Sélection de la langue

Recherche

Forum sur la peste porcine africaine 2019 – Document d'information

Construire notre cadre pour la prévention et le contrôle de la peste porcine Africaine (PPA)

Sur cette page

Le virus de la peste porcine africaine (PPA) est un virus enveloppé à ADN double brin à grand génome de la famille des Asfariviridae. La PPA est une maladie hémorragique qui affecte tous les membres de la famille des Suidae (incluant les porcs domestiques et sauvages de la famille des Suidae).

La PPA fait partie de la liste des maladies figurant dans le Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE). Il s'agit donc d'une maladie à notification obligatoire auprès de l'OIE.

Historique

Enjeux relatifs au contrôle

Impacts potentiels dans les Amériques

Les États-Unis, le Canada et le Brésil font partie des dix pays qui produisent le plus de porcs au monde. Une éventuelle éclosion de la PPA représenterait une menace très sérieuse à l'égard de l'industrie porcine, compte tenu des ruptures à la chaîne d'approvisionnement et des répercussions commerciales qui en résulteraient.

Les États-Unis sont le troisième plus important pays producteur et consommateur de porc et de produits du porc au monde, avec plus de 60 000 fermes porcines qui produisent plus de 22 milliards de livres (10 milliards de kilos) de porc chaque année.Note de bas de page 3 Au cours des dernières années, les États-Unis ont exporté, en moyenne, plus de 25 % de leur production commerciale de porc.

L'industrie porcine canadienne contribue à l'existence de plus de 100 000 emplois directs et indirects et génère environ 24 milliards de dollars pour l'économie canadienne. En 2017, le Canada a exporté 1,2 million de tonnes de porc dans plus de 100 pays, correspondant à une valeur totale de 4 milliards de dollars.Note de bas de page 4

Au Brésil, l'industrie porcine est représentée par des dizaines de milliers de producteurs intégrés, des centaines d'entreprises de transformation et des dizaines d'exportateurs. En 2015, la production brésilienne a atteint 3,6 millions de tonnes et les exportations ont totalisé 450 000 tonnes, classant le pays parmi les quatre plus importants producteurs et exportateurs de porc au monde, avec la Chine, l'UE et les États-Unis.

Ailleurs dans les Amériques, le Mexique a affiché la plus importante augmentation du nombre de porcs au monde en 2017.Note de bas de page 5 L'augmentation de la consommation nationale et les conditions de production favorables permettent de prévoir une production de porc de 1,36 million de tonnes en 2019.Note de bas de page 5

Production mondiale de porcNote de bas de page 6

Production totale de viande de porc, mesurée en tonnes par an. Toutes les données présentées concernent la production totale de viande, c'est-à-dire d'abattage commercial et sur les fermes. Les données sont exprimées en poids carcasse habillée, à l'exclusion des abats et des graisses d'abattage.

Production de porc, tonnes, 2013. Description follows.
Production de porc, tonnes, 2013

Les données de Production de porc sont disponibles en format de fichier dont les valeurs sont séparées par des virgules (CSV) et peuvent être téléchargées pour trier, filtrer et rechercher de l'information sur le site Our World in Data (anglais seulement).

Menaces pour les l'Amériques

Voies d'introduction et de propagation de la PPA

Importation commerciale légale

Les porcs vivants et les produits ou sous-produits du porc, les ingrédients des aliments du bétail d'origine animale et non animale, la nourriture et les gâteries pour animaux de compagnie ainsi que les produits biologiques vétérinaires représentent des sources potentielles d'introduction du virus de la PPA.

Le commerce mondial d'animaux et de produits animaux en croissance constante engendre un risque grandissant d'exposition aux agents de maladies animales transfrontalières dans de nombreux pays partout sur la planète. De récentes éclosions de PPA en Europe ont montré que même les niveaux de préparation les plus élevés peuvent ne pas suffire à prévenir les incursions de la maladie (p. ex. en Belgique et en Hongrie). Dans les Amériques, certains pays imposent des contrôles stricts à l' importation qui peuvent inclure l'interdiction des importations en provenance de pays ou de zones affectés par la PPA ou des exigences précises de traitement à la chaleur qui permettent de réduire et, même, d'éliminer le risque d'introduction du virus par l'entremise de l'importation légale.

