Sélection de la langue

Recherche

Influenza aviaire (IA) - Ce à quoi vous attendre si vos animaux sont infectés

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

À propos de l'influenza aviaire

L'IA est une maladie virale qui s'attaque aux oiseaux. Il existe plusieurs souches différentes du virus de l'IA et la plupart ont peu ou aucune incidence sur la santé des oiseaux. Néanmoins, deux souches connues, H5 et H7, peuvent toutefois causer de graves maladies chez les oiseaux, voire la mort. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) déploie des mesures de lutte contre la maladie lorsqu'on soupçonne des oiseaux d'être infectés par les sous-types H5 et H7 de l'IA hautement pathogène ou de l'IA faiblement pathogène.

Les virus de l'IA peuvent être classés en deux grandes catégories : l'IA faiblement pathogène et l'IA hautement pathogène, selon la gravité de la maladie chez les poulets. L'IA hautement pathogène cause le taux de mortalité le plus élevé chez les oiseaux.

L'IA hautement pathogène et l'IA faiblement pathogène des sous-types H5 et H7 sont des maladies à déclaration obligatoire au Canada et sont désignés sous l'appellation « influenza aviaire à déclaration obligatoire  ».

Cela signifie que les éleveurs, les vétérinaires et les laboratoires doivent signaler tous les cas suspects ou confirmés de cette maladie à l'ACIA. Les oiseaux atteints de l'IA à déclaration obligatoire peuvent présenter divers symptômes, dont :

L'IA touche rarement les humains, sauf sans un nombre de cas restreint où les personnes ont été en contact étroit avec des oiseaux infectés. Néanmoins, les autorités en matière de santé publique prendront toutes les mesures préventives qui s'imposent.

Lutte contre l'influenza aviaire à déclaration obligatoire

Lorsqu'on soupçonne des oiseaux de basse-cour d'être infectés par l'IA à déclaration obligatoir, l'ACIA prend immédiatement des mesures de lutte contre la maladie. Bien que ces dernières puissent varier selon le cas, la démarche suivie en cas d'IA à déclaration obligatoire comprend généralement les étapes suivantes :

Mise en quarantaine

Si la présence d'IA à déclaration obligatoire est soupçonnée au sein de votre troupeau de volailles, des employés de l'ACIA se rendront sur les lieux afin de lancer une enquête.

Votre exploitation sera alors mise en quarantaine (aussi appelée déclaration de lieu contaminé) afin de limiter la propagation potentielle de la maladie. Des documents énonçant les exigences à respecter en cas de mise en quarantaine vous seront alors remis. Des affiches indiquant que votre exploitation est une zone de contrôle de la maladie peuvent également vous être remises. Elles devront être installées à tous les points d'entrée de votre propriété.

Lorsque votre exploitation fait l'objet d'une mise en quarantaine, il est interdit de faire entrer ou sortir de votre exploitation des oiseaux, des produits avicoles (comme les œufs) ou des sous-produits avicoles (comme le fumier) sans avoir obtenu l'autorisation de l'ACIA.

Il vous incombe de vous assurer que les gens qui entrent ou sortent de votre propriété respectent des mesures de biosécurité rigoureuses, comme le nettoyage et la désinfection des chaussures et des pneus des véhicules. D'autres articles transportés hors de votre exploitation devront également être nettoyés et désinfectés sous la supervision du personnel de l'ACIA.

Tout au long de la période de quarantaine, il vous incombe :

Enquête

Le vétérinaire de l'ACIA commencera l'enquête en posant une série de questions au sujet de la santé de vos oiseaux et des pratiques de gestion en place. On tentera également de répondre à toute question que vous soulèverez.

Afin de faciliter le travail du personnel de l'ACIA, il est possible qu'on vous demande de fournir ce qui suit :

Toutes les exploitations qui sont considérées comme étant en contact étroit avec la vôtre feront également l'objet d'une mise en quarantaine compte tenu du risque de propagation de la maladie. On entend par exploitations en « contact étroit » celles avec lesquelles vous partagez de l'équipement ou avez récemment échangé des oiseaux.

