Sélection de la langue

Recherche

Recommandations générales sur la biosécurité pour les lapins

Les mesures de biosécurité, qui sont des pratiques destinées à réduire la propagation des maladies infectieuses, sont un élément essentiel de la protection de la santé animale. Les éleveurs et les propriétaires de lapins sont encouragés à adopter les mesures de biosécurité ci-dessous afin de réduire le risque de propagation de nombreuses maladies infectieuses chez les lapins, y compris la maladie hémorragique du lapin (MHL).

Vous trouverez des conseils additionnels à l'adresse suivante : Guide de planification nationale pour la biosécurité à la ferme Gestion proactive des ressources animales.

La maladie hémorragique du lapin (MHL) est une maladie virale grave des lapins européens qui se propage facilement et rapidement dans les populations de lapins qui y sont réceptifs. De nombreuses races de lapins domestiques (de compagnie) sont issues du lapin européen et sont réceptives à l'infection. Les lapins exposés peuvent présenter des taux élevés de maladie et de mortalité.

Le virus se propage chez les lapins par le biais des sécrétions, dont la salive, les écoulements des yeux et du nez, l'urine, les matières fécales, ainsi que la litière, les aliments et l'eau contaminés. Il peut aussi être propagé par les humains, les animaux sauvages et les insectes sur les vêtements, la fourrure ou d'autres surfaces contaminées. Le virus peut survivre longtemps dans l'environnement et demeurer infectieux pour les animaux.

La maladie n'affecte pas les humains et il n'y a aucun cas connu de cette maladie chez d'autres animaux. Au Canada, la MHL a été peu présente chez les populations de lapins domestiques et il s'agit d'une maladie à notification immédiate; les laboratoires sont tenus d'aviser l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) de tout cas soupçonné ou confirmé de la maladie.

Vous trouverez ci-dessous quelques mesures de biosécurité à prendre.

Personnes et équipement

Animaux

Nourriture, eau, litière

Renseignements additionnels

Date de modification :