L'attention a récemment été attirée sur les sources d'introduction potentielles du virus à partir de produits non traditionnels, comme les ingrédients des aliments du bétail d'origine non animale.Note de bas de page 7. Les données recueillies indiquent que le virus de la PPA peut contaminer des ingrédients (ou des conteneurs) et survivre à l'expédition. En plus de prévenir l'importation, plusieurs gouvernements ont mis en place des réglementations visant à interdire l'utilisation de déchets alimentaires non traités dans l'alimentation des porcs, ce qui permet de réduire l'exposition de ces animaux aux sources d'aliments du bétail potentiellement contaminés.

Voyageurs légaux

Les voyageurs légaux peuvent représenter une source d'introduction de la PPA par l'entremise de vêtements ou d'équipement contaminés, ou s'ils apportent illégalement des produits du porc destinés à leur usage personnel. Il n'y a pas suffisamment de renseignements disponibles pour évaluer la probabilité que les porcs soient nourris de façon intentionnelle avec ces produits ou ces derniers jetés dans des zones auxquelles des porcs domestiques ou sauvages ont accès. Cependant, les éclosions de diverses maladies porcines partout à travers le monde indiquent que la circulation des voyageurs légaux pourrait représenter une source d'introduction relativement répandue des maladies animales transfrontalières dans des pays jusque-là exempts.

Autres voies

Les sangliers et porcs sauvages, la transmission par des tiques infectées, les déchets internationaux et les envois commerciaux illégaux représentent d'autres sources potentielles d'introduction de la PPA. Il existe plusieurs éclosions historiques et actuelles de la PPA qui ont été associées directement au déversement de déchets internationaux (notamment au Brésil dans les années 1970 et en République de Géorgie en 2007). On ne saurait trop insister sur l'importance des plans et des procédures de manipulation et d'élimination adéquates des déchets internationaux, particulièrement dans le contexte de la mondialisation du commerce et des habitudes de voyage.Note de bas de page 8

Dans le cadre d'un examen des mesures préventives visant à minimiser les risques de propagation de la PPA dans les systèmes d'exploitation porcine, Bellini et coll. ont indiqué que, compte tenu de la stabilité du virus dans l'environnement, les conducteurs et leurs véhicules transportant des porcs vers les exploitations porcines, les marchés ou les abattoirs, ceux qui livrent des aliments du bétail ou qui récupèrent les carcasses, représentent un risque majeur de transmission de la maladie. Par conséquent, une attention particulière devrait être portée aux pratiques de biosécurité, y compris le nettoyage et la désinfection, au cours des activités de transport.Note de bas de page 9

Voies illégales

Agroterrorisme

Compte tenu de certaines caractéristiques du virus de la PPA, soit sa contagiosité très élevée, ses effets dévastateurs sur l'économie, sa stabilité dans l'environnement et sa nature non zoonotique ce virus pourrait être utilisé dans le cadre d'activités d'agroterrorisme.

Contrebande

Tout récemment, à la fin du mois de mars, les autorités américaines ont intercepté un gros envoi de contrebande de viande porcine dans un port du New Jersey. Étant donné les mesures de contrôle en place, il aurait été peu probable que cette viande soit donnée à des porcs. Cependant, cela montre bien que l'importation illégale d'animaux et de produits d'animaux constitue une voie d'entrée pour contourner les contrôles de sécurité en place. On croit que l'éclosion de fièvre aphteuse qui a eu lieu en 2001 en Grande-Bretagne a été causée par de la viande importée illégalement qui s'est retrouvée dans des déchets alimentaires insuffisamment traités qui ont été donnés à manger à des porcs.Note de bas de page 8 Il est très difficile de produire des estimations précises des produits d'origine animale importés illégalement.

Forum sur la PPA

Ce document d'information jette les bases de la discussion qui sera tenue lors du Forum sur la PPA à Ottawa, du 30 avril au 1er mai 2019. L'objectif du Forum sur la PPA est de promouvoir la coopération régionale dans la prévention et l'atténuation des impacts de la PPA dans les Amériques. La discussion offrira aux participants l'occasion de mieux comprendre les enjeux importants précédemment mentionnés afin de permettre aux décideurs de se concentrer sur la collaboration régionale visant à renforcer les efforts de prévention et d'intervention en cas d'éclosion de la PPA dans les Amériques.

Date de modification :