La science en action : protéger les personnes souffrant d'allergies

Mai 2018

2,6 millions de Canadiens souffrent d'allergies alimentaires. Cette vidéo présente la réalité de personnes qui vivent avec des allergies alimentaires et montre aussi l'importance du travail de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

La science en action : protéger les personnes souffrant d'allergies – Transcription

Mise en contexte de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Le travail de l'Agence est présenté en images, notamment une boîte de Pétri, des fraises, un plant en croissance, un poulet et une feuille d'érable.

Texte : L'ACIA – Préserver grâce à la science

Musique douce de piano.

Une femme est assise sur un divan dans son salon. Sur un meuble derrière elle se trouve deux cadres avec les photos de son fils et de sa fille.

Texte : STEPHANY

Stephany s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

À leur naissance, mes deux enfants avaient une peau terrible. Comme de l'eczéma. Nous ne savions pas vraiment pourquoi. Mon fils lui, était toujours malade lorsqu'il était bébé. Il vomissait souvent.

Un jeune garçon s'amuse avec un chien dans la salle à manger.

Changement de plan vers le même garçon dans le salon s'amusant avec un jeu.

À l'âge de six mois, période où l'on doit introduire du lait et des céréales, il a eu une réaction anaphylactique dans sa chaise haute. Ses lèvres et sa langue ont enflé. Nous avons consulté d'urgence un allergologue et c'est à ce moment que nous l'avons découvert.

Texte : La science en action : protéger les personnes souffrant d'allergies

Un jeune garçon et une jeune fille sont assis sur le divan du salon.

La jeune fille s'adresse à la caméra.

Texte : Hannah

Je suis allergique aux arachides, aux noix, en fait à tous les types de graines.

Le jeune garçon s'adresse à la caméra.

Texte : Aidan

Arachides, noix, sésame, fruits de mer, œufs et lait.

Stephany s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

À l'âge de deux ans et demi, il a reçu une goutte de lait dans l'œil. En moins de cinq minutes, il ne respirait plus.

Aidan s'adresse à la caméra.

J'ai commencé à enfler et puis je ne pouvais plus respirer. Dès que ma mère m'a donné l'EpiPen, j'ai pris une profonde inspiration.

La jeune fille s'adresse à la caméra.

Texte : Hannah

J'ai couru derrière ce comptoir et je me suis cachée.

Stephany s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

Faire l'épicerie au tout début pouvait prendre jusqu'à deux heures. Si je n'avais pas l'étiquette sur les contenants ou les boîtes où je pouvais très rapidement [vérifier les ingrédients]…

Hannah montre un contenant de biscuits à la caméra.

Aidan et Hannah ouvre le contenant de biscuits.

Cela a été simplifié depuis que j'ai commencé à le faire, donc quand vous regardez un aliment, l'étiquetage est beaucoup plus clair. C'est suffisamment explicite. Vous n'avez pas à essayer de deviner. Je peux très facilement regarder les ingrédients et voir parmi les huit allergènes les plus importants, ceux qui sont présents.

Aidan sourit à la caméra. Un gâteau et des biscuits sont sur la table en avant de lui.

Le fait de savoir ce qu'il y a dans tout ce que j'achète m'a aidé à me sentir plus en sécurité…

Hannah sourit à la caméra en mangeant un biscuit.

…et les enfants se sentent plus en sécurité, sachant que ce qu'on leur donne est sécuritaire et qu'il n'y a rien qui puisse les rendre malades.

Un scientifique verse un liquide dans un ballon de laboratoire.

Voix hors champs d'un homme.

Le Canada possède l'un des meilleurs systèmes en ce qui concerne la salubrité des aliments et l'analyse d'allergènes ne fait pas exception.

L'homme, assis dans un laboratoire, s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

Texte : Éric Marceau, Spécialiste scientifique, laboratoire de Longueuil de l'Agence canadienne d'inspection des aliments.

Les choses ont beaucoup évolué au niveau des allergènes alimentaires. Depuis le début de ma carrière, on a vu le nombre de demandes d'analyses vraiment exploser. Nous, au laboratoire, on a dû réagir à ça, y faire face et développer de nouvelles méthodes [d'analyse].

Succession d'images de différents instruments de laboratoire.

En 2001, on avait seulement quatre méthodes. Au fil des années, on a fait des projets de recherche, on a implémenté des méthodes pour chacun des allergènes qui figurent à la liste d'allergènes prioritaires du Canada.

Un instrument de laboratoire déplace de petites fioles.

Aujourd'hui, on utilise plus de soixante-dix méthodes pour pouvoir répondre aux demandes d'analyses. L'ACIA est un chef de file dans le domaine de l'analyse des allergènes alimentaires.

Différents plans caméra d'un instrument de laboratoire.

Non seulement on utilise des technologies de pointe mais on utilise aussi des méthodes performantes pour s'assurer que nos résultats sont fiables.

Stephany, assise sur le divan de son salon, s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

Je reçois des alertes par courriel de l'ACIA au sujet des aliments qui ont été rappelés. Des aliments dont on ne suspectait pas initialement qu'ils contenaient un allergène alimentaire mais qui par la suite se sont avérés en contenir.

Hanna et Aidan, assis à la table, mangent des biscuits.

Également, s'il y a des changements aux ingrédients d'un produit que j'ai peut-être utilisé et que je ne peux plus continuer à utiliser. Je reçois ces notifications sur une base régulière et cela m'invite à réfléchir si j'avais acheté les produits mentionnés et prendre les bonnes décisions.

Éric Marceau, assis dans un laboratoire, s'adresse à un intervieweur qui est hors du cadre de la caméra.

Ce que je trouve intéressant c'est vraiment que mon travail a un impact sur des gens qui sont allergiques.

Stephany, Aidan et Hannah, assis sur leur divan, sourient à la caméra.

Pas seulement les gens qui ont l'allergie mais aussi sur leurs familles et leurs proches.

Succession d'images de différents tests en laboratoire sur des biscuits et des œufs.

Le travail qui est fait ici, c'est un travail qui est important.

Succession d'images de scientifiques à l'œuvre dans un laboratoire.

Quand on s'aperçoit dans le journal, au lendemain d'une journée de travail, qu'il y a un rappel alimentaire, c'est très satisfaisant de penser que toute l'équipe a pu contribuer à ça d'aussi belle façon et que d'un certain côté on pourrait éviter à certaines personnes allergiques de faire une réaction.

Texte : Inscrivez-vous pour recevoir les avis de rappels d'aliments : inspection.gc.ca/restezbranches

Mot-symbole « Canada ». Droit d'auteur Sa Majesté la Reine du chef du Canada (Agence canadienne d'inspection des aliments), 2018.

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :