installation terrestre ou aquatique dépend de l'aménagement de votre installation. Vos mesures de biosécurité devraient également tenir compte des différents types d'agents pathogènes qui vous préoccupent.

Les mesures de biosécurité peuvent inclure un ou plusieurs des éléments suivants :

Les mesures de biosécurité peuvent être appliquées à ce qui suit :

  1. les animaux aquatiques élevés dans votre installation et ceux que vous y amenez
  2. l'eau qui entre dans votre installation, y circule ou en ressort
  3. les aliments pour animaux aquatiques introduits dans votre installation ou qui y sont produits
  4. les articles utilisés dans votre installation, qui y entrent ou en sortent, y compris les vêtements, les chaussures, l'équipement, les bateaux et les véhicules
  5. tout animal capable de transmettre une maladie, y compris les animaux aquatiques sauvages, les humains, les prédateurs, les charognards et les animaux de travail

Pour que vos mesures de biosécurité soient efficaces, votre personnel doit recevoir une formation. Assurez-vous que des procédures écrites soient disponibles et faciles d'accès. Cela inclut d'utiliser des affiches indiquant les protocoles dans un format facile à lire placées à des endroits visibles pour tous les visiteurs, les employés et les fournisseurs.

Il est très avantageux d'employer une personne formée pour surveiller régulièrement la santé de vos animaux aquatiques d'élevage. Cette pratique permettra la détection précoce de maladies de sorte que des interventions puissent être mises en œuvre pour limiter le nombre d'animaux aquatiques touchés.

Si vous soupçonnez la présence d'une maladie à déclaration obligatoire, vous devez la déclarer immédiatement à l'ACIA. Des documents sur les lignes directrices pour l'industrie, dans lesquels sont décrites vos responsabilités en matière de déclaration, sont accessibles :

Si vous êtes un aquaculteur soupçonnant la présence d'une maladie à déclaration obligatoire

Si vous êtes un vétérinaire soupçonnant la présence d'une maladie à déclaration obligatoire

Si vous êtes un chercheur soupçonnant la présence d'une maladie à déclaration obligatoire ou une maladie à déclaration immédiate

Des mesures générales de biosécurité à l'intention des producteurs et vétérinaires ont été élaborées pour les élevages d'animaux terrestres, mais la majorité des renseignements sont pertinents pour l'aquaculture. Une liste de vérification pourrait vous intéresser pour évaluer vos pratiques en matière de biosécurité, les pratiques de biosécurité à l'intention des vétérinaires lorsqu'ils visitent des installations et la surveillance de vos animaux aquatiques pour la présence de maladies.

Renseignements supplémentaires

Si vous souhaitez consulter les mesures de biosécurité visant à tenir à l'écart les agents pathogènes des installations d'animaux aquatiques (bioexclusion)

Si vous souhaitez consulter les mesures de biosécurité visant à limiter le nombre d'animaux aquatiques d'élevage touchés par des agents pathogènes (gestion biologique)

Si vous souhaitez consulter les mesures de biosécurité visant à empêcher les agents pathogènes de s'échapper d'une installation d'animaux aquatiques (confinement biologique)

Si vous souhaitez consulter les mesures générales de biosécurité à l'intention des producteurs et vétérinaires

Prévenir l'introduction d'agents pathogènes dans votre installation

Les mesures de bioexclusion sont des protocoles permettant d'éloigner les agents pathogènes de votre installation.

Des mesures sont prises :

Les mesures de bioexclusion sont appliquées à tout ce qui entre dans votre installation incluant les animaux aquatiques, l'eau, les aliments, les articles comme le matériel, l'équipement, les véhicules, ainsi que les humains, les prédateurs, les charognards et les organismes nuisibles.

Saviez-vous que nous sommes dotés d'un programme de reconnaissance de compartiment pour les installations terrestres souhaitant être reconnues comme exemptes de maladies des animaux aquatiques à déclaration obligatoire présentes au Canada? De plus amples renseignements se trouvent ci-dessous.