Votre collaboration et celle de toutes les autres parties concernées sont essentielles au succès de l'enquête.

Confirmation de la présence de l'influenza aviaire à déclaration obligatoire

Les analyses visant à déterminer si vos oiseaux sont atteints seront réalisées le plus rapidement possible. Des échantillons seront prélevés et envoyés au laboratoire approuvé par l'ACIA. Les épreuves visant à confirmer de quelle souche « H » il s'agit peuvent être effectuées en une ou deux journées.

Si la présence d'IA à déclaration obligatoire est confirmée, tous les oiseaux de votre exploitation seront détruits sans cruauté. Les produits avicoles, comme les oeufs, seront également détruits puisque l'on considère qu'ils posent un risque de propagation du virus à d'autres oiseaux.

Les troupeaux se trouvant à proximité seront aussi mis en quarantaine et feront l'objet d'épreuves de dépistage. Si le virus dépisté au sein de votre élevage commercial est hautement pathogène, dans des circonstances particulières, tous les oiseaux des exploitations commerciales situées dans un rayon d'un kilomètre de votre exploitation pourraient être détruits à titre préventif.

Si la présence d'IA à déclaration obligatoire est confirmée, les autorités locales en matière de santé publique pourront répondre à toute question ou préoccupation liée à la santé humaine que vous pourriez avoir.

Destruction et élimination

Tous les oiseaux sont détruits sans cruauté à l'aide de méthodes reconnues à l'échelle internationale et les carcasses sont éliminées conformément aux exigences provinciales. Les méthodes communes d'élimination comprennent notamment l'enfouissement, le compostage ou l'incinération. Tous les coûts associés à la destruction et à l'élimination peuvent être payés par l'ACIA.

Indemnisation

En vertu de la Loi sur la santé des animaux, l'ACIA peut indemniser les propriétaires d'animaux et d'objets dont on a ordonné la destruction dans le cadre d'une intervention en cas de maladie. Les indemnités sont déterminées en fonction de la valeur marchande, jusqu'à concurrence d'un montant maximal prévu par la réglementation.

Pour en savoir davantage sur le processus d'indemnisation, consultez la brochure intitulée « Indemnisation en santé animale : à quoi s'attendre lorsqu'un animal fait l'objet d'un ordre de destruction ».

Nettoyage et désinfection

Les exploitations dans lesquelles des oiseaux infectés ont vécu doivent être nettoyées et désinfectées lorsque toutes les activités de destruction et d'élimination sont terminées. L'ACIA procède à une évaluation des lieux avec le propriétaire afin de déterminer les endroits qui nécessitent des mesures de nettoyage et de désinfection. Le processus de nettoyage et de désinfection comprend notamment :

Vous êtes responsable des coûts de nettoyage et de désinfection.

Levée de la quarantaine

Une fois le nettoyage et la désinfection terminés, l'ACIA évalue l'exploitation afin de déterminer s'il est possible de lever la quarantaine. Habituellement, la quarantaine est levée dans les 21 jours suivant l'approbation des mesures de nettoyage et de désinfection et leur inspection finale.

Lorsque la quarantaine est levée, vous pouvez introduire de nouveaux oiseaux au sein de votre exploitation, pourvu que vous respectiez les exigences de l'ACIA.

Confidentialité

Conformément aux dispositions de la Loi sur la protection des renseignements personnels et d'autres lois fédérales, l'ACIA doit protéger les renseignements de nature personnelle qu'elle recueille. Toute l'information que vous fournissez au cours d'une intervention de lutte contre la maladie est traitée comme étant confidentielle, à moins qu'il ne soit indiqué qu'il en est autrement.

Pour de plus amples renseignements sur l'influenza aviaire

Pour en savoir davantage sur l'approche du Canada en matière de lutte contre l'IA et d'éradication, visitez le site Web suivant : www.inspection.gc.ca

Date de modification :