Introduction de nouveaux animaux aquatiques dans votre installation

Certaines installations n'introduisent pas de nouveaux animaux aquatiques pour la poursuite de leurs activités, mais de nombreux autres le font. Les animaux aquatiques, y compris les œufs non fécondés, la laitance, et les œufs fécondés introduits dans votre installation devraient être exempts des agents pathogènes que vous souhaitez éviter d'introduire.

Vous connaissez sans doute les maladies qu'il est important d'éviter d'introduire en fonction des maladies auxquelles vos animaux aquatiques sont sensibles. Vous pouvez consulter votre vétérinaire pour vous assurer d'être à jour quant à l'identité de ces maladies.

Les animaux aquatiques ne sont pas introduit ou ils sont exempts de maladies.

Conseils de biosécurité

Acheter des animaux aquatiques provenant d'installations, de provinces ou de pays reconnus comme étant exempts de maladies.

Confirmer le statut de maladie des animaux aquatiques en procédant à des dépistages de maladie avant leur arrivée si leur statut est inconnu.

Désinfecter les œufs avant leur arrivée pour inactiver les agents pathogènes se trouvant sur leur surface.

Dans les zones exemptes de maladies des animaux aquatiques à déclaration obligatoire présentes au Canada

Si vous prévoyez d'introduire des animaux aquatiques provenant d'un autre endroit au pays, vérifiez si un permis de déplacements en territoire canadien délivré par l'ACIA est requis.

Si vous prévoyez d'introduire des animaux aquatiques provenant de l'étranger, vérifiez si un permis d'importation délivré par l'ACIA est requis.

L'eau qui entre dans votre installation

Il est important de s'assurer que l'eau qui entre dans votre installation est exempte des agents pathogènes que vous cherchez à éviter d'introduire.

La source d'eau n'est pas contaminée par les agent pathogènes ou elle est traitée pour inactiver les agents pathogènes.

Conseils de biosécurité

Utiliser une source d'eau qui est exempte des agents pathogènes, telle que l'eau souterraine.

Installer un système de traitement de l'eau afin d'éliminer les agents pathogènes. Les types de systèmes de traitement de l'eau incluent les systèmes physiques comme les filtres ou les lumières UV, ou les systèmes chimiques de traitement de l'eau comme l'ozone et le chlore.

Surveiller constamment le système de traitement de l'eau et prévoir un plan d'urgence en cas de défaillance.

Utiliser des grillages ou des filets dans les entrées d'eau de surface pour empêcher les animaux aquatiques sauvages d'entrer.

Apporter des aliments ou des ingrédients pour animaux aquatiques dans votre installation

Des aliments fabriqués commercialement sont offerts pour de nombreuses espèces, mais parfois certains sont fabriquer sur place. Il est également possible de se procurer des ingrédients supplémentaires à ajouter aux aliments commerciaux pour animaux aquatiques. Les aliments et les ingrédients d'aliments pour animaux aquatiques devraient être exempts des agents pathogènes que vous cherchez à éviter d'introduire.

Les aliments et ingrédients d'aliments pour animaux aquatiques. La version textuelle suit.
Description du diagramme décrivant les mesures de bioexclusion pour des aliments pour animaux aquatiques et des ingrédients pour animaux aquatiques.

Le traitement des aliments pour animaux aquatiques inactivera les agents pathogènes ou les ingrédients d'aliments pour animaux aquatiques sont exempts des agents pathogènes.

Conseils de biosécurité

Utiliser des aliments commerciaux pour animaux aquatiques fabriqués de manière à inactiver les agents pathogènes. Par exemple, les aliments commerciaux en granules sont cuits puis déshydratés, ce qui permet de inactiver les agents pathogènes.

Si l'aliment ne peut pas être fabriqué de manière à inactiver les agents pathogènes :

Choisir des espèces qui serviront d'aliment ou d'ingrédient d'aliment qui sont résistantes aux maladies

S'assurer-vous que les animaux aquatiques utilisés dans les aliments proviennent d'une installation, d'une province ou d'un pays exempts de maladies

Procéder au dépistage des agents pathogènes chez les animaux aquatiques à utiliser dans les aliments avant leur arrivée

Vêtements, chaussures, équipement, véhicules et d'autres articles entrant dans votre installation

Les vêtements, les chaussures, l'équipement et les véhicules sont tous des exemples d'objets inanimés susceptibles de transmettre des maladies. Tous les articles qui entrent dans votre installation ne devraient pas être contaminés par les agents pathogènes que vous cherchez à éviter d'introduire.

Les articles, tels que les vêtements, les chaussures, l'équipement et les véhicules. La version textuelle suit.
Description du diagramme décrivant les mesures de bioexclusion pour des articles qui entrent dans votre installation.

Les vêtements, les chaussures, l'équipement, les véhicules et tous les autres articles ne devraient être autorisés à entrer dans votre installation pour animaux aquatiques que s'ils sont neufs ou s'ils sont utilisés, ils ont été nettoyés et désinfectés avant leur entrée.

Conseils de biosécurité

Contrôler l'accès à votre installation en tout temps.

Fournir des chaussures et vêtements neufs et jetables aux visiteurs.

Fournir des chaussures et vêtements dédies à votre personnel.

Apporter de l'équipement neuf sur les lieux.

Nettoyer et désinfecter l'équipement et les véhicules usagés avant leur entrée. Suivez les consignes du fabricant pour l'utilisation et l'élimination de désinfectant.

Autres animaux et personnes entrant dans votre installation

Les animaux et les personnes sont également susceptibles de transmettre une maladie, bien que le risque qu'ils représentent pour votre installation soit inconnu. Cela inclut les animaux aquatiques ou terrestres sauvages, les oiseaux, les insectes, les chiens de travail et des humains.

Les autres animaux, tels que les animaux sauvages et les chiens de travail, et les humains. La version textuelle suit.
Description du diagramme décrivant les mesures de bioexclusion pour des autres animaux et des humains.

Les animaux sauvages sont tenus à l'écart de vos zones d'élevage d'animaux aquatiques. Les personnes ne sont pas autorisées à entrer dans votre installation d'élevage d'animaux aquatiques, sauf si elles n'ont pas été récemment en contact avec des animaux aquatiques ou, si elles l'ont fait, elles ont mené leurs activités en utilisant des protocoles de biosécurité. Vos chiens de travail ne sont autorisés à quitter votre installation que s'ils n'ont aucun contact avec vos animaux aquatiques.

Conseils de biosécurité

Aménager et entretenir des barrières physiques entre les animaux sauvages et vos animaux aquatiques, comme des clôtures, des filets, des couvercles sécuritaires sur les unités d'élevage, les contenants d'aliments et les bacs d'élimination d'animaux morts.

Installer des pièges et des appâts pour contrer les organismes nuisibles dans les zones d'entreposage des aliments et des déchets.

Limiter la manipulation des animaux aquatiques par les visiteurs aux fournisseurs de services biosécuritaires obligatoires seulement.

Nous recommandons que toute personne ayant voyagé dans un autre pays et visité une installation aquacole ou ayant été en contact avec des animaux aquatiques sauvages dans ce pays, ne visitent pas votre installation dans les 14 jours suivant leur retour au Canada, à moins que vous soyez assuré(e) que leurs mesures de biosécurité permettent d'éviter l'introduction de maladies.

Renseignements supplémentaires

Renseignez-vous sur la façon de devenir un compartiment reconnu par l'ACIA

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements au sujet des normes nationales requises pour empêcher l'introduction d'une ou de plusieurs maladies à déclaration obligatoire, veuillez communiquer avec le centre opérationnel de l'ACIA le plus près pour obtenir un exemplaire.

Si vous souhaitez connaître les lignes directrices pour l'industrie en vue d'élaborer un plan de contrôle préventif pour qu'une installation qui souhaite être reconnue comme un compartiment dont la zone est exempte de maladies, veuillez communiquer avec le centre opérationnel de l'ACIA le plus près pour obtenir un exemplaire.

Empêcher des agents pathogènes de s'échapper de votre installation

Les mesures de bioconfinement permettent d'empêcher les agents pathogènes de s'échapper de votre installation. Ces mesures sont couramment prises par des postes de quarantaine, des laboratoires de diagnostic, de recherche ou de dépistage environnemental travaillant sur des agents pathogènes d'animaux aquatiques, des animaux aquatiques et des produits d'animaux aquatiques ou autres éléments susceptibles d'être porteurs d'agents pathogènes.

Ces mesures sont utilisées lorsque :

La conception et l'entretien d'installations de bioconfinement nécessitent des mesures particulaires. Ces mesures sont précisés dans les normes de confinement plus bas.

Renseignements supplémentaires

Renseignez-vous sur les Normes relatives au confinement des installations manipulant des agents pathogènes d'animaux aquatiques

Importateurs à la recherche de lignes directrices au moment d'établir une unité de quarantaine aux fins d'approbation par l'ACIA relativement aux importations internationales

Limiter les répercussions négatives des agents pathogènes dans votre installation

Les mesures de gestion biologique permettent de limiter les répercussions négatives des agents pathogènes qu'il est impossible d'éliminer facilement ou à faible coûts d'une installation.

Habituellement, lorsqu'un agent pathogène est présent de façon constante dans une installation, ses répercussions négatives passent inaperçues ou sont très légères. Pour qu'il y ait impact notable d'une maladie, un déséquilibre doit se produire entre les animaux aquatiques, leur environnement et l'agent pathogène. Les mesures de gestion biologique visent à promouvoir des conditions favorables pour les animaux aquatiques et leur environnement d'élevage, et des conditions défavorables pour l'agent pathogène.

Saviez-vous que vous utilisiez déjà des mesures de gestion biologique chaque jour pour conserver la santé de vos animaux aquatiques? En effet, il en va de votre intérêt de vous assurer que vos pratiques d'élevage améliorent le bien-être de vos animaux. De plus, des outils de gestion de la santé sont disponibles pour réduire au minimum la présence d'agents pathogènes. Votre vétérinaire peut collaborer avec vous et votre personnel pour mettre en œuvre les pratiques les mieux adaptées à votre installation, aux espèces animaux aquatiques qui y sont élevés et aux maladies d'intérêt qui pourraient toucher votre installation.

En outre, saviez-vous qu'il existe des mesures de gestion biologique permettant de réduire au minimum l'impact de l'éclosion d'une maladie? Sachez que le déplacement d'animaux aquatiques montrant des signes de maladies à l'extérieur de votre installation est interdit en vertu du Règlement sur la santé des animaux, à l'exception de circonstances précises.

Conseils de biosécurité

Mettre en œuvre un plan de gestion de la santé des animaux aquatiques qui favorise la santé des animaux aquatiques pendant les manipulations de routine.

Optimiser le régime alimentaire de vos animaux aquatiques.

Entreposer adéquatement les aliments pour animaux aquatiques de manière à les empêcher de devenir rances ou contaminés par des agents pathogènes.

Surveiller l'environnement d'élevage régulièrement et prendre des mesures lorsque l'environnement n'est pas optimal.

Mettre en œuvre un programme de vaccination à l'aide de votre vétérinaire.

Surveiller la santé de vos animaux aquatiques régulièrement et prendre des mesures lorsqu'elle n'est pas optimale.

Retirer régulièrement les animaux aquatiques morts ou très malades.

Utiliser de l'équipement dédié à chaque unité d'élevage ou nettoyer et désinfecter l'équipement d'une unité à l'autre.

Employer un personnel dédié pour prendre soin des jeunes animaux aquatiques ou des animaux aquatiques malades.

Renseignements supplémentaires

Si vous souhaitez consulter les mesures générale de biosécurité à l'intention des producteurs et vétérinaires.

Informez-vous sur le Code de pratiques canadien pour les soins et la manipulation des poissons d'élevage.

Biosécurité pour les personnes accédant à des cours d'eau naturels

Les mesures de biosécurité sont également importantes à suivre si vous travaillez, pêchez ou naviguez dans ou sur les cours d'eau du Canada. En effet, les animaux aquatiques sauvages, même lorsqu'ils semblent en santé, peuvent être une source d'agents pathogènes susceptibles de se propager aux autres plans d'eau ou bassins versants lorsqu'ils sont transportés par des humains. Les humains qui utilisent ces cours d'eau naturels peuvent également propager des agents pathogènes en transportant de l'eau, des bateaux, des chaussures et autres objets devenus contaminés lorsqu'ils ont été utilisés dans le cours d'eau.

Ne transportez pas d'animaux aquatiques sauvages, morts ou vivants, d'un cours d'eau à l'autre sans avoir obtenu les permissions adéquates. Une permission fédérale, provinciale et/ou territoriale pourrait être exigée pour le déplacement certains animaux aquatiques sur le territoire.

Conseils de biosécurité

Si vous prévoyez d'introduire des animaux aquatiques provenant d'un autre endroit au pays, vérifiez si un permis de déplacements en territoire canadien délivré par l'ACIA est requis.

Si vous prévoyez d'introduire des animaux aquatiques provenant de l'étranger, vérifiez si un permis d'importation délivré par l'ACIA est requis.

Vérifier les dispositions réglementaires fédérales, provinciales et territoriales ayant trait aux déplacements interdits d'espèces animales aquatiques.

Vérifier les dispositions réglementaires provinciales et territoriales avant de transporter des appâts vivants ou morts d'un cours d'eau à l'autre.

Ne pas utiliser des animaux aquatiques achetés à l'épicerie comme appât.

Ne relâcher pas d'animaux aquatiques de votre étang ou de votre aquarium dans des cours d'eau naturels.

Jeter les déchets provenant d'animaux aquatiques éviscérés et nettoyés dans les poubelles municipales.

Assigner des articles, comme les bateaux et les chaussures, à un cours d'eau en particulier.

Nettoyer et désinfecter les chaussures, l'équipement, les bateaux et les remorques avant d'entrer dans un nouveau cours d'eau.

Laver à fond vos vêtements et de les faire sécher à haute température avant d'aller vers un nouveau cours d'eau.

L'Agence vous recommande de ne pas visiter des installations aquacoles, de zoos ou d'aquariums canadiens dans les 14 jours suivant votre retour au Canada si vous avez voyagé dans un autre pays et avez visité une installation aquacole ou êtes entré en contact avec des poissons sauvages dans ce pays.

Renseignements supplémentaires

Ministère de l'Environnement et des Parcs de l'Alberta : Mettez fin à la propagation du tournis des truites (en anglais seulement). Ce lien fournit de l'information sur les façons dont vous pouvez contribuer à mettre fin à la propagation de cette maladie.

Parc national Banff : Mettez fin à la propagation du tournis des truites au Parc national Banff. Ce lien fournit de l'information sur la manière dont vous pouvez contribuer à prévenir la propagation de cette maladie dans le parc.

Ministère des Pêches et des Océans du Canada : Prévention des espèces aquatiques envahissantes. Même si ce lien décrit les mesures de biosécurité axées sur la prévention de la propagation d'espèces aquatiques envahissantes, ces mesures peuvent également vous aider à réduire la propagation d'agents pathogènes.

Ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l'Ontario : Gestion de la septicémie hémorragique virale. Ce lien fournit de l'information sur la manière dont vous pouvez contribuer à la gestion de cette maladie dans les cours d'eau de l'Ontario.

Date de modification :